Show Navigation

Blogue

Le personnel du CCNDS souscrit au principe d’antiracisme grâce à un dialogue éclairé : deuxième de deux parties

Écrit parConnie ClementConnie Clement | - le 28 mars 2018
Connie Clement

Connie Clement, BSc

Scientific Director

Connie Clement joined the National Collaborating Centre for Determinants of Health (NCCDH) in January 2011. Previously, Connie was the Executive Director of Social Venture Partners Toronto, a venture philanthropy collaborative, and Health Nexus/Nexus Santé, Canada’s premiere health promotion consultancy. She was Director of Planning and Policy at Toronto Public Health when six public health units merged, and previously held varied health promotion and sexual health management and front-line positions. Connie holds a BSc in Biology/Sociology from Trent University.

cclement@stfx.ca

Voir le premier blogue intitulé « Le personnel du CCNDS souscrit au principe d’antiracisme grâce à un dialogue éclairé : premier de deux parties [1] » à titre d’introduction à ce deuxième texte.

En résumé, notre équipe du Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé (CCNDS), l’un des six centres de connaissances en matière de santé publique au Canada, s’est lancée dans une démarche à long terme afin de faire du CCNDS une organisation antiraciste. Pour ce faire, elle s’est engagée à faire des lectures et à tenir des séances de conscientisation dirigées. Dans mon premier blogue [1], je décris notre méthode de discussion en groupe et je donne les grandes lignes de séances tenues entre janvier et mai 2017. Dans les deux blogues, mes brèves descriptions reflètent ma perspective personnelle en tant que femme blanche ayant vécu une seule forme de marginalisation, c’est-à-dire parce que je suis une femme. Les prochains blogues porteront sur les impressions d’autres membres du personnel, y compris le personnel de couleur.

Aperçu des ressources, de mai à septembre

 

Mai

The uses of anger: Women responding to racism [2] (Audre Lorde), ainsi que deux outils : celui fondé sur le texte de Sian Ferguson intitulé « Calling in: A quick guide on when and how [3] » et l’outil du Social Transformation Project appelé Ouch and Educate [4].

Pour analyser les lectures, l’équipe du CCNDS s’est divisée en deux petits groupes conformément aux méthodes du « caucus » ou à « la division en groupes distincts aux fins de discussion » en fonction de l’identité raciale [5]. Après nos discussions dans nos groupes respectifs, nous nous sommes réunies en grand groupe, avons analysé les ressources dont nous avions pris connaissance et nos réactions à ces mêmes ressources, puis avons exploré la responsabilité et l’action antiraciste et de décolonisation à l’aide des outils fournis. On nous a demandé de nous réunir en caucus afin d’expliquer nos expériences de honte, de culpabilité, de colère et de confiance spécifiques sous la lumière de la race et de la justice sociale. Nous – les membres du personnel blanc – avons abordé sans nous en rendre compte la culpabilité et la colère en termes généraux, en passant à côté du sujet comme tel. Le personnel de couleur, en revanche, a parlé d’expériences concrètes. Cet exercice nous a amenées rapidement à discuter des différences dans l’expérience vécue par rapport au racisme, y compris dans les cas où nous nous trouvons en présence d’actes racistes (p. ex., en tant qu’observateur par opposition à être la personne qui en fait l’objet).

Juin

Canada 150 is a celebration of Indigenous genocide [6] (Pamela Palmater), ainsi que l’importante couverture médiatique en découlant : Vancouver’s Dialogues Project [7] et Canada 150 plus [8], An epic quest to find the soul of a country [9] (Allen Abel), You’re celebrating colonization [10] (Victoria Dinh)

Les membres du personnel ont débuté la conversation en s’accordant sur l’applicabilité du terme génocide pour décrire le résultat des pratiques coloniales systématiques et délibérées utilisées par le Canada contre les populations autochtones. L’équipe a souligné le peu d’excuses faites publiquement. Nous avons ensuite examiné les occasions et les mesures se révélant nécessaires – tant pour le CCNDS qu’individuellement – pour soutenir la réconciliation.

Juillet

Mopping up institutional racism: Activism on a napkin [11] (Heather Came et Maria Humphries), ainsi que les lectures complémentaires : Anti-racism as a ‘wicked problem’: Enabling allies in anti-racism praxis [12] (Heather Came et Derek Griffith)

Ces lectures portaient sur le racisme institutionnel observé dans le secteur de la santé publique. On y soulignait que les manifestations du racisme dans les processus d’élaboration des politiques et des pratiques de financement en santé publique constituent aussi des occasions de lutter contre le racisme en plaidant pour un changement dans la façon de travailler en santé publique. Les membres du personnel ont apprécié les parallèles faits par les auteurs entre la lutte antiraciste et l’activisme écologique, de même que l’importance de remettre en question les structures du pouvoir sous-jacents aux processus décisionnels classiques. Nous nous sommes penchées sur le concept de compromis de la part des cadres de direction et des organisations dans les cas où les systèmes ne sont pas encore antiracistes.

Août

Building the we: Healing-informed governing for racial equity in Salinas [13] (Jamilah Bradshaw Dieng, Jesús Valenzuela et Tenoch Ortiz), et la vidéo connexe de Race Forward [14]

Ces ressources se rapportent à une étude de cas sur un projet d’investissement pluriannuel mis sur pied dans une ville de la Californie. Le projet avait pour objectif de déterminer et d’atténuer les causes des iniquités raciales en faisant participer le gouvernement municipal, les organismes communautaires et des groupes non officiels. Il y est question de la guérison sur les plans organisationnel et communautaire et de la nécessité de l’engagement à tous les échelons. Les processus utilisés visaient à véhiculer la vision d’une valeur commune, un nouveau « nous ». Dans nos discussions, nous avons exploré les leçons qu’il était possible d’en tirer pour nos propres processus au CCNDS et pour le secteur de la santé publique.

Septembre

Deconstructing racism: Strategies for individual and organizational change [15], un webinaire de la Indigenous Cultural Safety Collaborative Learning Series [16] dans lequel interviennent David Sjoberg et Dennis McDermott

Ce webinaire portait sur la résistance à de la formation sur la sécurité culturelle et sur les moyens à prendre pour maintenir l’engagement au moment de mettre en place un changement organisationnel. Un élément intéressant était l’exercice avec des étudiants pour analyser l’espace sociologique – par exemple, pour déconstruire le recours au terme « nous ». Les conférenciers ont donné des exemples du défi de travailler avec des cadres de gestion résistants, et ont encouragé dans un tel cas à « exprimer son désaccord ». Dans nos discussions, nous nous sommes interrogées sur la manière d’appliquer les stratégies présentées dans le webinaire de façon à faire tomber les barrières en santé publique.

Planifier les prochaines étapes

Nous n’avons tenu aucune séance de groupe entre octobre et décembre. Le groupe de travail pour la lutte antiraciste s’est réuni durant cette période afin d’élaborer un plan d’action comportant les mesures que devrait prendre le CCNDS en plus de l’apprentissage que fait le personnel dans sa démarche antiraciste. Le groupe de travail a effectué des recherches, puis créé une norme afin de reconnaître le territoire autochtone. L’adjointe aux communications a assuré l’instauration des lignes directrices dans nos publications et nos communications par courriel à partir de janvier 2018.

Janvier 2018

Notre équipe a pris part au webinaire Communication Skills for Difficult Conversations [17] avec les conférencières Angela Connors et Kim Hodgson, dans le cadre des Conversations autour de la table pour favoriser l’inclusion [18] mises sur pied par la Coalition des communautés en santé de l’Ontario.

Quelques jours après avoir participé au webinaire ci-dessus, l’équipe du CCNDS a tenu une séance de conscientisation. Nous avons abordé le fait que les compétences en matière de lutte antiraciste recoupent les compétences en résolution des conflits, tout en se complémentant. Nous avons parlé de position sociale, de daltonisme racial, de voix, de responsabilité et d’inconfort à toujours maintenir.

Réflexion

En février et mars 2018, nous avons amorcé un processus participatif pour analyser notre démarche jusqu’à maintenant :

  • ce qui a présenté un défi
  • où les tensions se sont manifestées
  • ce que nous avons gagné en tant que groupe et individuellement
  • les changements apportés dans nos processus
  • ce que nous changerions dans notre façon de faire si nous commencions aujourd’hui nos conversations en sachant ce que nous avons appris jusqu’à maintenant

En tant qu’équipe, nous adopterons bientôt une stratégie pour amorcer des changements dans le fonctionnement organisationnel du CCNDS. Nous en reparlerons dans un blogue ultérieur. Nous procéderons en outre à un court audit de nos pratiques et de notre fonctionnement actuels. Cet exercice nous amènera à faire des changements qui pourraient inclure, par exemple, notre processus de recrutement du personnel, de bénévoles et de partenaires, les connaissances que nous cherchons à appliquer et les questions de santé publique sur lesquelles nous plaçons la priorité. Nous nous ferons un plaisir de vous faire part – vous, les membres de l’auditoire de nos blogues – de nos stratégies et de nos prises de conscience à mesure que nous avançons dans cette grande et nouvelle étape. Revenez et lisez nos prochains blogues en 2018 pour en savoir plus.

 

Textes cités

[1] Clement, C. (2018). Le personnel du CCNDS souscrit au principe d’antiracisme grâce à un dialogue éclairé : première de deux parties [blogue]. Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier [cité le 19 mars 2018]. [3 écrans]. À récupérer de http://nccdh.ca/fr/blog/entry/nccdh-staff-becoming-anti-racist-through-informed-dialogue-1-of-2

[2] Lorde, A. (1997). The uses of anger [Internet]. Women's Studies Q. Vol. 25, nos 1 et 2, p. 278 à 285. À récupérer de http://blogs.ubc.ca/hopeprinceengl470a/files/2016/10/audre-lorde.pdf (en anglais)

[3] Ferguson, S. (17 janvier 2015). Calling in: a quick guide on when and how [Internet]. [Endroit inconnu] : Everyday Feminism [cité le 19 mars 2018]. [13 écrans]. À récupérer de https://everydayfeminism.com/2015/01/guide-to-calling-in/ (en anglais)

[4] Social Transformation Project. (Date inconnue). Ouch and educate [Internet]. Redondo Beach (Calif.) : STP, c2018 [cité le 19 mars 2018]. 3 p. À récupérer de http://stproject.org/toolkit_tool/ouch-and-educate/ (en anglais)

[5] Gulati-Partee, G. et M. Potapchuk. (2014). Paying attention to white culture and privilege: a missing link to advancing racial equity [Internet]. The Foundation Review. Vol. 6, no 1, p. 25 à 38. À récupérer de http://www.racialequitytools.org/resourcefiles/2_Gulati_AB3.pdf (en anglais)

[6] Palmater, P. (27 mars 2017). Canada 150 is a celebration of Indigenous genocide [Internet]. Toronto (Ont.) : NOW Toronto [cité le 16 mars 2018]. [4 écrans]. À récupérer de https://nowtoronto.com/news/canada-s-150th-a-celebration-of-indigenous-genocide/ (en anglais)

[7] Todd, K. (2011). Vancouver’s dialogues project [vidéo dans Internet]. Vancouver (C.-B.) : Ville de Vancouver en collaboration avec des partenaires locaux [cité le 19 mars 2018]. À récupérer de http://vancouver.ca/people-programs/dialogues-project.aspx (en anglais)

[8] MacDonald, N. (2017). How Indigenous people are rebranding Canada 150 [Internet]. [Endroit inconnu] : MacLean’s [cité le 19 mars 2018]. [3 écrans]. À récupérer de http://www.macleans.ca/news/canada/home-on-native-land-on-parliament-hill/ (en anglais)

[9] Abel, A. (2017). An epic quest to find the soul of a country [Internet]. [Endroit inconnu] : MacLean’s [cité le 19 mars 2018]. [48 écrans]. À récupérer de http://www.macleans.ca/an-epic-quest-to-find-the-soul-of-a-country/ (en anglais)

[10] Dinh, V. (2017). You’re celebrating colonization [Internet]. [Endroit inconnu] : Saskatoon (Sask.) : CBC News [cité le 19 mars 2018]. [6 écrans]. À récupérer de http://www.cbc.ca/news/canada/saskatoon/canada-150-indigenous-persepctive-sask-1.4161062 (en anglais)

[11] Came, H. et M. Humphries. (2014). Mopping up institutional racism: activism on a napkin [Internet]. The Journal of Corporate Citizenship. Vol. 54, p. 95 à 108. À récupérer de http://www.ingentaconnect.com/contentone/glbj/jcc/2014/00002014/00000054/art00009 (en anglais)

[12] Came, H. et D. Griffiths. (Février 2018). Tackling racism as a “wicked” public health problem: enabling allies in anti-racism praxis [Internet]. Social Science & Medicine. Vol. 199, p. 181 à 188. À récupérer de https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28342562 (en anglais)

[13] Dieng, J.B., J. Valenzuela et T. Ortiz. (2016). Building the we: healing informed governing for racial equity in Salinas [Internet]. [Endroit inconnu] : Race Forward [cité le 19 mars 2018]. 37 p. À récupérer de https://www.raceforward.org/system/files/pdf/reports/BuildingTheWe.pdf (en anglais)

[14] Race Forward. (2017). Building the we: healing informed governing for racial equity in Salinas [vidéo dans Internet]. [Endroit inconnu] : Race Forward  [cité le 19 mars 2018]. 37 p. À récupérer de https://www.raceforward.org/research/reports/building-we-healing-informed-governing-racial-equity-salinas (en anglais)

[15] McDermott, D. et D. Sjoberg. (23 février 2017). Deconstructing racism: strategies for individual and organizational change [webinaire]. [Endroit inconnu] : Indigenous Cultural Safety Collaborative Learning Series [cité le 19 mars 2018]. À récupérer de http://www.icscollaborative.com/webinars/deconstructing-racism-strategies-for-organisational-change (en anglais)

[16] (c2018). Indigenous Cultural Safety Collaborative Learning Series [Internet]. [Endroit inconnu] : ICS Collaborative Learning Series [cité le 19 mars 2018]. À récupérer de http://www.icscollaborative.com/ (en anglais)

[17] Connors, A. et K. Hodgson. (2018). Kitchen table conversations for action on inclusion: communication skills for difficult conversations [Internet]. Toronto (Ont.) : Coalition des communautés en santé de l’Ontario [cité le 19 mars 2018]. À récupérer de https://www.eventbrite.ca/e/ktc-webinar-communication-skills-for-difficult-conversations-tickets-41460605788 (en anglais)

[18] Coalition des communautés en santé de l’Ontario. (2018). Conversations autour de la table pour favoriser l’inclusion [Internet]. Toronto (Ont.) : CCSO [cité le 19 mars 2018]. À récupérer de http://www.ohcc-ccso.ca/fr/conversation-autour-de-la-table-pour-favoriser-l-inclusion

 

Photo : rawpixel.com

Balises

Racisme - racialisation

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi