Show Navigation

Blogue

L’engagement communautaire : une stratégie de santé publique pour orienter la démarche en matière d’iniquités de santé

L’engagement communautaire : une stratégie de santé publique pour orienter la démarche en matière d’iniquités de santé

Écrit parDianne OickleDianne Oickle | - 26 janvier 2020
Dianne Oickle

Dianne Oickle, MSc, BSc

Knowledge Translation Specialist

Dianne is a dietitian with over 15 years’ experience working in public health in Ontario focused on reproductive and child health in a mostly rural setting with many diverse clients. Part of her work involved development of practice guidelines for health professionals, train-the-trainer initiatives, public presentations, educational resource development, working with the media, community coalition and network support, writing for the public and professionals, and program planning, implementation, and evaluation. She has taught university nutrition courses, worked with the provincial network supporting and advocating for dietitians in public health practice, and precepted over 20 dietetics and other students. Dianne earned her BSc in Nutrition and Consumer Studies (now Human Nutrition) at St. Francis Xavier University, and her MSc in Nutrition from the University of Saskatchewan.

doickle@stfx.ca

Dans le présent billet de blogue, la spécialiste du transfert des connaissances Dianne Oickle fait état des ressources produites par le CCNDS jusqu’à maintenant sur la prise en compte de l’expérience vécue par les populations à la recherche d’équité dans les activités de santé publique.


 

Le Tamarack Institute définit l’engagement communautaire comme étant un processus par lequel les citoyens s’engagent à travailler et à apprendre ensemble au nom de leur collectivité. Il ajoute que l’engagement communautaire renforce la cohésion sociale et permet à la population de prendre la responsabilité des résultats qui auront ultimement des effets sur elle.

L’engagement communautaire fait partie intégrante des activités de santé publique — les praticiens de première ligne entretiennent des liens avec des membres de la collectivité dans le cadre des services qu’ils fournissent et des partenariats qu’ils établissent. Cet engagement intentionnel permet de déterminer, avec la collectivité, les dossiers d’importance pour elle, et d’y travailler, toujours en concertation avec elle. Voilà comment fonctionne la santé publique.

S’engager auprès des collectivités à la recherche d’équité

Il importe cependant de se rappeler que, de façon générale, l’engagement auprès d’une collectivité ne fait pas nécessairement intervenir les personnes qui vivent des iniquités socioéconomiques. Parfois qualifié de vécu ou d’expérience vécue, le concept de connaissances factuelles fait des membres de la collectivité qui vivent des iniquités des autorités quant à leurs besoins. Leur expérience vécue constitue une source de connaissances factuelles ou de données probantes valides et utiles pour éclairer les pratiques et les politiques dans le domaine de la santé publique.

L’engagement peut être pris directement auprès des populations qui vivent des iniquités. Cela dit, en santé publique, les mécanismes nécessaires pour intégrer les commentaires et la voix des citoyens aux processus de prise de décisions et d’établissement des priorités ne sont pas toujours en place ni faciles à utiliser. Ce que nous entendons et ce dont nous sommes témoins dans les collectivités ne font pas toujours facilement leur chemin jusqu’à l’oreille des décideurs. Les praticiens de la santé publique jouent un rôle de premier plan pour faire entendre la voix des populations qui vivent des iniquités, en offrant l’espace propice à l’établissement d’un engagement efficace.

Ressources facilitant l’engagement des acteurs de la santé publique auprès des collectivités à la recherche d’équité

Comment les acteurs de la santé publique pourraient-ils voir les collectivités qui vivent des iniquités davantage comme une source de connaissances factuelles utiles pour éclairer les processus décisionnels liés aux priorités, aux politiques et aux programmes plutôt que comme des populations cibles à qui fournir des services?

Le Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé (CCNDS) et ses partenaires se sont récemment penchés sur la question. L’exercice visait ce qui suit :

  • décrire les stratégies à utiliser en santé publique pour assurer un engagement efficace auprès des membres de la collectivité qui vivent des iniquités de santé liées à des déterminants sociaux et structurels; 
  • préciser les façons de soutenir la participation des personnes ayant l’expérience vécue à l’élaboration des programmes et des politiques de santé publique;
  • recenser et faire connaître les ressources d’apprentissage concret et pertinent à utiliser dans le domaine de la santé publique au Canada.

Nous avons ainsi procédé et contribué à l’élaboration de produits destinés à attirer l’attention sur le fait que l’engagement communautaire constitue une stratégie de première importance pour orienter la démarche en matière d’iniquités de santé. En voici quelques exemples :

  • En juillet 2019, le CCNDS a animé une discussion en ligne dans Cliquez pour l’équité en santé : communauté. La question posée était : Qu’en est-il de notre privilège? À l’aide du document intitulé Compétences pancanadiennes des promoteurs de la santé, les participants ont exploré le déséquilibre du pouvoir dans les activités d’engagement communautaire et le concept de « rien pour moi sans moi » (« Nothing about me without me »).
  • En septembre 2019, nous avons animé en anglais un webinaire intitulé Informing public health programs through engagement with communities that live with health inequities (enrichir les programmes de santé publique en s’engageant auprès des populations qui vivent des iniquités de santé) (enregistrement en anglais ici). Les conférencières ont exploré les mécanismes d’établissement et de maintien de relations avec les populations dont les membres vivent des iniquités. Elles ont en outre expliqué les stratégies propres à accroître l’influence de la population sur l’établissement des priorités et la prise de décisions en matière de programmes et de politiques.
  • J’ai participé à la 4e émission de la série de 10 émissions baladodiffusées intitulée Tenfold où on examine les divers aspects de l’engagement des acteurs de la santé publique auprès des populations qui vivent des iniquités de santé. Dans cette émission (émission et notes en anglais), nous avons discuté de la relation réciproque et symbiotique entre l’engagement communautaire avec les populations qui vivent des iniquités et les concepts d’application des connaissances. Nous avons en outre examiné la manière dont le processus d’application des connaissances influence les stratégies d’engagement communautaire (et réciproquement).

Ressources supplémentaires sur l’engagement communautaire

La Collection de ressources du CCNDS comporte plusieurs titres sur le sujet.

Par exemple, le projet de recherche sur l’engagement communautaire Vers des habitations salubres pour tout le monde : Incidence des constatations de LogementSain sur la santé publique au Canada attire l’attention sur l’importance de faire participer comme co-chercheurs les membres de la collectivité qui sont des locataires à faible revenu, ainsi que sur les sources des iniquités vécues et les solutions possibles.

Dans le site Web du CCNDS, vous trouverez plusieurs autres ressources où il est question d’engagement communautaire et de pratiques de santé publique en général. Par exemple, dans son billet de blogue, Vittoria Vecchiarelli, inspectrice principale en santé publique, décrit comment des locataires à faible revenu qui vivaient dans un logement social avaient participé à un atelier et à une campagne de sensibilisation intitulée Clean Air at Home (en anglais). La formation et la campagne visaient à aider ces locataires à améliorer la qualité de l’air dans leur immeuble locatif.

En 2018, un webinaire en anglais intitulé Participatory practice and health promotion in Canada (pratique participative et promotion de la santé au Canada) (enregistrement en anglais ici) portait sur les activités du Downtown Eastside SRO (Single-Room Occupancy) Collaborative (en anglais) qui a permis de mobiliser les locataires des maisons de chambres et de les amener à plaider pour des politiques du logement dans leur collectivité et à fournir des renseignements utiles à cet effet.

Projets à venir

Pour l’année en cours, nous sommes à planifier d’autres projets sur l’engagement communautaire des personnes qui vivent des iniquités sociales et structurelles. Nous aimerions connaître vos idées sur les questions à examiner sur le sujet.

Si vous avez des conseils sur la manière de s’engager plus efficacement auprès des membres de la collectivité qui ont les connaissances factuelles utiles pour orienter les décisions et les priorités, n’hésitez pas à nous en informer en communiquant avec Dianne Oickle, spécialiste du transfert des connaissances.

 

Photo : Omar Lopez

Balises

Histoires de pratique

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

* indicates required
Je souhaite recevoir des mises à jour par e-mail sur: