Para lograr un comprar cialis generico, los medicamentos se puede tomar junto con las hormonas masculinas.
Show Navigation

Collection de ressources

Programme commun pour soutenir l’action de la santé publique en matière d’équité en santé

Le Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé (NCCDS) collabore avec des praticiens, des chercheurs et des décideurs de la santé publique d’un bout à l’autre du Canada sur la question des moyens d’action pour renforcer les déterminants sociaux de la santé et améliorer l’équité en santé.

Grâce à des activités d’échange des connaissances, d’apprentissage et de réseautage, les intervenants ont pu expliquer leurs défis, les priorités établies et les domaines méritant un peu plus d’attention et de collaboration. Le programme commun est l’aboutissement de la synthèse des documents issus de ces activités, dont d’anciens rapports d’activités, des analyses contextuelles, des comptes rendus de réunions et des observations des membres du personnel du CCNDS lors de consultations et d’activités de réseautage. Ces sources représentent la voix de milliers d’acteurs de la santé publique qui œuvrent dans les provinces et territoires du Canada.

Le programme commun cible, pour les intervenants de la santé publique, les huit priorités suivantes qui sont regroupées sous trois thèmes :

1. Établir des bases solides pour pouvoir passer à l’action

a) Renforcer le leadership en santé publique

b) Accroitre le soutien social et politique (la volonté politique) et l’action

c) Renforcer la capacité organisationnelle et systémique

2. Produire et utiliser une bonne base de connaissances

a) S’appuyer sur les données probantes et renforcer la base de connaissances pour soutenir l’action concertée

b) Incorporer l’équité dans les méthodes de surveillance et de suivi et dans la production de rapports

3. Collaborer avec des partenaires hors du secteur de la santé

a) Participer à des mesures multisectorielles à long terme

b) Plaider en faveur du changement en matière de politique et de structure

c) Allouer des ressources et du temps à l’engagement communautaire soutenu et substantiel

Ces priorités contribuent à l’élan actuel visant à faire progresser l’équité en santé dans le contexte canadien et ont pour objectif de soutenir les responsables de l’élaboration des politiques, les praticiens et les organismes de tous horizons dans l’exercice d’une influence sur les déterminants sociaux de la santé. Bien que le document s’adresse aux acteurs de la santé publique, on reconnaît à la lumière des priorités qu’il s’agit d’un travail de collaboration avec les partenaires du secteur de la santé et des autres secteurs, y compris divers intervenants de la collectivité.

Servez-vous de cet outil pour :

  • cerner les approches qui permettraient d’orienter l’action organisationnelle et systémique utile pour améliorer l’équité en santé;
  • faciliter les discussions sur les priorités et les activités communes en matière d’équité en santé avec des partenaires internes et externes;
  • évaluer les activités menées en matière d’équité en santé et élaborer des stratégies pour combler les lacunes cernées.

Référence bibliographique :

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2016). Programme commun pour soutenir l’action de la santé publique en matière d’équité en santé. Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Autres documents connexes :

 

Balises: Santé autochtone , Accès aux services de santé , Évaluation et rapports , Communication , Engagement communautaire , Compétences et normes organisationnelles , Travaux essentiels en matière d’équité en santé , Développement de la petite enfance , Santé environnementale , Évaluation , Sécurité alimentaire , Littératie en santé , Politiques publiques et la santé , Iniquité salariale , Maladies infectieuses , Action intersectorielle , Concepts clés , Application des connaissances , Leadership et renforcement des capacités , Méthodes et outils , Modification et orientation des interventions , Partner FR , Analyse des politiques , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé , Racisme - racialisation , Sexe et genre , Statut socioéconomique , Conditions de travail

Arguments économiques pour investir en amont une plus grande partie des fonds consacrés à la santé

Depuis plusieurs décennies, les chercheurs et les tenants de changements stratégiques répètent preuves économiques à l’appui que le secteur de la santé servirait mieux la population – et à moindre coût – si les fonds étaient consacrés à l’amélioration des conditions de vie et de travail des individus. Le présent document de discussion vise à redonner vie à ce genre de propos, à plus forte raison dans le contexte actuel marqué par une multiplication des capacités que permettent les percées technologiques, une population vieillissante, une augmentation de l’incidence des maladies chroniques, des écarts de richesse qui se creusent de manière exponentielle et un ralentissement économique généralisé.

Le document de discussion couvre ce qui suit : 1) un aperçu des dépenses du système de santé, 2) une discussion autour des facteurs motivant l’investissement en amont d’une part de l’enveloppe budgétaire consacrée à la santé, 3) une synthèse des principaux arguments économiques pour diriger en amont les fonds consacrés à la santé, 4) des exemples d’utilisation efficace d’arguments économiques dans les domaines du développement de la petite enfance et de la sécurité alimentaire et 5) un regard vers l’avenir relativement aux démarches possibles et des questions à débattre.

Servez-vous de cet outil pour :

  • Animer une discussion sur la manière dont est dépensée l’enveloppe budgétaire consacrée aux soins de santé sur les scènes nationale, provinciales et territoriales; 
  • Passer en revue les derniers travaux de recherche qui établissent des liens entre le statut socioéconomique, les déterminants sociaux, les interventions, les résultats de santé et les coûts de santé;
  • Discuter de la situation actuelle et de l’utilité de recourir aux arguments économiques auprès des décideurs de l’administration publique.

Référence bibliographique :

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2016). Arguments économiques pour investir en amont une plus grande partie des fonds consacrés à la santé. Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Balises: Évaluation et rapports , Évaluation , Politiques publiques et la santé , Leadership et renforcement des capacités , Analyse des politiques

Apprendre par la pratique Le plaidoyer pour l’équité en santé – Les Services de santé publique de Hamilton

En collaboration avec d’autres groupes communautaires et instances gouvernementales du centre urbain, le bureau de la santé publique d’Hamilton plaide pour l’équité en santé en soutenant diverses initiatives, comme la garantie d’un revenu de base, la sécurité alimentaire et le Bon d’études canadien pour les personnes à faible revenu.

Le document met en lumière les trois principaux rôles assumés par les professionnels de la santé publique du bureau d’Hamilton dans leurs activités de plaidoyer pour l’équité en santé. Ces rôles sont décrits dans le document Plaidoyer et équité en santé : Parlons-en.

Rôle 1 : Cerner l’enjeu : Le personnel infirmier responsable des déterminants sociaux de la santé a utilisé une stratégie pour cibler des enjeux et des groupes de population précis.

Rôle 2 : Recueillir et faire connaître les données : Le personnel infirmier responsable des déterminants sociaux de la santé s’est servi des données de surveillance sur la santé des populations pour révéler où se trouvaient les iniquités dans la collectivité.

Rôle 3 : Travailler en collaboration et établir des partenariats : Le bureau de santé publique d’Hamilton a travaillé étroitement avec des partenaires parmi leurs collègues de la santé publique, y compris le personnel travaillant directement avec les patients et les médecins hygiénistes, ainsi qu’avec les responsables d’organismes communautaires et des fonctionnaires des divers ordres de gouvernement.

Servez-vous de cet outil pour :

  • intégrer une démarche de plaidoyer dans vos activités liées à l’équité en santé;
  • élaborer un cadre ou une stratégie d’équité en santé pour votre organisme;
  • favoriser un débat dans votre organisme sur la façon de créer un cadre sécuritaire pour faire progresser les efforts de plaidoyer en amont et favoriser ainsi le changement structurel.

Référence bibliographique :

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2016). Apprendre par la pratique Le plaidoyer pour l’équité en santé – Les Services de santé publique de Hamilton. Antigonish, N.-É. : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Document connexe :

Balises: Santé autochtone , Accès aux services de santé , Évaluation et rapports , Communication , Engagement communautaire , Compétences et normes organisationnelles , Travaux essentiels en matière d’équité en santé , Développement de la petite enfance , Santé environnementale , Évaluation , Sécurité alimentaire , Littératie en santé , Politiques publiques et la santé , Iniquité salariale , Maladies infectieuses , Action intersectorielle , Concepts clés , Application des connaissances , Leadership et renforcement des capacités , Méthodes et outils , Modification et orientation des interventions , Partner FR , Analyse des politiques , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé , Racisme - racialisation , Sexe et genre , Statut socioéconomique , Conditions de travail

La santé publique a la parole : Intersectionnalité et équité en santé

En partenariat avec le Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS), le CCNDS a réuni un petit groupe de praticiennes et de chercheuses de la santé publique pour échanger des points de vue sur la pertinence et l’application de l’intersectionnalité en santé publique. L’intersectionnalité se veut un modèle d’analyse ou une perspective qui permet de reconnaître que des facteurs multidimensionnels et entrecroisés exercent une influence sur la santé, par exemple la race, la classe sociale, le revenu, l’éducation, l’âge, la capacité, l’orientation sexuelle, la situation d’immigré, l’ethnicité, l’appartenance autochtone et l’emplacement géographique.

Cette ressource résume l’échange tenu en octobre 2015 et animé par Sume Ndumbe-Eyoh, spécialiste du transfert des connaissances au CCNDS, avec les personnes suivantes :

  • Anna Travers, directrice, Santé arc-en-ciel Ontario
  • Samiya Abdi, consultante en promotion de la santé, Promotion de la santé, prévention des maladies chroniques et des traumatismes, Santé publique Ontario
  • Dre Olena Hankivsky, professeure et directrice, Institute for Intersectionality Research and Policy, Université Simon Fraser
  • Val Morrison, agente de recherche, CCNPPS

Les participantes ont discuté de leur compréhension de l’intersectionnalité et comment on l’applique à l’heure actuelle dans les pratiques, les politiques et les travaux de recherche axés sur l’équité en santé et les déterminants sociaux de la santé. Elles ont ciblé les lacunes et les possibilités pour mieux intégrer l’intersectionnalité dans divers aspects des activités de la santé publique axées sur l’équité. 

Servez-vous de cet outil pour :

  • Repérer les possibilités d’intégrer l’intersectionnalité dans les pratiques, les politiques et les travaux de recherche en santé publique;
  • Élaborer  des programmes et des politiques axés sur les multiples structures du pouvoir et les facteurs défavorables;
  • Concevoir des activités de formation à l’intention du personnel.

Référence bibliographique :

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé et Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé. (2016). La santé publique a la parole : Intersectionnalité et équité en santé. Antigonish (N.-É.) et Montréal (Qc) : auteurs.

Balises: Santé autochtone , Accès aux services de santé , Évaluation et rapports , Communication , Engagement communautaire , Compétences et normes organisationnelles , Travaux essentiels en matière d’équité en santé , Développement de la petite enfance , Santé environnementale , Évaluation , Sécurité alimentaire , Littératie en santé , Politiques publiques et la santé , Iniquité salariale , Maladies infectieuses , Action intersectorielle , Concepts clés , Application des connaissances , Leadership et renforcement des capacités , Méthodes et outils , Modification et orientation des interventions , Partner FR , Analyse des politiques , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé , Racisme - racialisation , Sexe et genre , Statut socioéconomique , Conditions de travail

Dialogue entre tenants de divers savoirs pour plus d’équité en santé : Actes du forum

En février 2015, le Réseau de recherche en santé des populations du Québec (RRSPQ), le Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé (CCNDS) et l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) ont animé un forum intitulé Dialogue entre tenants de divers savoirs pour plus d’équité en santé. Soixante-dix participants de neuf régions du Québec se sont rassemblés à Québec pour réfléchir à la question suivante : Quelles sont les opportunités pour réduire les inégalités sociales de santé si l’on combine les savoirs issus de l’expérience, de l’intervention, de la recherche et de la décision?

Les actes font état du processus et des discussions du forum ainsi que du suivi proposé au terme des deux jours. Par l’entremise de présentations et de la méthode du dialogue ouvert, les participants ont choisi en plénière les thèmes qui les intéressaient le plus, puis ont participé à de petits groupes de discussion. Forts de leur expérience, de leurs connaissances et de leurs champs de spécialisation variés, les participants ont conçu, dès le début de la réunion, un programme comportant les thèmes suivants :

  • Mieux comprendre les notions d’universalisme proportionné, d’intersectorialité et de déterminants structuraux de la santé;
  • Diminuer les ingrédients qui engendrent les inégalités sociales chez les enfants;
  • Tenir compte de la pauvreté en milieu rural;
  • Intervenir de façon précoce dans les milieux multiethniques;
  • Surmonter les enjeux de la mixité sociale, notamment dans les petites collectivités;
  • Mieux prendre en compte les inégalités sociales de santé dans les processus de planification et d’intervention de la santé publique;
  • Convaincre les décideurs d’agir pour réduire les iniquités de santé.

À la fin du forum, les participants ont fait état des idées-actions à poursuivre en réponse à la grande question.

Servez-vous de cet outil pour :

  • Déterminer les principaux problèmes d’équité en santé au Québec;
  • Explorer les domaines de collaboration et de concertation pour la résolution de problèmes;
  • Vous renseigner sur le dialogue ouvert comme technique pour soutenir la collaboration et la production d’idées.

Référence bibliographique :

Réseau de recherche en santé des populations du Québec, Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé et Institut national de santé publique du Québec. (2015). Dialogue entre tenants de divers savoirs pour plus d’équité en santé : Actes du forum. 

Balises: Santé autochtone , Accès aux services de santé , Évaluation et rapports , Communication , Engagement communautaire , Compétences et normes organisationnelles , Travaux essentiels en matière d’équité en santé , Développement de la petite enfance , Santé environnementale , Évaluation , Sécurité alimentaire , Littératie en santé , Politiques publiques et la santé , Iniquité salariale , Maladies infectieuses , Action intersectorielle , Concepts clés , Application des connaissances , Leadership et renforcement des capacités , Méthodes et outils , Modification et orientation des interventions , Partner FR , Analyse des politiques , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé , Racisme - racialisation , Sexe et genre

L’équité en santé : outils pour les gestionnaires du système de santé (Canada) — cours d’autoapprentissage

Au cours des dernières décennies, on a constaté que le sujet des inégalités et des iniquités de santé et des déterminants sociaux de la santé connaissait une popularité grandissante alors que les écarts entre les groupes socioéconomiques persistent, et dans certains cas, se creusent encore davantage. Ce cours vise à fournir aux gestionnaires du système de santé plus d’information sur les approches adoptées d’un bout à l’autre du pays en matière d’équité en santé.

À l’aide d’animations simples, d’études de cas et de tests, ce cours d’une heure présente les différentes démarches possibles pour atténuer les iniquités de santé à l’échelle régionale. À la fin du cours, les participants sauront comment les régions sanitaires du Canada utilisent l’information, les stratégies, les politiques et les programmes pour réduire les iniquités de santé et les outils et ressources à leur disposition pour soutenir la prise en compte de la perspective de l’équité en santé dans les processus décisionnels.

Vous pouvez télécharger le document de fond intitulé « Equity action: A primer on health equity for health system managers ». 

Le cours a été élaboré par le personnel de l’Initiative sur la santé de la population canadienne (ISPC) de l’ICIS. Pour suivre le cours, rendez-vous à l’adresse https://learning.cihi.ca/users/index.aspx

Référence bibliographique :

CIHI Learning Centre (2014). L’équité en santé : outils pour les gestionnaires du système de santé [cours en ligne]. Récupéré de https://learning.cihi.ca/users/index.aspx
 

Balises: Compétences et normes organisationnelles , Leadership et renforcement des capacités , Méthodes et outils , Pratiques les plus prometteuses , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé

Cours de base sur la promotion de la santé (Canada) – cours en ligne

Les praticiens de la santé publique aboutissent au domaine de la promotion de la santé par divers cheminements de carrière. Ce cours vise à fournir l’information de base sur le sujet.

Cette série de modules interactifs couvre les concepts clés, les jalons, les modèles, les théories, les stratégies et plus encore. L’objectif ne consiste pas à modifier les compétences d’intervention, mais plutôt à mettre l’accent sur la sensibilisation et sur les moyens de recadrer les pratiques à la lumière de nouvelles perspectives.

Le cours prend entre une et deux heures à terminer. À la fin, les participants pourront énoncer les caractéristiques et les valeurs qui façonnent le domaine de la promotion de la santé; décrire les principaux jalons en la matière; distinguer la promotion de la santé des concepts connexes comme la prévention des maladies, la santé des populations et la réduction des blessures; et définir les stratégies propres à agir sur les problèmes de santé qui influent sur les individus et les collectivités.

Pour en savoir plus ou pour vous inscrire, rendez-vous à l’adresse http://www.publichealthontario.ca/fr/LearningAndDevelopment/OnlineLearning/Pages/default.aspx

Référence bibliographique :

Santé publique Ontario. (2014). Cours de base sur la promotion de la santé [cours en ligne]. Récupéré de http://www.publichealthontario.ca/fr/LearningAndDevelopment/OnlineLearning/Pages/default.aspx

Balises: Concepts clés , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé

Introduction to population health (Europe) – cours en ligne ouvert à tous

L’University of Manchester fait figure de pionnière avec son cours en ligne sur la santé des populations ouvert à tous offert par l’entremise de son programme d’apprentissage à distance, l’un des plus réputés au monde. Pour l’année 2016, elle n’a pas encore établi son calendrier pour ce cours en ligne ouvert à tous et gratuit. Vous pouvez demander de recevoir un avis dès que les prochaines dates seront fixées.

Le cours s’adresse au grand public. Toutefois, en raison de la qualité des exposés sur vidéo et des lectures suggérées, il se révèlerait particulièrement utile aux intervenants des domaines de la santé et des services sociaux qui veulent améliorer leur compréhension de la santé des populations. Comme pour la plupart des cours en ligne ouverts à tous, le cours comporte surtout des exposés sur vidéo, des suggestions de lecture, des activités de discussion, des autoévaluations et d’autres activités exploratoires.

Le cours de six semaines (entre 1 et 3 heures par semaine) couvre les sujets suivants :

Semaine 1 – Introduction à la santé des populations
Semaine 2 – Introduction à l’épidémiologie
Semaine 3 – État de la santé dans le monde
Semaine 4 – Influences mondiales sur la santé des populations
Semaine 5 – Interventions en santé des populations
Semaine 6 – Réflexion

Pour en savoir plus ou pour vous inscrire, rendez-vous à l’adresse https://www.coursera.org/course/population

Référence bibliographique :

University of Manchester. (2014). Introduction to population health [cours en ligne]. Récupéré de https://www.coursera.org/course/population

Balises: Concepts clés , Application des connaissances , Pratiques les plus prometteuses

Collaborative Decision-Making with Communities (É.-U.) – cours en ligne

Le cours fait partie de la série offerte dans le site Web : Evidence Based Behavioural Practice (EBBP). On y aborde le processus décisionnel collaboratif dans divers contextes, allant du travail auprès d’individus jusqu’à la mise en œuvre de programmes destinés à l’ensemble d’une collectivité.

Le module se distingue par le recours à un scénario qui amène les participants à analyser un cas à partir du point de vue d’un gestionnaire de programmes de santé publique travaillant dans un bureau de santé local. Les participants apprennent le processus décisionnel collaboratif tel que l’utiliserait un praticien de la santé publique œuvrant auprès de la collectivité.

Le cours en ligne s’adresse à un large auditoire, y compris les professionnels de la santé et les praticiens de la santé publique. Il permet, dans un cadre informel, d’appliquer et de raffiner ses compétences en matière de prise de décisions en mettant en application le modèle des trois cercles qui s’inscrit dans les pratiques fondées sur les données probantes. À la fin du cours, les participants devraient pouvoir : définir le processus décisionnel collaboratif; décrire le bien-fondé du processus décisionnel collaboratif dans les pratiques fondées sur les données probantes; et trouver le juste équilibre entre les trois cercles des pratiques fondées sur les données probantes au moment d’appliquer le processus décisionnel collaboratif dans une collectivité donnée.

Pour en savoir plus à ce sujet ou pour vous inscrire au module de formation en ligne, rendez-vous à l’adresse www.ebbp.org/training.html

Référence bibliographique :

Evidence-Based Behavioural Practice. (2007). Collaborative decision-making with communities. [Cours en ligne]. Récupéré de http://www.ebbp.org/training.html (en anglais)

Balises: Engagement communautaire , Concepts clés , Méthodes et outils , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé

The social determinants of health: A toolkit for collaboration

Le site Web « Toolkit for Collaboration » de l’Association of Academic Health Centers (AAHC) permet aux centres universitaires des sciences de la santé d’avoir accès à des rapports et à des ressources qui les aideront à évaluer et à améliorer leur capacité d’agir sur les déterminants sociaux de la santé. La boîte à outils renferme un rapport résumant les défis et les possibilités qui se présentent aux centres universitaires par rapport à leur action sur les déterminants sociaux de la santé, une grille d’évaluation permettant aux organismes membres d’évaluer leurs efforts en cours, les procès-verbaux des réunions de l’AAHC et une série d’entrevues sur les approches intersectorielles qui visent à améliorer la santé.

La boîte à outils fait partie de l’initiative de l’AAHC sur les déterminants sociaux de la santé. Cette initiative a pour objet d’améliorer la capacité des centres universitaires des sciences de la santé d’aborder les déterminants sociaux de la santé dans leurs formations, leurs recherches et leurs programmes cliniques. Sachant que ces centres ont traditionnellement axé leurs efforts sur les soins médicaux, la boîte à outils répond à leur intérêt grandissant de renforcer leur leadership en vue de perfectionner les approches axées sur la santé des individus et des populations en tenant compte des déterminants sociaux sous-jacents. En tant qu’institutions responsables de former de nouveaux professionnels de la santé, de diriger des établissements de santé et d’être à l’avant-garde de la recherche médicale, les centres universitaires sont particulièrement bien placés pour influer de manière positive et notable sur les déterminants de la santé et la santé des membres de leur collectivité respective.

Le document de consensus qui contient le compte rendu des discussions tenues lors d’une conférence de l’AAHC en 2014 se veut une composante clé de la boîte à outils. Dans le rapport, les auteurs ciblent les défis et les obstacles relatifs aux déterminants sociaux de la santé et proposent diverses interventions et solutions. Ils s’attardent principalement sur le rôle des centres universitaires des sciences de la santé travaillant en collaboration avec les autres parties intéressées. Pour consulter le rapport intégral (en anglais), cliquez ici

Pour en savoir plus sur la structure et le travail de l’Association of Academic Health Centers, cliquez ici.

Servez-vous de cet outil pour :

  •  évaluer comment votre organisme aborde les facteurs environnementaux et sociaux qui influent sur la santé;
  • trouver les outils pour aider à faire comprendre l’importance d’améliorer les environnements qui jouent un rôle déterminant sur la santé;
  • en savoir plus sur les préoccupations et les réussites d’autres organismes qui veulent progresser en amont par rapport à leur travail en santé.

Référence bibliographique :

Association of Academic Health Centers. (2010-2014). Association of Academic Health Centers and the Determinants of Health: A Toolkit for Collaboration. Récupéré à l’adresse wherehealthbegins.org.

Hyperlien vers le texte intégral (en anglais)
www.wherehealthbegins.org/index.php

Document connexe (en anglais)
Academic Health Centers and the Social Determinants of Health: Challenges & Barriers, Responses & Solutions. À télécharger à l’adresse www.wherehealthbegins.org/pdf/AAHC-SDOH-Report-Final.pdf.

Balises: Compétences et normes organisationnelles , Évaluation , Politiques publiques et la santé , Action intersectorielle , Application des connaissances , Leadership et renforcement des capacités , Méthodes et outils

Inequalities in health: Definitions, concepts and theories

Les auteurs se sont d’abord donné comme objectif de concevoir une ressource centralisée pour comprendre les aspects méthodologique, théorique et philosophique de la recherche sur les inégalités de santé. Ils tenaient en outre à faire ressortir les éléments qui n’ont pas été suffisamment débattus dans les recherches antérieures, comme comprendre la différence entre les résultats obtenus lorsqu’on mesure les écarts en ayant recours à deux paramètres géographiques différents, soit l’espace et le lieu. Les auteurs font d’abord la distinction très nette entre les inégalités de santé inévitables (c'est-à-dire les différences entre les personnes ou les groupes) et celles qui donnent lieu à des écarts injustes, évitables et systémiques.

Ils présentent ensuite les concepts clés pour recueillir et interpréter l’information sur les inégalités en santé et les paramètres servant le plus souvent à l’analyse des inégalités de santé au sein de populations et entre ces dernières, y compris : les différences entre certains groupes de population par opposition à la répartition des déterminants de la santé dans l’ensemble de la population; les inégalités de santé parmi les groupes sociaux et les difficultés liées à la définition des groupes; la position sociale absolue par rapport à la position sociale relative (ce qui se révèle particulièrement important quand on tient compte de l’incidence de la pauvreté sur la santé); les inégalités de santé de nature géographique en termes d’espace et de lieu; et le caractère complexe des méthodes de surveillance et de rapport des inégalités de santé tout au long de la vie. La discussion s’étend ensuite aux cadres d’analyse et aux théories pour comprendre les inégalités de santé, de même qu’aux mécanismes causals et aux effets sanitaires conditionnels qui relient les facteurs géographiques et sociaux à la santé.

Les auteurs concluent  en posant une série de questions contextuelles et éthiques sur la conception, l’exécution et l’utilisation des travaux de recherche sur les inégalités de santé pour mieux établir les priorités, les points de référence et les programmes politiques connexes en vue d’atténuer les inégalités de santé.

Servez-vous de cet outil pour :

  • mieux comprendre les concepts de base en matière de mesure et d’évaluation qui sont utilisés dans les travaux de recherche sur l’égalité en santé
  • améliorer votre capacité à faire une analyse critique des rapports sur la santé des populations et des conclusions des travaux de recherche qui se rapportent aux résultats liés à l’équité en santé
  • intégrer les mesures d’équité en santé dans vos processus de planification et d’évaluation des programmes

Référence bibliographique :

Arcaya, M.C., A.L. Arcaya, et S.V. Subramanian (2015). « Inequalities in health: definitions, concepts and theories ». Global Health Action, vol. 8, doi : 27106.  À télécharger à l’adresse http://www.globalhealthaction.net/index.php/gha/article/view/27106

Hyperlien vers le texte intégral (anglais) :
http://www.globalhealthaction.net/index.php/gha/article/view/27106

Hyperlien vers le texte intégral (français) :
Disponible en anglais seulement

Documents connexes :

  1. Rapports sur l’état de santé des populations : la série « Apprenons ensemble ». (2012). http://nccdh.ca/fr/resources/entry/population-health-status-reporting
  2. The Public Health Observatory handbook of health inequalities measurement. (2005). http://nccdh.ca/fr/resources/entry/the-public-health-observatory-handbook-of-health-inequalities-measurement (en anglais, avec sommaire en français)
  3. Promoting health equity – Choosing appropriate indicators: literature scan. (2013). http://nccdh.ca/fr/resources/entry/promoting-health-equity-choosing-appropriate-indicators-literature-scan (en anglais, avec sommaire en français)
  4. Réduction des écarts : l’utilisation de mesures socioéconomiques géographiques pour examiner la santé de la population – cybercours. (2012). http://nccdh.ca/fr/resources/entry/reducing-gaps-online-course
  5. Une stratégie et des indicateurs pour la surveillance des inégalités sociales de santé au Québec. (2013). http://nccdh.ca/fr/resources/entry/une-strategie-et-des-indicateurs-pour-la-surveillance-des-inegalites-social

Balises: Évaluation et rapports , Concepts clés , Méthodes et outils

Les compétences propres à une discipline en santé publique peuvent-elles favoriser une pratique axée sur l’équité?

En s’appuyant sur l’analyse antérieure du CCNDS intitulée Compétences essentielles en santé publique au Canada : analyse et comparaison du contenu relatif aux déterminants sociaux de la santé, les auteurs ont cherché à comprendre comment les divers acteurs de la santé publique ont incorporé les connaissances grandissantes sur les déterminants de la santé et l’équité en santé dans les compétences qu’ils ont acquises dans leur propre discipline. Pour ce faire, ils ont analysé l’inclusion du langage propre à l’équité en santé et à la justice sociale dans les cadres de compétence.

Dans leur rapport, les auteurs commencent par faire état des compétences en santé publique hors de nos frontières, en décrivant la situation et le contenu de certains cadres de compétences internationaux (généraux et propres à une discipline) et en portant une attention particulière aux concepts des déterminants de la santé, de l’équité en santé et de la justice sociale.

Les auteurs s’attardent ensuite au contexte canadien et fournissent une analyse du contenu des compétences développées par les divers ordres professionnels axés sur une discipline de santé particulière. Ils décrivent la mesure dans laquelle chaque série de compétences couvre les concepts des déterminants de la santé, de l’équité en santé et de la justice sociale.

Servez-vous de cet outil pour :

  • vous familiariser avec les compétences actuelles des praticiens en santé publique de diverses disciplines au Canada et ailleurs dans le monde;
  • cibler les occasions de réviser les compétences propres à une discipline pour qu’elles reflètent encore plus les principes de justice sociale et d’équité en santé.

Référence bibliographique : 
Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé (2015). Les compétences propres à une discipline en santé publique peuvent-elles favoriser une pratique axée sur l’équité? Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.
 

Balises: Compétences et normes organisationnelles , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé

Parcours pour l’équité en santé et résultats différenciés : un sommaire du rapport Equity, social déterminants and public health programmes publié par l’OMS

En 2010, l’un des neuf réseaux de savoirs mis sur pied par la Commission des déterminants sociaux de la santé de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié le rapport intitulé Equity, social determinants and public health programmes. Dans ce rapport, les auteurs se penchent sur les interventions et les plans d’action qui visent à atténuer les iniquités. Ils livrent un vibrant plaidoyer pour que les efforts en santé publique portent davantage sur les politiques publiques au profit de la santé dans l’ensemble de la société.

Le rapport intégral de l’OMS contient les conclusions d’une revue documentaire sur les interventions mises en place dans divers pays pour améliorer 12 conditions de santé publique précises. Il renferme également 14 études de cas sur les processus de mise en œuvre des démarches utilisées dans les pays du monde pour agir sur les déterminants sociaux de la santé. Chaque condition de santé publique fait l’objet d’un chapitre distinct. Les auteurs des divers chapitres ont examiné ce qui se passait en amont afin de comprendre l’enchaînement de causalité associé à la condition qu’ils avaient à étudier. Le rapport fait également état des interventions et des points d’entrée prometteurs.

Le Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé (CCNDS) a produit un sommaire du rapport Equity, social determinants and public health programmes afin d’aider les organismes et les praticiens de la santé publique à planifier et à mettre en place des interventions plus nuancées pour faire avancer l’équité en santé.

À l’aide du chapitre sur les maladies cardiovasculaires en guise d’exemple, les auteurs illustrent comment le cadre d’analyse conceptuelle du rapport qui visait à comprendre les iniquités de santé s’applique à un enjeu de taille en matière de santé au Canada. Ils font en outre la synthèse des principaux enseignements à tirer des conclusions de la recherche afin de déterminer les points communs sur lesquels peuvent s’appuyer les acteurs de la santé publique pour agir sur les conditions de santé.

Servez-vous de cet outil pour :

  • animer une discussion sur la façon dont l’exposition de populations diverses aux conditions de risque entraîne des résultats de santé différents;
  • éclairer l’élaboration d’une gamme d’interventions dans les programmes de santé publique individuels;
  • orienter les activités de la santé publique vers des approches en amont plus intersectorielles et plus axées sur le développement qui complémentent les modèles de services actuels.

Référence bibliographique
Centre de collaboration nationale sur les déterminants de la santé. (2015). Parcours pour l’équité en santé et résultats différenciés : un sommaire du rapport Equity, social déterminants and public health programmes publié par l’OMS. Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Balises: Accès aux services de santé , Évaluation et rapports , Travaux essentiels en matière d’équité en santé , Politiques publiques et la santé , Application des connaissances , Statut socioéconomique

Accroître la capacité de la santé publique d’agir pour l’équité en santé dans les provinces et les territoires : compte rendu de l’atelier

Le compte rendu de l’atelier Accroître la capacité de la santé publique d’agir pour l’équité en santé dans les provinces et les territoires contient les grandes lignes des propos tenus en mai 2014 par les cadres supérieurs et les décideurs de la santé publique lors de cette activité pancanadienne.

L’atelier de deux jours a donné l’occasion aux participants d’apprendre les uns des autres. On y a fait état de l’évolution des travaux de recherche et des pratiques prometteuses et appelé les provinces et territoires à une action concertée pour atténuer les iniquités. Les conclusions de l’atelier contribuent à faciliter le dialogue sur l’adoption d’un programme commun en matière d’équité en santé publique.

Servez-vous de cet outil pour:

  • savoir par quelles démarches passent les autres provinces et territoires pour réduire l’écart entre les personnes les plus et les moins en santé;
  • connaître le genre d’occasions et de défis qu’entrevoient les cadres supérieurs des provinces et territoires dans un avenir rapproché;
  • connaître les conclusions des participants au sujet des prochaines étapes et des mesures à mettre en place en priorité.

Référence bibliographique:
Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2015). Accroître la capacité de la santé publique d’agir pour l’équité en santé dans les provinces et les territoires : compte rendu de l’atelier. Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Balises: Politiques publiques et la santé , Application des connaissances , Leadership et renforcement des capacités , , Document

Make Food Matter

Vous voulez savoir comment la population néo-écossaise « s’occupe de son alimentation », à l’échelle familiale, communautaire et provinciale? Cette ressource offerte en ligne découle d’un projet de recherche et d’action visant à passer de la connaissance aux actes pour améliorer la sécurité alimentaire dans l’ensemble des collectivités de la Nouvelle-Écosse. Même si le site Web tourne surtout autour des problèmes de sécurité alimentaire en Nouvelle-Écosse, la boite à outils et les ressources peuvent s’adapter aux divers contextes canadiens.

Le site Web est en anglais et s’appelle ‘Make Food Matter’.  Les ressources fondées sur des données probantes sont regroupées sous cinq domaines d’action. Le modèle présenté montre diverses façons de faciliter la mise en place d’un système alimentaire sain, équitable et durable. En outre, des citoyens de la Nouvelle-Écosse expliquent ce qui leur tient à cœur en matière d’alimentation en partageant des photos, des vidéos et des commentaires. On peut y trouver de l’information sur toutes sortes de mesures employées pour assurer la sécurité alimentaire des collectivités, y compris les résultats de projets de recherche participative et des rapports d’organismes.

Pour faciliter les démarches, les ressources sont regroupées sous cinq domaines d’action : renforcer le dialogue avec les collectivités, élaborer des stratégies, favoriser l’innovation sociale et encourager le plaidoyer et la communication efficace. On peut aussi devenir membre de la communauté Make Food Matter, ce qui permet de connaitre les derniers ajouts à la collection de ressources et de créer sa propre boite à outils à l’aide de ses favoris en matière de sécurité alimentaire.

Servir de cette ressource pour

  • déterminer les diverses approches nécessaires pour assurer la sécurité alimentaire de la collectivité;
  • créer leur propre collection d’outils pour passer de la connaissance aux actes en ce qui concerne les systèmes alimentaires sains, équitables et durables;
  • élaborer un plan d’action afin d’exercer une influence sur les processus décisionnels et les politiques entourant les questions de justice sociale et d’alimentation.

Référence bibliographique

FoodARC. « Make Food Matter » [Internet]. Nouvelle-Écosse : FoodARC, 2015. [Mis à jour le 22 octobre 2015; cité le 22 octobre 2015]. À consulter à l’adresse : http://foodarc.ca/makefoodmatter

Ressources connexes

Large forces affecting health equity: How health equity is affected by societal shifts such as home ownership, rising energy costs, and pension http://nccdh.ca/fr/resources/entry/large-forces-affecting-health-equity (vidéo en anglais, avec sommaire en français)

A practitioner’s guide for advancing health equity: Community strategies for preventing chronic disease http://nccdh.ca/fr/resources/entry/a-practitioners-guide-for-advancing-health-equity-community-strategies#sthash.Z2ckuv4J.dpuf (vidéo en anglais, avec sommaire en français)

Community-based participatory research contributions to intervention research: The intersection of science and practice to improve health equity http://nccdh.ca/fr/resources/entry/community-based-participatory-research-contributions-to-intervention-resear#sthash.IdGkkZC6.dpuf (vidéo en anglais, avec sommaire en français)

Community-based participatory research: A strategy for building healthy communities and promoting health through policy change http://nccdh.ca/fr/resources/entry/community-based-participatory-research#sthash.p1DxKFeb.dpuf (vidéo en anglais, avec sommaire en français)

Sommaire de la revue : engagement communautaire pour atténuer les inégalités de santé http://nccdh.ca/fr/resources/entry/review-summary-community-engagement-to-reduce-inequalities-in-health

Se diriger vers l’amont… Parlons-en http://nccdh.ca/fr/resources/entry/lets-talk-moving-upstream

Le rôle de la santé publique dans l’amélioration de l’équité en santé : Parlons-en http://nccdh.ca/fr/resources/entry/lets-talk-public-health-roles

Balises: Engagement communautaire , Sécurité alimentaire , Évaluation d'impact sur la santé , Littératie en santé , Politiques publiques et la santé , Application des connaissances , Méthodes et outils , Analyse des politiques , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé , Statut socioéconomique

Local action on health inequalities. Introduction to a series of evidence papers

La série s’adresse aux autorités locales de l’Angleterre, particulièrement les directeurs de la santé publique et leurs équipes, de même qu’aux conseils de santé et du mieux-être. Cela dit, les praticiens du Canada dont les fonctions touchent à la santé — par exemple les services à l’enfance, de logement et d’éducation — trouveront cette information tout aussi utile.

Les sujets couverts ont trait aux objectifs stratégiques mentionnés dans la Marmot Review que les autorités locales considèrent réalisables. Chacun des textes fondés sur des données probantes fait entre 30 et 90 pages, traite d’un déterminant social important et comporte une série de messages clés et une liste exhaustive de références bibliographiques. La série comporte également des notes d’information traitant de questions pratiques et d’études de cas intéressantes afin de montrer aux autorités locales les diverses approches et mesures possibles.

Dans la série, deux autres textes fondés sur des données probantes ont pour objet les problèmes de mise en œuvre et de répercussions susceptibles de survenir au moment de vouloir agir sur les déterminants sociaux de la santé. Le premier porte sur la difficulté de comprendre les aspects économiques liés aux investissements faits dans les déterminants sociaux de la santé. Le deuxième concerne les grandes leçons tirées des démarches employées pour atténuer les inégalités de santé en agissant sur les déterminants sociaux de la santé.

Les praticiens de la santé publique peuvent utiliser cette série de rapports pour :

  • consulter des données probantes et des exemples pratiques leur permettant de prioriser les mesures locales visant à agir sur les déterminants sociaux;
  • dynamiser l’innovation en combinant les données probantes et l’expérience cumulées ailleurs aux  connaissances et à l’expertise locales;
  • explorer les occasions de travailler avec des partenaires communautaires à la création d’approches novatrices en vue d’agir sur les déterminants sociaux de la santé à l’échelle locale;
  • argumenter et plaider en faveur d’une action locale sur les déterminants sociaux de la santé.

Référence bibliographique

Institute of Health Equity. (2014) (en anglais). Local Action on Health Inequalities – A Series of Reports. Londres (R.-U.) : University College London.

Documents connexes

  1. Fair Society, healthy lives: The Marmot survey – strategic review of health inequalities in England post-2010  http://nccdh.ca/fr/resources/entry/fair-society-healthy-lives/ (en anglais, avec sommaire en français)
  2. Apprendre par la pratique : ciblage dans un cadre d’universalité http://nccdh.ca/fr/resources/entry/learning-from-practice-targeting-within-universalism
  3. A practitioner’s guide for advancing health equity: community strategies for prevention chronic disease  http://nccdh.ca/fr/resources/entry/a-practitioners-guide-for-advancing-health-equity-community-strategies (en anglais, avec sommaire en français)
  4. Réduire les inégalités sociales en santé  http://nccdh.ca/fr/resources/entry/reduire-les-inegalites-sociales-en-sante
  5. Learning from others: comprehensive health equity strategies from Europe  http://nccdh.ca/fr/resources/entry/learning-from-others (en anglais, avec sommaire en français)
  6. Tackling health inequities through public health practice: a handbook for action http://nccdh.ca/fr/resources/entry/tackling-health-inequities (en anglais, avec sommaire en français)
  7. Meilleure santé : une analyse des politiques et des programmes publics qui sont fondés sur les déterminants et les résultats de santé et qui sont efficaces pour avoir des populations les plus en santé  http://nccdh.ca/fr/resources/entry/better-health

Balises: Travaux essentiels en matière d’équité en santé , Développement de la petite enfance , Santé environnementale , Politiques publiques et la santé , Iniquité salariale , Action intersectorielle , Conditions de travail

Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé : Aperçu des mesures canadiennes de 2015

La Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé  de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a été entérinée lors de la Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé de 2011. Elle fait état de l’engagement des États membres des Nations Unies à agir sur l’équité en santé en fondant leurs efforts sur une démarche axée sur les déterminants sociaux.

Le rapport intitulé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé : Aperçu des mesures canadiennes de 2015 fait état des mesures prises par le Canada relativement à chacun des cinq thèmes énoncés dans la Déclaration de Rio de l’OMS. Les thèmes en question reflètent les principaux champs d’action habituellement couverts dans une démarche globale pour améliorer la santé de toutes les tranches de population, c’est-à-dire :

  1. adopter une meilleure gouvernance pour la santé et le développement;
  2. promouvoir la participation à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques;
  3. réorienter davantage le secteur de la santé pour réduire les inégalités en santé;
  4. renforcer la gouvernance et la collaboration mondiales;
  5. suivre les progrès et accroître la responsabilisation.

Le rapport comporte un sommaire et des hyperliens vers des initiatives et des outils produits partout au Canada. Les exemples sont regroupés par « catégorie » sous chacun des cinq thèmes et visent à montrer la diversité des initiatives mises en place au Canada conformément aux engagements pris en signant la Déclaration de Rio.

Servez-vous de cet outil pour :

  • constater la diversité des initiatives et des outils produits pour améliorer l’équité en santé en agissant sur les déterminants sociaux de la santé;
  • prendre connaissance des efforts plurisectoriels et communautaires déployés pour agir sur les facteurs sociaux influant sur la santé;
  • comprendre les facteurs favorisant la capacité organisationnelle de soutenir des initiatives pour faire avancer l’équité en santé.

Référence bibliographique

Agence de la santé publique du Canada. (2015). Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé : Aperçu des mesures canadiennes de 2015. Ottawa (Ont.) : Agence de la santé publique du Canada.

Balises: Santé autochtone , Accès aux services de santé , Engagement communautaire , Politiques publiques et la santé , Action intersectorielle , Leadership et renforcement des capacités , Modification et orientation des interventions , Analyse des politiques , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé , , Document

Ensemble pour vaincre la pauvreté : Le Plan d’inclusion économique et sociale du Nouveau-Brunswick 2014-2019

Le mandat de la Société d’inclusion économique et sociale du Nouveau-Brunswick consiste en ce qui suit : « [é]laborer, superviser, coordonner et instaurer des initiatives et des plans stratégiques pour réduire la pauvreté et aider des milliers de Néo-Brunswickois à devenir plus autonomes ». Le document intitulé Ensemble pour vaincre la pauvreté : Le Plan d’inclusion économique et sociale du Nouveau-Brunswick 2014-2019 vise à poursuivre sur la lancée produite par le premier plan d’inclusion économique et sociale de la province sorti en 2009. Son contenu reflète les constatations issues d’un long processus d’engagement public, et de rencontres avec des parties prenantes de nombreux secteurs d’activité. Son objectif est de vaincre la pauvreté et d’améliorer la qualité de vie de la population néo-brunswickoise.

La Société a également publié son rapport d’évaluation des efforts déployés pour réaliser son plan de 2009-2014, intitulé Ensemble pour vaincre la pauvreté : L’impact du plan d’inclusion économique et sociale du Nouveau-Brunswick 2009-2014.

Le nouveau plan met l’accent sur le renforcement des capacités communautaires et comporte 28 mesures prioritaires regroupées sous les quatre piliers suivants :

  1. renforcement des capacités des collectivités : des mesures de soutien au développement communautaire, à la communication et au réseautage, et au bénévolat;
  2. apprentissage : des mesures pour l’éducation des enfants et des jeunes, et l’éducation, la formation et la préparation au marché du travail des adultes;
  3. inclusion économique : des mesures visant à faciliter la participation au marché du travail et à l’activité économique;
  4. inclusion sociale : des mesures visant à favoriser la sécurité alimentaire et l’accès aux aliments sains, au logement et au transport.

Les Réseaux d’inclusion communautaire, avec le soutien de coordonnateurs travaillant étroitement avec la Société, veille à ce que la voix et les besoins des collectivités soient reflétés dans les mesures prises. Cette approche collaborative permet d’assurer que la voix des personnes vivant ou ayant vécu dans la pauvreté — les collectivités autochtones, les jeunes, les aînés, les immigrants et les personnes ayant une déficience ou un problème de maladie mentale — soit prise en compte dans les processus prévus pour la mise en œuvre et la réalisation du plan.

Servez-vous de cet outil pour :

  • prendre connaissance des processus d’engagement public fondés sur une approche d’inclusion économique et sociale en matière de pauvreté et de santé;
  • étudier comment poursuivre sur la lancée d’une première étape d’engagement public et de collaboration plurisectorielle;
  • apprendre comment faire participer les membres des collectivités de partout dans votre province ou territoire au processus décisionnel concernant la réduction de la pauvreté

Référence bibliographique

Société d’inclusion économique et sociale du Nouveau-Brunswick (2015). Ensemble pour vaincre la pauvreté : Le Plan d’inclusion économique et sociale du Nouveau-Brunswick 2014-2019. Fredericton (N.-B.) : Société d’inclusion économique et sociale du Nouveau-Brunswick.

Ressources connexes

Une collectivité forte – l’approche du Nouveau-Brunswick pour vaincre la pauvreté

Balises: Accès aux services de santé , Communication , Engagement communautaire , Politiques publiques et la santé , Iniquité salariale , Action intersectorielle , Application des connaissances , Leadership et renforcement des capacités , Analyse des politiques , Pratiques les plus prometteuses , Statut socioéconomique , Conditions de travail

Principales ressources de la santé publique sur le plaidoyer et l’équité en santé : liste des lectures essentielles

En santé publique, le plaidoyer se révèle une stratégie de santé des populations de première importance. Il passe par l’action collective pour entrainer un changement systémique et vise à influencer les processus décisionnels de manière à ce que les changements profitent aux personnes et à leur milieu de vie.

Nous avons choisi un certain nombre d’outils et de ressources dont peuvent se servir les praticiens de la santé publique dans leurs activités de plaidoyer en vue de contribuer à l’établissement de politiques et de milieux de vie plus propices à la santé.  Dans le document Le plaidoyer et l’équité en santé… Parlons-en, les auteurs expliquent en détail les quatre champs d’action possibles, c’est-à-dire :

  1. cerner l’enjeu,
  2. recueillir et faire connaitre les données,
  3. travailler en collaboration et établir des partenariats et, enfin,
  4. se servir du système juridique et de réglementation.

La liste des lectures essentielles suivante n’est certainement pas exhaustive. Elle renferme toutefois des ressources clés propres à faciliter les efforts de plaidoyer des praticiens de la santé publique pour faire avancer l’équité en santé. 

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2015). Principales ressources de la santé publique sur le plaidoyer et l’équité en santé : liste des lectures essentielles. Antigonish (N.É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Balises: Évaluation et rapports , Communication , Engagement communautaire , Politiques publiques et la santé , Action intersectorielle , , Document

Unnatural Causes: Is inequality making us sick?

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

Dans une série de sept documentaires intitulée Unnatural Causes (en anglais), on explore certaines observations faites par rapport aux déterminants ethniques et socioéconomiques de la santé aux États-Unis. La série s’inscrit dans le cadre d’une campagne-choc visant à alimenter le débat public sur la santé. La campagne a pour objectif de mieux sensibiliser les gens à l’influence des iniquités sociales, du racisme et du manque de pouvoir sur leur état de santé et les coûts bien réels qui y sont associés. La série met également l’accent sur le concept de santé des populations, en montrant que la santé et le mieux-être vont au-delà des choix éclairés et de l’accès à des soins de qualité. Les auteurs laissent entendre que les solutions doivent passer par des politiques sociales plus équitables pour tout le monde.

Le premier épisode intitulé In Sickness and In Wealth dure environ une heure et présente les grands thèmes autour desquels tourne la série. Les autres épisodes d’une trentaine de minutes portent chacun sur une communauté ethnique différente (p. ex. l’épisode intitulé Bad Sugar fait le lien entre le diabète, l’oppression et le pouvoir d’action et deux collectivités autochtones des États-Unis). Ils approfondissent sur les conditions sociales agissant sur la santé des populations et mettent en lumière des actions menées dans certaines collectivités pour améliorer la santé et les politiques sanitaires.

Outre la série documentaire, la trousse d’outils élaborée pour la campagne-choc comporte également ce qui suit : un guide de discussion pour les visionnements publics et les activités communautaires, un guide d’orientation afin d’aider les organismes à planifier et à instaurer des stratégies de changement stratégique et une trousse d’information sur les actions possibles qui permet d’utiliser la série pour faire avancer le dossier de l’équité en santé.

Servez-vous de cet outil pour :

  • faire des liens entre les discussions sur la santé et les politiques sociales et économiques;
  • offrir aux collectivités et aux organismes des exemples de politiques ayant eu des effets positifs sur l’équité en santé;
  • fournir aux collectivités et aux organismes les outils nécessaires pour reproduire les démarches éprouvées;
  • catalyser les discussions collectives autour des initiatives stratégiques se rattachant à l’équité en santé et aux déterminants sociaux de la santé.

Référence bibliographique

National Association of County and City Health Officials. (2008). « Unnatural Causes ». Page Web consultée à l’adresse www.unnaturalcauses.org (en anglais).

Balises: Engagement communautaire , Littératie en santé , Politiques publiques et la santé , Iniquité salariale , Concepts clés , Application des connaissances , Racisme - racialisation , Statut socioéconomique , Vidéo

Population Health: The new agenda

Cette ressource est disponible en anglais seulement

La vidéo d’une quinzaine de minutes intitulée Population Health: The New Agenda présente les grands concepts de santé des populations et de déterminants sociaux de la santé. Elle présente à cet effet des commentaires de résidants de divers milieux de North Vancouver qui expliquent que leur emploi, leur stabilité de revenu et leur accès à un logement abordable, à la garderie, aux soins de santé et aux programmes communautaires ont tous influé sur leur état de santé en général. La vidéo comporte également des précisions de membres du personnel de la régie de la santé Vancouver Coastal qui offre une analyse des données locales concernant la prévalence des maladies chroniques et de la perception des gens par rapport à leur santé, en mettant l’accent sur l’équité en santé.

Servez-vous de cet outil pour :

  • amorcer une discussion sur l’influence des politiques publiques sur la santé;
  • accentuer la sensibilisation des gens aux déterminants sociaux de la santé;
  • relier les concepts de santé des populations à des expériences vécues.

Référence bibliographique

Vancouver Coastal Health. (2009). Population Health: The New Agenda. Récupéré à l’adresse https://vimeo.com/12167810 (en anglais).

Documents connexes

Vancouver Coastal Health. Information sur la santé des populations (page Web reliée aux vidéos) (en anglais).

Vancouver Coastal Health. (2006). Towards a Health Promotion Approach: A Framework and Recommendations for Action. (en anglais).

Balises: Accès aux services de santé , Politiques publiques et la santé , Iniquité salariale , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé , Statut socioéconomique , Vidéo

Our Life: A New wave of public health

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

À partir des travaux du Marmot Review sur les inégalités de santé et le mode de vie sain, la vidéo Our Life (en anglais) explore comment les tenants de la santé publique peuvent s’attaquer aux facteurs à la source des problèmes de santé et placer ainsi la priorité sur une vie en meilleure santé plutôt que sur une plus longue espérance de vie. Outil d’application des connaissances, la vidéo sert non seulement à montrer l’influence des déterminants sociaux de la santé, mais aussi à aider les praticiens de la santé publique à tenir compte de tous les éléments utiles pour repenser et transformer le système. 
 

Cette capsule vidéo de sept minutes s’appuie sur le modèle Three Horizons (trois horizons) de l’International Futures Forum pour expliquer les stratégies nécessaires à la création d’une santé publique nouvelle vague. Le premier des trois horizons porte sur les enjeux de l’heure que nous abordons avec nos connaissances et nos idées. Il correspond au mode opératoire dominant actuellement en santé publique. Le deuxième horizon correspond à une perspective à mi-chemin qui met l’accent sur la nécessité d’instaurer de nouvelles façons de travailler. Le narrateur énumère en ce sens quelques stratégies comme les approches fondées sur les atouts, le pouvoir d’autonomie des consommateurs (« au lieu de travailler avec des gens qui sont de simples et passifs bénéficiaires de services, travailler avec des consommateurs actifs, éclairés et habilités voire eux-mêmes producteurs de services »), le plaidoyer et les services de bien-être intégrés. Le troisième horizon correspond à la vision à long terme qui s’appuie sur les pratiques et techniques de pointe et sur l’énonciation d’un objectif clair orientant les démarches de santé publique. Sur ce point, le narrateur pose la question : « Notre vision [pour la santé publique] est-elle appropriée dans le contexte des transformations mondiales et culturelles actuel? » Il poursuit en suggérant que, plutôt que d’énoncer un objectif centré seulement sur l’espérance de vie, on pourrait faire tourner l’objectif autour de l’instauration d’un cadre de vie équitable, juste, sain et sans parti pris qui favoriserait la pérennité de notre milieu de vie local mais aussi mondial, afin de laisser derrière nous une terre en meilleur état ». La vidéo place la santé publique et l’équité en santé au cœur de ces grands virages.

 Servez-vous de cet outil pour :

  • animer une discussion sur ce que pourraient faire les systèmes de santé publique pour amorcer ou orienter un changement à long terme;
  • lancer une discussion à l’intention des praticiens et des responsables de la santé publique sur les façons de redynamiser et de remodeler les efforts en santé publique et d’élaborer un cadre d’action et des objectifs;
  • créer des outils pour concevoir et élaborer des stratégies de santé publique;
  • amorcer des discussions sur les virages sociétaux nécessaires pour soutenir une santé publique nouvelle vague;
  • nourrir les discussions collectives sur les changements d’orientation en matière d’équité en santé et de déterminants sociaux de la santé.

Référence bibliographique

National Health Service North West (Royaume-Uni). (2013). Our Life: A New Wave of Public Health. Récupéré à l’adresse https://vimeo.com/55925174 (en anglais).

Documents connexes
Stansfield, Jude. A New Wave of Public Health Workbook. (2012). À télécharger à l’adresse http://phlive.org.uk/wp-content/uploads/A-New-Wave-of-Public-Health-Workbook.pdf (en anglais).

The Marmot Review. (2010). Fair Society, Healthy Lives. À télécharger à l’adresse www.instituteofhealthequity.org/projects/fair-society-healthy-lives-the-marmot-review (en anglais). 

International Futures Forum. « Three Horizons ». Page Web à consulter à l’adresse  www.internationalfuturesforum.com/three-horizons (en anglais).

Balises: Évaluation et rapports , Travaux essentiels en matière d’équité en santé , Politiques publiques et la santé , Action intersectorielle , Concepts clés , Application des connaissances , Méthodes et outils , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé , Vidéo

Faire la connexion – Notre ville, notre société, notre santé

Le Wellesley Institute a produit cette vidéo de quatre minutes pour expliquer les connexions entre l’état de santé et les facteurs sociaux influençant directement la santé, c’est-à-dire le revenu, le logement, l’éducation, l’alimentation, le quartier, le sentiment d’appartenance communautaire et l’accès aux soins de santé. Dans cette courte présentation animée, la narratrice parle de l’importance d’examiner le portrait global en montrant la mesure dans laquelle la grande toile complexe de facteurs sociaux dynamiques et corrélatifs façonne notre santé. Elle conclut sur une note optimiste en soulignant que « les possibilités pour une bonne santé sont illimitées ». Elle explique qu’à partir de petits changements apportés dans un quartier et jusqu’à l’instauration de grandes initiatives gouvernementales sur les politiques sociales, nous pouvons commencer à faire les connexions propices à un quartier en santé, à une ville en santé, à une société en santé et… à une meilleure santé pour nous.

Produite par le Wellesley Institute en collaboration avec Nexus Santé pour la version française, la vidéo Faire la connexion fait partie d’une trousse d’outils du même nom (les autres outils sont en anglais). La trousse est destinée à « mobiliser les populations des quartiers de la région du Grand Toronto en les sensibilisant aux déterminants sociaux de la santé et aux connexions existant entre eux, à leur influence sur la santé et aux mesures à prendre pour agir sur eux ». Elle comporte une série de fichiers PDF à imprimer sur des affiches ou des panneaux, un fichier PDF pour une publication et la vidéo Faire la connexion.

Servez-vous de cet outil pour :

  • lancer une discussion publique sur les déterminants sociaux de la santé et une réflexion sur les facteurs corrélatifs influant sur la santé;
  • montrer quels seraient les effets bénéfiques pour la santé si on améliorait un certain nombre de facteurs sociaux.

Référence bibliographique

Wellesley Institute et Nexus Santé. (2012). Faire la connexion – Notre ville, notre société, notre santé. Récupéré à l’adresse www.secteuretablissement.org/_nouvelle_/100729.

Documents connexes

Publication en anglais de la série Faire la connexion, à l’adresse www.wellesleyinstitute.com/wp-content/uploads/2013/09/MakingTheConnections-Booklet-Wellesley.pdf.

Balises: Engagement communautaire , Littératie en santé , Politiques publiques et la santé , Iniquité salariale , Action intersectorielle , Concepts clés , Statut socioéconomique , Vidéo

Introduction to upstream

Cette ressource est disponible en anglais seulement

La capsule vidéo d’une minute vise à présenter l’organisme Upstream qui s’est donné comme mission de « créer une société en santé en proposant des idées fondées sur des données probantes et axées sur les personnes ». Le court métrage d’animation présente le concept de la réflexion en amont en donnant l’exemple du sauvetage d’enfants en train de se noyer dans une rivière. La narratrice propose qu’au lieu de chercher à sortir de l’eau les enfants qui descendent l’un après l’autre dans le courant, nous devrions nous poser la question : « Qui continue à lancer des enfants dans la rivière? », puis nous rendre en amont pour aller voir ce qui se passe. La vidéo explique ce qui nous fait souffrir du syndrome de la réflexion en aval et suggère qu’une réflexion plutôt tournée vers l’amont pourrait donner lieu à de meilleures politiques sanitaires et à une meilleure santé en général. La narratrice pose la question : « Quel meilleur objectif pourrait avoir le Canada que de créer des conditions propices à vivre une vie en bonne santé et à jouir d’un bien-être physique, mental et social? » Réfléchir à la question nous amènerait à comprendre que l’équité en santé est le meilleur moyen de mesurer la réussite à ce titre et que la réflexion en amont est le meilleur moyen d’y arriver.

Servez-vous de cet outil pour :

  • lancer une discussion sur la réflexion en amont et sur les façons de nous y prendre pour agir positivement sur les déterminants sociaux de la santé;
  • montrer les raisons pour lesquelles nous pouvons dire que les approches en matière de santé et de mieux-être se révèlent pour le moment de nature réactive plutôt que préventive.

Référence bibliographique :

Upstream: Institute for a Healthy Society. (2013). Introduction to Upstream. Récupéré à l’adresse http://www.thinkupstream.net/about_upstream (en anglais).

Balises: Engagement communautaire , Politiques publiques et la santé , Concepts clés , Vidéo

Inégaux : inégalités sociales de santé

La capsule vidéo Inégaux : inégalités sociales de santé montre que les inégalités sociales ont des effets tout au long de la vie des Montréalaises et des Montréalais. À l’aide de graphiques, la vidéo décrit les écarts de santé nettement observables entre les personnes infortunées et nanties. Ces deux groupes socioéconomiques comptent chacun pour environ le cinquième de la population montréalaise.

En général, les données sur le taux de mortalité infantile, la fréquence et la durée d’hospitalisation et les familles monoparentales mettent en lumière les désavantages de la tranche de population infortunée. Les infortunés sont plus susceptibles de connaitre un retard du développement durant l’enfance et de l’insécurité alimentaire en plus d’avoir une perception plus négative de leur santé mentale et physique. Ce groupe compte un moins grand nombre de personnes ayant obtenu leur diplôme d’études secondaires, ce qui a un lien direct avec des perspectives d’emploi, une rémunération et des conditions de travail beaucoup moins intéressantes. Le narrateur explique : « Ainsi, les conditions socioéconomiques dans lesquelles naissent et grandissent les Montréalais expliquent en grande partie pourquoi tous ne sont pas égaux face à la mort et à la maladie ». Les facteurs d’inégalité sociale s’accumulent avec le temps et creusent les écarts de santé. Le narrateur conclut en nous demandant de nous imaginer ce qu’auraient pu faire de leur vie les infortunés s’ils avaient pu vivre en santé sans jamais connaitre les inégalités sociales décrites dans la vidéo.

La vidéo est le fruit d’un projet de Santé Montréal dans le cadre de sa campagne Vivre une île en santé. La page Web contient de l’information additionnelle sur les inégalités sociales observées à Montréal et dans le reste du monde.

Servez-vous de cet outil pour :

  • lancer une discussion publique sur ce que l’on entend par « inégalités sociales » et leurs effets sur la santé des gens;
  • montrer l’accumulation des effets produits par les écarts de santé sur le parcours d’une vie;
  • démontrer en quoi les données socioéconomiques d’une collectivité peuvent se révéler d’une grande utilité dans les projets de santé publique.

Référence bibliographique

Santé Montréal. (2014). Inégaux : inégalités sociales de santé. Récupéré à l’adresse http://www.santemontreal.qc.ca/iss/.

 

 

 

Balises: Iniquité salariale , Concepts clés , Méthodes et outils , Modification et orientation des interventions , Analyse des politiques , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé , Statut socioéconomique , Vidéo

Hurdles to health

Cette ressource est disponible en anglais seulement

Dans la vidéo Hurdles to Health, on suit une femme et les autres membres de sa famille dans leur vie quotidienne à Saskatoon. Della explique comment elle se démène pour subvenir aux besoins de sa famille. Les effets de la pauvreté sur la santé et le mieux-être sont clairement perceptibles tout au long de la vidéo. Della parle de ses inquiétudes au chapitre du logement, de la garderie, du diabète, du soutien social et de l’accès à des aliments nutritifs et abordables. La vidéo comporte également des conversations avec le médecin hygiéniste en chef de Saskatoon, le chef tribal du conseil tribal de Saskatoon et la directrice générale du Saskatoon Friendship Inn. Tous parlent des difficultés que doivent surmonter les personnes vivant dans la pauvreté et de la nécessité d’aborder la santé dans un contexte plus global. La vidéo se termine sur un commentaire du Dr Cory Neudorf, le médecin hygiéniste en chef, qui souligne : « La meilleure chose que vous pourriez faire pour améliorer la santé des gens est de dépenser un peu moins en soins de santé et un peu plus en éducation, en emploi, en aide et en services sociaux » [traduction libre].

La vidéo Hurdles to Health s’inscrit dans le partenariat Promoting Health Equity Project que dirige la Région sanitaire de Saskatoon.

Servez-vous de cet outil pour :

  • animer une discussion au sujet des effets de la pauvreté sur la santé et le mieux-être des gens;
  • lancer une discussion sur les mesures qu’il serait possible de prendre globalement pour améliorer la santé des gens;
  • vous familiariser avec les difficultés avec lesquelles les travailleurs et les familles de travailleurs à faible revenu doivent composer quotidiennement.

Référence bibliographique

Région sanitaire de Saskatoon. 2012. Hurdles to Health. Récupéré à l’adresse https://www.youtube.com/watch?v=gLKpywfFD4c&feature=kp (en anglais).

Documents connexes

Saskatoon Poverty Reduction Partnership (partenariat pour la lutte contre la pauvreté à Saskatoon)
http://www.saskatoonpoverty2possibility.ca/The-starting-point.html (en anglais)

Communiqué

http://www.hpclearinghouse.ca/wp-content/uploads/2012/11/DellaHurdlestoHealth.pdf (en anglais)

Balises: Santé autochtone , Accès aux services de santé , Sécurité alimentaire , Littératie en santé , Politiques publiques et la santé , Iniquité salariale , Application des connaissances , Leadership et renforcement des capacités , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé , Statut socioéconomique , Vidéo

Healthy Living: Public policy makes a difference

Cette ressource est disponible en anglais seulement

Dans la vidéo de sept minutes intitulée Healthy Living: Public Policy Makes a Difference, on explique en quoi les politiques publiques peuvent favoriser un mode de vie sain et des collectivités en santé. Deux femmes de Vancouver y racontent les difficultés pour leur famille de mener une vie saine. Elles expliquent à cet égard que leur vie quotidienne est semée d’embûches qui dépassent leur incapacité à joindre les deux bouts. Les deux femmes ont toutes les deux souligné les effets positifs déterminants que certaines politiques publiques locales ont eus sur leur santé et leur mieux-être.

La vidéo fait ressortir que, si les administrations locales veulent améliorer l’état de santé de leur population respective, elles devront comprendre l’importance du rôle joué par une politique du logement saine, une politique de la petite enfance saine et l’établissement de collectivités en santé. Un guide de discussion (en anglais) accompagne la vidéo. 

Servez-vous de cet outil pour :

  • lancer une discussion sur les divers effets des politiques publiques sur la santé;
  • sensibiliser les autres sur l’influence des déterminants sociaux de la santé—comme le logement, le développement de la petite enfance et la cohésion sociale—sur l’état de santé;
  • mieux comprendre la réalité et les effets concrets d’un faible revenu.

Référence bibliographique

Vancouver Coastal Health et Lemongrass. (2009). Healthy Living: Public Policy Makes a Difference. Récupéré à l’adresse https://www.vch.ca/your_health/population-health/partnerships/local-governments%20/healthy-living--public-policy-makes-a-difference/healthy-living--public-policy-makes-a-difference (en anglais).


Documents connexes
Guide de discussion accompagnant la vidéo (en anglais)
 

 

Balises: Développement de la petite enfance , Santé environnementale , Sécurité alimentaire , Politiques publiques et la santé , Iniquité salariale , Analyse des politiques , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé , Statut socioéconomique , Conditions de travail , Vidéo

Conversation avec Connie Clement sur les composantes d’un programme national pour l’équité en santé

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

Dans cette vidéo, Connie Clement, directrice scientifique du Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé (CCNDS), donne en trois minutes un aperçu des éléments essentiels à inclure dans un programme d’action pour l’équité en santé de portée pancanadienne.

La vidéo a été enregistrée lors de la table ronde intitulée « Élaboration d’un programme d’action centré sur l’équité en santé : transposer une vision commune en politiques et en pratiques » et organisée en 2013 par le CCNDS, l’Université de la Saskatchewan et le Conseil canadien des déterminants sociaux de la santé (CCDSS). Pour l’occasion, on avait réuni autour de la table des chercheurs, des professionnels, des responsables de l’élaboration des politiques et des leaders du secteur de la santé publique afin de discuter des façons d’améliorer l’équité en santé au Canada. La vidéo fait partie d’une série de huit enregistrements de conversations tenues en anglais durant l’activité. 

Connie insiste sur la nécessité d’élaborer un programme d’action pour l’équité en santé à l’intention de divers ordres de gouvernance, c’est-à-dire national, provincial et territorial, local et autochtone. Elle souligne que le programme doit tenir compte des enjeux structuraux et sociétaux qui ont une portée très vaste (p. ex. inégalité du revenu), de même que les conditions de vie quotidienne qui entrainent les différences observées en matière de santé (p. ex. logement, éducation, emploi et interactions sociales). Tenir compte de ces facteurs peut faire en sorte d’orienter la conversation autour d’une « perspective axée sur l’aspect collectif ou sociétal plutôt qu’autour d’une perspective individuelle ».

Servez-vous de cet outil pour :

  • animer une conversation sur l’utilité d’établir un programme d’action pour l’équité en santé d’envergure pancanadienne et les modalités d’un tel programme;
  • connaître les éléments qu’il serait intéressant d’inclure dans un programme d’action commun.

Référence bibliographique

Région sanitaire de Saskatoon. (2013). Health Equity Summit: Connie Clement. Récupéré à l’adresse suivante : https://www.youtube.com/watch?v=wSmRMZgT6nM&list=PLtpygcPUjlJ4ygPVkCbsoxGSFelEKUNs3&index=3 (en anglais).

Documents connexes

Série de huit vidéos présentées par la Région sanitaire de Saskatoon sur sa chaîne YouTube (SaskatoonHealthReg; en anglais). 

Balises: Politiques publiques et la santé , Leadership et renforcement des capacités , Analyse des politiques , Vidéo

La santé publique a la parole : les médias sociaux, qu’est-ce que c’est et comment peuvent-ils favoriser l’échange des connaissances sur les déterminants sociaux de la santé?

En juillet 2014, le CCNDS a dirigé une conversation en ligne afin d’examiner les questions entourant l’utilisation des médias sociaux pour échanger des connaissances sur les déterminants sociaux de la santé et l’équité en santé. Les personnes participantes ont pensé que les médias sociaux pourraient servir notamment à ce qui suit : 

  • accroitre la visibilité, l’accessibilité et la transparence des enjeux et des pratiques se rapportant aux déterminants sociaux de la santé;
  • fournir de l’information et des hyperliens vers des ressources en ligne, dont des rapports et autres documents d’intérêt;
  • élargir le champ d’action dans le contexte local au-delà des enjeux habituels;
  • passer par l’externalisation ouverte (crowdsourcing) pour répondre aux questions émanant de la santé publique;
  • adopter une démarche centrée sur l’utilisateur afin de mieux comprendre les processus de planification, les politiques et les services.

Servez-vous de cet outil pour :

  • déterminer quelles stratégies se prêtent bien à l’utilisation des médias sociaux en santé publique;
  • savoir où obtenir le soutien organisationnel pour utiliser les médias sociaux;
  • connaitre les ressources qui permettraient de faciliter l’inclusion des médias sociaux dans la pratique de la santé publique.

Référence bibliographique :

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2014). La santé publique a la parole : les médias sociaux, qu’est-ce que c’est et comment peuvent-ils favoriser l’échange des connaissances sur les déterminants sociaux de la santé? Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

 

Balises: Communication , Engagement communautaire , Application des connaissances

Sommaire de la revue : engagement communautaire pour atténuer les inégalités de santé

Il n’existe pas beaucoup de données probantes à grande échelle sur l’efficacité et la rentabilité des activités liées à l’engagement communautaire. Ainsi, le présent sommaire vise à présenter les grandes lignes de la revue systématique réalisée sur le sujet par O’Mara-Eves et coll. (2013) dans l’optique suivante : i) déterminer les approches susceptibles d’améliorer la santé des groupes de population défavorisée ou de réduire les inégalités de santé; ii) décrire les populations et les situations où de telles approches se révèlent efficaces; iii) analyser les couts d’exécution de ce genre d’approche.

Le sommaire fait état de la portée des constatations faites par les auteurs sur les recherches et les pratiques en matière d’engagement communautaire. Les auteurs soulignent que les prochains travaux devraient prioriser les évaluations fondées sur des méthodes mixtes, les activités ciblées et menées par les collectivités et l’analyse critique sur les facteurs d’influence pluridimensionnels influençant l’engagement et les inégalités.

Les chercheurs ont eu recours à quatre stratégies pour réaliser leur revue systématique, c’est-à-dire : a) la synthèse théorique des modèles d’engagement communautaire; b) la méta-analyse des études d’efficacité; c) la synthèse thématique des évaluations des processus; d) l’analyse des répercussions économiques et les données concernant les ressources.

Bien qu’il soit possible de conclure à l’efficacité des activités d’engagement communautaire sur les résultats de santé, la base de données n’est pas assez exhaustive pour déterminer si certaines approches sont plus efficaces et rentables que d’autres. À la lumière de leurs constatations, les auteurs proposent un cadre conceptuel sur l’engagement communautaire, en mettant en garde qu’il peut y avoir des différences entre la théorie et la pratique.

Tiré du texte suivant : O’Mara-Eves, A., et G. Brunton, D. McDaid, S. Oliver, J. Kavanagh, F. Jamal et coll. « Community engagement to reduce inequalities in health: a systematic review, meta-analysis and economic analysis ». Journal of Public Health Research, 2013, vol. 1, no 4.

Servez-vous de cet outil pour :

  • connaitre les données actuelles et les lacunes au chapitre des activités d’engagement communautaire dans le domaine de la santé publique;
  • envisager comment vos recherches et vos pratiques pourraient contribuer à enrichir la base de données sur la question et promouvoir un engagement concret;
  • lancer la conversation sur les liens entre, d’une part, les approches et les cadres se rattachant à l’engagement communautaire et, d’autre part, les recherches et les pratiques.

Référence bibliographique :

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2015). Sommaire de la revue : engagement communautaire pour atténuer les inégalités de santé. Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Ressources connexes :

 

Balises: Engagement communautaire , Évaluation , Document

La voie suivie : renforcement de la capacité organisationnelle pour améliorer l’équité en santé dans quatre bureaux de santé de l’Ontario

Cette étude de cas traite de la démarche accomplie par quatre bureaux de santé de l’Ontario pour intégrer la notion d’équité en santé dans leurs activités. Le Bureau de santé de la région du Niagara, le Bureau de santé publique d’Ottawa, le Bureau de santé du comté de Simcoe-Muskoka et le Service de santé publique de Sudbury et du district ont tous pris une voie différente pour renforcer leur capacité organisationnelle afin de faire progresser l’équité en santé.

Chacun des bureaux s’appuie sur son leadership et ses structures organisationnelles efficientes en plus d’utiliser les données probantes sur sa région, de former son personnel et d’établir des partenariats plus larges avec les membres de sa région. Toutes ces démarches et les leçons apprises en cours de route offrent des pistes très intéressantes aux autres organismes de santé publique qui cherchent à parfaire leur propre démarche en ce qui a trait à l’équité en santé.

Le CCNDS s’est servi du cadre conceptuel appelé « Organizational Capacity for Public Health Equity Action (OC-PHEA) » (capacité organisationnelle de la santé publique d’agir sur l’équité en santé) pour planifier la présente étude de cas ainsi que des stratégies et des rôles qu’il a proposés concernant l’action à mener par la santé publique pour atténuer les iniquités de santé.

Servez-vous de cet outil pour :

  • explorer les diverses voies prises par certains organismes de la santé publique de l’Ontario pour renforcer leur capacité d’agir sur l’équité en santé;
  • approfondir vos connaissances en ce qui a trait au cadre conceptuel OC-PHEA et les rôles que peut jouer la santé publique pour atténuer les iniquités de santé;
  • examiner les tensions soulevées dans l’exécution de ce genre de travail et réfléchir aux moyens de renforcer la capacité de votre organisme à intégrer la notion d’équité en santé dans ses activités.

Prenez connaissance des cinq études de cas produites précédemment sur le leadership et l’action communautaire exercés dans le domaine de la santé publique au chapitre des déterminants sociaux de la santé. 

Référence bibliographique :

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2015). La voie suivie : renforcement de la capacité organisationnelle pour améliorer l’équité en santé dans quatre bureaux de santé de l’Ontario. Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

 

Balises: Leadership et renforcement des capacités , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé , , Document

Plaidoyer et équité en santé: Parlons-en

Le sixième numéro de la série « Parlons-en » porte sur l’importance des plaidoyers comme stratégie et pratique dans le domaine de la santé publique. On y décrit en plusieurs points comment le fait de plaider une cause peut aider à influer positivement sur les déterminants sociaux de la santé et l’équité en santé. Les auteurs reconnaissent qu’il n’est pas toujours facile d’appliquer les plaidoyers dans le domaine de la santé publique canadien et expliquent aux praticiens comment s’y prendre et quelles ressources consulter en fonction du contexte.

Les auteurs décrivent quatre champs d’action pour faciliter le recours aux plaidoyers en santé publique :

  • cerner l’enjeu;
  • recueillir et faire connaitre les données;
  • travailler en collaboration et établir des partenariats;
  • se servir du système juridique et de réglementation.

Par ailleurs, les auteurs du document font valoir l’intérêt de délaisser les plaidoyers faits auprès des individus et des groupes pour cibler davantage les politiques en amont et les changements structuraux.
Les auteurs donnent également une liste de questions à débattre dont le personnel de la santé publique peut se servir pour analyser ses actions, déterminer s’il a les compétences voulues pour plaider des causes, comprendre comment créer un cadre propice aux plaidoyers et savoir comment influer sur les politiques et le changement social sur le plan structurel.

Nous avons dressé une liste de quelques outils et ressources dont les praticiens de la santé publique peuvent se servir pour remplir leur rôle en matière de plaidoyer. La liste se trouve dans le document présenté dans notre collection de ressources et intitulé : Principales ressources de la santé publique sur le plaidoyer et l’équité en santé : liste des lectures essentielles.

Servez-vous de cet outil pour :

  • voir si le type d’activités de plaidoyer choisies concorde bien avec le but et les objectifs;
  • comprendre comment les concepts de « justice commerciale » et de « justice sociale » peuvent créer une tension dans les activités de plaidoyer dans le domaine de la santé publique;
  • connaitre les éléments que comportent les quatre champs d’action en matière de plaidoyers dans le domaine de la santé publique;
  • entretenir une conversation au sein de votre organisme sur la manière de créer un cadre propice à orienter les activités de plaidoyer davantage en amont afin de favoriser un changement structurel.

Référence bibliographique :

Centre de collaboration des déterminants de la santé. (2015). Plaidoyer et équité en santé… Parlons-en. Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.
Les autres documents de la série :

L’équité en santé : Parlons-en

Le rôle de la santé publique dans l’amélioration de l’équité en santé : Parlons-en

Démarches ciblées et universelles en matière d’équité en santé : Parlons-en

Les populations et le pouvoir du langage… Parlons-en

Se diriger vers l’amont… Parlons-en

 

 

Balises: Engagement communautaire , Politiques publiques et la santé , Action intersectorielle , Concepts clés , Application des connaissances , Leadership et renforcement des capacités , Partner FR , Analyse des politiques , , Document

L’intégration de la notion d’équité dans les rapports sur l’état de santé des populations : un cadre d’action

Les rapports sur l’état de santé des populations se révèlent des outils intéressants si on veut agir sur les déterminants sociaux de la santé et l’équité en santé. On présente ici un cadre d’action facile à utiliser pour les personnes responsables de produire des rapports sur l’état de santé des populations et celles intéressées à apprendre comment se servir de ce genre de rapports dans le but d’orienter les actions pour faire progresser l’équité en santé.

Les acteurs de toutes les sphères du système de santé, que ce soit les cadres supérieurs, les médecins hygiénistes, les épidémiologistes, les gestionnaires et le personnel de première ligne, sont bien placés pour s’appuyer sur les processus d’élaboration des rapports sur l’état de santé des populations en vue de presser les gens d’agir positivement sur les déterminants sociaux de la santé et l’équité en santé.

Ce cadre d’action couvre les éléments suivants :

  • les rôles et les résultats attendus des acteurs, des chercheurs et des intervenants qui travaillent localement en santé publique;
  • les façons de communiquer, de collaborer et d’appliquer la perspective de l’équité en santé, y compris les principales questions à poser et des exemples de pratiques prometteuses;
  • les sept étapes à suivre pour élaborer les rapports sur l’état de santé des populations et des exemples de pratiques ou de mesures prometteuses pour accomplir chacune de ces étapes.

La conclusion comprend des exemples montrant comment appliquer le cadre d’action à vos propres activités et l’utiliser pour lancer la conversation au besoin. On vous encourage à étudier le cadre à la lumière de votre propre rôle au sein du système et à songer à ce que vous pourriez faire au sein de votre cercle d’influence.

Servez-vous de cet outil pour :

  • lancer la conversation lors de l’une de vos réunions habituelles avec votre superviseur, votre équipe ou votre direction ou lors de la prochaine séance de planification stratégique;
  • inviter d’autres équipes ou services de votre organisme qui sont concernés par les rapports sur l’état de santé des populations afin de déterminer s’il serait possible d’appliquer certaines composantes du cadre d’action à un processus de production d’un rapport sur l’état de santé des populations déjà en cours;
  • étudier la possibilité d’intégrer un nouveau processus pour la production de rapports sur l’état de santé des populations s’il n’en existe pas déjà un dans votre organisme ou collectivité

Référence bibliographique

Centres de collaboration nationale en santé publique et Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2015). L’intégration de la notion d’équité dans les rapports sur l’état de santé des populations : un cadre d’action. Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Balises: Évaluation et rapports , Méthodes et outils , , Document

L’équité dans les activités du secteur de la santé environnementale : Résultats d’une étude pilote

Les inspecteurs en santé publique sont des spécialistes de la santé environnementale. À ce titre, ils font des inspections, appliquent les règlements sur la protection de la santé et donnent des cours et de la formation sur la santé environnementale. Pour la présente étude qualitative, les chercheurs se sont penchés sur le rôle que jouent les praticiens de la santé publique environnementale pour atténuer les problèmes qui se rattachent aux déterminants sociaux de la santé et à l’équité en santé qui pourraient nuire au respect des règlements sur la protection de la santé publique. Ces obstacles tournent autour des déterminants sociaux de la santé.

Le Centre de collaboration nationale des determinants de la santé et le Centre de collaboration nationale en santé environnementale ont constitué et animé ensemble des groupes de réflexion formés d'inspecteurs de la santé publique de la Colombie-Britannique. et de la Nouvelle-Écosse. Ils ont fait ressortir que les exploitants d’installations ou d’entreprises se heurtent à des problèmes d’équité qui nuisent à leur capacité de se conformer aux règlements sur la santé environnementale. Ces problèmes d’équité sont par exemple le statut socioéconomique, les différences dans les pratiques ou les connaissances se rapportant aux antécédents culturels, le manque de connaissance de l’anglais (ou du français selon le cas) ou l’analphabétisme, les facteurs de stress psychosocial et l’isolement géographique. 

Le CCNDS et le CCNSE Les personnes participantes ont par ailleurs mentionné certains facteurs organisationnels comme le manque de temps et de ressources, le manque de souplesse dans les politiques, l’insuffisance du soutien de la part de la direction et les silos ministériels qui s’ajoutent aux autres facteurs entravant la tâche des inspecteurs en santé publique qui doivent composer avec une clientèle aux prises avec des problèmes d’iniquité. Par conséquent, les inspecteurs en santé publique se trouvent à passer par des stratégies ponctuelles pour aider leurs clients à surmonter les barrières en matière de déterminants sociaux de la santé. Ils vont par exemple emprunter des outils multilingues, demander à des collègues ou à des membres de leur famille de servir d’interprètes ou aiguiller leurs clients vers les services sociaux ou des sources de financement externes possibles. Ils cherchent d’abord à établir une relation de confiance et à se montrer ouverts à la communication avec leurs clients qui ont de la difficulté à respecter les règlements sur la protection de la santé publique.

Les auteurs de l’étude en concluent que, pour agir positivement sur l’équité en santé dans leurs activités en santé environnementale, les inspecteurs en santé publique ont besoin d’aide relativement à ce qui suit :

  • une formation sur les déterminants sociaux de la santé, l’équité en santé, l’évaluation du risque et la communication;
  • l’adoption graduelle des stratégies ponctuelles qui ont fait leur preuve;
  • l’amélioration de la collaboration entre les sphères de compétences;
  • la clarification des rôles et responsabilités afin de les aider à améliorer l’équité en santé dans le domaine de la santé environnementale.

Servez-vous de cet outil pour :

  • mieux comprendre comment les obstacles aux déterminants sociaux de la santé et à l’équité en santé influent sur la protection de la santé environnementale;
  • examiner quelles stratégies les praticiens en santé environnementale pourraient utiliser pour aider leurs clients qui éprouvent de la difficulté à se conformer aux règlements;
  • déterminer les facteurs organisationnels susceptibles d’aider les inspecteurs en santé publique à trouver des solutions à cet égard.

Pour plus de ressources fondées sur les données probantes et s’adressant aux inspecteurs de la santé publique et aux praticiens en santé environnementale, visitez le Centre de collaboration nationale en santé environnementale.

Référence bibliographique :

Rideout, K. et Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2014). L’équité dans les activités du secteur de la santé environnementale : Résultats d’une étude pilote. Vancouver (C.-B.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, British Columbia Centre for Disease Control; Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Balises: Santé environnementale ,

La santé publique a la parole : les rôles de la santé publique dans l’amélioration de l’équité en santé

En septembre 2013, le CCNDS a animé une conversation en ligne afin d’examiner la publication de la série « Parlons-en » qui traite du cadre d’action fondé sur les quatre rôles de la santé publique pour améliorer l’équité en santé. La conversation a tourné autour des questions suivantes :

• Quels rôles jouent les intervenants et quelles activités s’y rattachent?
• Quels sont les rôles sur lesquels il y aurait lieu de se concentrer?
• Quels sont les obstacles empêchant de consacrer davantage d’énergie à ces rôles?

Les personnes participantes ont mentionné certains facteurs qui permettent plus facilement au personnel de la santé publique de jouer les quatre rôles suivants :

  • évaluer et faire rapport
  • modifier et orienter les interventions
  • établir des partenariats avec d’autres secteurs
  • participer à l’élaboration des politiques

Servez-vous de cet outil pour :

  • connaitre les ressources qui traitent du cadre d’action fondé sur les quatre rôles;
  • savoir quelles activités sont accomplies dans le milieu de la santé publique par rapport aux quatre rôles possibles;
  • déterminer les facteurs organisationnels qui facilitent les efforts liés aux quatre rôles possibles;
  • connaitre les nouveaux programmes et les nouvelles initiatives auxquels participe le personnel de la santé publique par rapport aux quatre rôles possibles.

Référence bibliographique

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2015). La santé publique a la parole : les rôles de la santé publique pour améliorer l’équité en santé. Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Ressources connexes :

Le rôle de la santé publique dans l’amélioration de l’équité en santé… Parlons-en

 

Balises: Évaluation et rapports , Engagement communautaire , Compétences et normes organisationnelles , Politiques publiques et la santé , Action intersectorielle , Leadership et renforcement des capacités , Modification et orientation des interventions , Analyse des politiques , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé

Analyse contextuelle et évaluation des possibilités d’apprentissage en ligne sur l’équité en santé et les déterminants sociaux de la santé à l’intention des praticiens de la santé publique au Canada

Le CCNDS a commandé et orienté l’analyse et l’évaluation des cours en ligne (offerts tant en français qu’en anglais) dans le but d’accroitre chez les praticiens de la santé publique au Canada la connaissance et l’utilisation des cours en ligne les plus intéressants en matière d’équité en santé. Il voulait aussi contribuer à une démarche cohérente et éclairée en matière d’apprentissage en ligne pour l’ensemble du programme des centres de collaboration nationale.

Jacques LeCavalier, l’expert-conseil et rédacteur, possède plus de 25 années d’expérience dans les domaines de l’éducation en milieu de travail et de l’apprentissage en ligne. Il avait pour responsabilité de créer les outils d’évaluation, d’analyser le contexte, puis d’effectuer une première évaluation des cours en ligne. Notre groupe de réflexion sur l’apprentissage en ligne et des spécialistes du domaine de la santé publique ont fourni un encadrement et des conseils stratégiques sur l’évaluation et le choix des cours en ligne.

Le rapport fait état de la méthode utilisée, par exemple les sources consultées, les indicateurs de qualité utilisés pour déterminer la qualité et la méthode de classement final. On a repéré 38 cours en ligne sur les déterminants sociaux de la santé et l’équité en santé. L’évaluation de la qualité a permis de recommander 12 cours. Le rapport contient un sommaire sur les 38 cours et une description détaillée des 12 cours recommandés.

En partie en raison des résultats de la recherche, le CCNDS est actuellement à élaborer un cours sur l’équité en santé à l’intention des praticiens de la santé publique en partenariat avec Compétences en ligne, un programme de l’Agence de la santé publique du Canada.

Servez-vous de cet outil pour :

  • choisir un cours en ligne pour votre développement professionnel ou celui de votre personnel;
  • utiliser les critères établis pour évaluer un cours en ligne qui vous semble pertinent pour renforcer vos compétences et vos connaissances en matière d’équité en santé ou celles de votre équipe;
  • savoir ce que d’autres organismes font pour renforcer les compétences et les connaissances de leur personnel en ce qui concerne le travail pour l’équité en santé.

Référence bibliographique :

LeCavalier, J. (2015). Analyse contextuelle et évaluation des possibilités d’apprentissage en ligne sur l’équité en santé et les déterminants sociaux de la santé à l’intention des praticiens de la santé publique au Canada. Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé.

Hyperliens connexes:

Douze cours en ligne recommandés

Balises: Compétences et normes organisationnelles , Concepts clés , Application des connaissances , Leadership et renforcement des capacités , Méthodes et outils

La santé publique a la parole : où trouver les ressources pour « travailler en amont » en santé publique?

En juillet 2014, le CCNDS a animé une conversation en ligne afin de discuter des endroits où trouver des ressources pour faciliter le travail en amont en santé publique. La question avait déjà été abordée dans l’une des publications du CCNDS intitulée Se diriger vers l’amont… Parlons-en. La conversation en ligne a tourné autour des questions suivantes :

  • Comment la santé publique pourrait-elle mieux concentrer ses efforts sur les activités qui auront une plus grande incidence à long terme sur la santé?
  • Qui concurrence la santé publique pour obtenir les ressources nécessaires au travail en amont?
  • La santé publique devra-t-elle abandonner certains services au profit d’autres secteurs de la santé pour pouvoir concentrer ses efforts en amont?
  • Comment assurer que la santé publique soit assise à la table des délibérations sur l’affectation des ressources?

Les personnes participantes ont parlé de la manière dont elles s’y sont prises pour trouver des ressources leur permettant de multiplier leurs efforts en amont dans les domaines suivants :

  • recadrage des politiques et revendication
  • collaboration et engagement communautaire
  • réaffectation des services et des ressources

Servez-vous de cet outil pour :

  • déterminer les stratégies qu’il serait possible de mettre en place dans le domaine de la santé publique pour concentrer davantage le travail en amont;
  • définir les facteurs idéologiques et organisationnels qui permettent de trouver les ressources nécessaires au travail en amont;
  • connaitre les nouveaux programmes et les nouvelles initiatives auxquels participent le personnel de la santé publique et les partenaires intersectoriels et qui aident à concentrer davantage les efforts en amont;
  • connaitre les ressources sur l’approche liée au travail en amont.

Référence bibliographique
Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2015). La santé publique a la parole : où trouver les ressources pour « travailler en amont » en santé publique? Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Ressources connexes

Se diriger vers l’amont… Parlons-en

 

Balises: Évaluation et rapports , Engagement communautaire , Compétences et normes organisationnelles , Politiques publiques et la santé

La santé publique a la parole : leadership exercé en santé publique pour favoriser l’équité en santé

On cite souvent le leadership comme étant un élément essentiel à l’action menée par la santé publique sur les déterminants sociaux de la santé pour faire avancer l’équité en santé.

Le Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé a animé une conversation tenue dans la communauté en ligne Cliquez pour l’équité en santé afin d’examiner les caractéristiques du leadership et de l’équité en santé, en posant plus précisément la question suivante :

Quelles sont les caractéristiques d’un leadership exercé efficacement par la santé publique en matière de déterminants sociaux de la santé et d’équité en santé? Comment le développer?

La conversation a eu lieu en janvier 2013 et a été animée par Sume Ndumbe-Eyoh, spécialiste du transfert des connaissances. Les collaborateurs invités Monika Dutt, Trevor Hancock et Jane Underwood ont lancé la conversation à laquelle se sont vite joints d’autres membres de la communauté Cliquez pour l’équité en santé.

Ce sommaire donne les grandes lignes de la conversation, des exemples concrets et une liste de ressources mentionnées par les personnes participantes.

Servez-vous de cet outil pour :

  • déterminer les formes de leadership qui favorisent l’action en matière d’équité en santé;
  • déterminer les actions qui font ressortir le leadership de la santé publique;
  • connaitre les ressources qui traitent du leadership exercé par la santé publique.

Référence bibliographique
Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2015). La santé publique a la parole : le leadership de la santé publique pour l’équité en santé. Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Ressources connexes
La santé publique a la parole : le leadership pour l’équité en santé [vidéo en anglais]
Leadership pour l’équité en santé : travail intersectoriel et engagement communautaire à la Western Health
Public health leadership development in Canada (sommaire en français; ressource en anglais)
En santé publique, quels facteurs facilitent l’exercice d’un leadership efficace en matière d’équité en santé? Interrogation appréciative
Favoriser la santé par la guérison : Mobiliser la collectivité pour créer une stratégie de réduction de la pauvreté au Nunavut
Leadership pour l’équité en santé : Services de santé de l’Alberta — Mise en œuvre à l’échelle provinciale d’une démarche centrée sur les déterminants sociaux de la santé et l’équité en santé

 

Balises: Leadership et renforcement des capacités

La santé publique a la parole : le pouvoir des gens et des systèmes

Pour que la santé publique puisse contribuer à une plus grande équité dans la répartition de la santé, le personnel doit acquérir des capacités et des compétences particulières, et il faut instaurer une culture fondée sur l’équité dans les systèmes organisationnels.

Le Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé a animé une conversation en ligne afin d’explorer les questions suivantes :

  • Quelles sont les connaissances, les compétences et la démarche nécessaires pour agir sur les déterminants sociaux de la santé
  • Comment créer, instaurer et entretenir une culture organisationnelle axée sur l’équité dans le secteur de la santé publique?
  • Quelle place occupe le leadership dans les systèmes organisationnels par rapport à l’action pour l’équité.
  • Ce sommaire donne les grandes lignes de la conversation, des exemples concrets et une liste de ressources mentionnées par les personnes participantes.

Servez-vous de cet outil pour :

  • réfléchir à la façon d’inscrire l’équité en santé dans votre culture, vos priorités et vos processus organisationnels;
  • déterminer les connaissances et les compétences dont ont besoin les praticiens pour agir positivement sur l’équité en santé;
  • comprendre à l’aide d’exemples concrets comment l’équité en santé s’inscrit dans les normes et les pratiques de la santé publique;
  • lancer une discussion sur le rôle de la revendication et de la formation en matière d’équité en santé pour les professionnels de la santé publique.

Référence bibliographique

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2014). La santé publique a la parole : le pouvoir des gens et des systèmes. Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Ressources connexes

  • La santé publique a la parole : les normes organisationnelles, une pratique prometteuse pour faire avancer l’équité en santé
  • La santé publique a la parole : le leadership
  • La santé publique a la parole : les médias sociaux
  • La santé publique a la parole : les rôles de la santé publique

 

Balises: Compétences et normes organisationnelles , Leadership et renforcement des capacités

Traiter des déterminants sociaux de la santé : l’inégalité du revenu et la santé

Il n’est pas facile de communiquer efficacement au sujet des facteurs de la vie quotidienne qui influencent la santé. Le présent document explique comment appliquer les lignes directrices énoncées dans le document intitulé Communiquer les déterminants sociaux de la santé — Guide pour la création de messages communs publié par le Conseil canadien sur les déterminants sociaux de la santé pour aider à surmonter le défi de taille et d’intérêt que constitue la communication de nos jours.

Le document permet de comprendre comment formuler des messages efficaces et ciblés à partir de l’exemple de l’incidence de l’écart du revenu sur les inégalités de santé. On y montre comment tenir compte de la vision du monde et des valeurs des personnes à qui on cherche à transmettre un message. On y donne des exemples de messages susceptibles de produire les effets escomptés sur trois auditoires cibles, c’est-à-dire les praticiens de la santé, les leaders du secteur privé et les médias.

Servez-vous de cet outil pour :

  • créer des messages efficaces pour parler de l’inégalité du revenu et de son incidence sur la santé qui trouveront écho auprès d’auditoires cibles;
  • mieux comprendre la perspective de vos auditoires cibles;
  • déterminer et utiliser la vision et les cadres relatifs aux déterminants sociaux de la santé et à l’équité en santé.

Référence bibliographique

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé et Association canadienne de santé publique. (2014). Traiter des déterminants sociaux de la santé : l’inégalité du revenu et la santé. Antigonish (N.-É.) et Ottawa (Ont.) : auteur.

Balises: Évaluation et rapports , Communication , Littératie en santé , Iniquité salariale , Application des connaissances , Document

Les médias sociaux en santé publique

Le document intitulé Les médias sociaux en santé publique résume les constatations d’une revue systématique des travaux de recherche menés sur le potentiel des médias sociaux pour promouvoir et suivre les activités de la santé publique et pour en véhiculer les messages. La note documentaire colligée par le Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé traite des données probantes sur l’efficacité des médias sociaux pour diffuser les messages de la santé publique et modifier les comportements de santé des gens, ainsi que sur le degré de cette efficacité selon les groupes de population.

Il est difficile de savoir comment le public réagit aux messages diffusés dans les médias sociaux, et comment ou si ces messages influent sur le comportement. Bien que les bureaux de santé publique passent par les médias sociaux pour relayer certaines données probantes, le grand public n’en reconnait pas encore la fiabilité comme source d’information sur la santé. Le fait que de multiples utilisateurs peuvent contribuer aux sites des médias sociaux nuit à la fiabilité, donc à l’efficacité, des messages qui y sont véhiculés.

Les avis dans la documentation spécialisée ne sont pas unanimes quant à savoir qui sont les utilisateurs des médias sociaux. Il n’y a pas doute cependant que le fait de vivre en région éloignée ou avec un faible revenu limite la capacité d’utilisation. Les autres obstacles sont la région géographique, les compétences en informatique, le faible niveau de scolarité et l’analphabétisme.

Le document dresse la liste des médias sociaux les plus populaires et précise la manière de s’en servir pour diffuser les messages de la santé publique. On y donne également des lignes directrices en matière de pratiques exemplaires, en soulignant par exemple que « les organismes de santé devraient avoir clairement cerné les objectifs, les ressources nécessaires (humaines, budgétaires), les publics cibles et les messages clés avant d’entreprendre une campagne en ce sens », et que les médias sociaux devraient servir de complément à d’autres stratégies de communication.

Servez-vous de cet outil pour :

  • comprendre toutes les options que présentent les médias sociaux pour véhiculer les messages de la santé publique;
  • animer une discussion sur la manière d’incorporer les médias sociaux dans votre stratégie de communication;
  • examiner comment faire en sorte que votre message puisse toucher tous les types d’auditoire de la santé publique.

Référence bibliographique

Newbold, B. (2014). Les médias sociaux en santé publique. Montréal (Québec) : Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé.

Documents connexes

La santé publique a la parole : les médias sociaux, qu’est-ce que c’est et comment peuvent-ils favoriser l’échange des connaissances sur les déterminants sociaux de la santé?

Communiquer les déterminants sociaux de la santé — Guide pour la création de messages communs
 

Balises: Communication , Littératie en santé , Application des connaissances , Méthodes et outils

Apprendre à travailler différemment : mise en œuvre de l’initiative du personnel infirmier de la santé publique chargé des déterminants sociaux de la santé en Ontario

Dans le cadre de son initiative sur le leadership de la santé publique, le CCNDS produit une série d’études de cas sur le leadership exercé pour faire avancer l’équité en santé au Canada. La série de documents sert d’outil d’apprentissage. Les divers numéros sont conçus pour aider le personnel de la santé publique à examiner le rôle du leadership pour faire avancer l’équité en santé et les stratégies et les conditions propices à former et à soutenir des leaders à tous les échelons.

En 2012, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée (Ontario) a dégagé des fonds afin de créer deux postes équivalents à temps plein pour l’ensemble des 36 bureaux de santé publique de la province. La présente étude de cas porte sur la création et l’instauration de postes d’infirmières et d’infirmiers en santé publique responsables des déterminants sociaux de la santé dans les bureaux de santé publique locaux. En s’appuyant sur la méthode de l’étude de cas, les auteurs ont interrogé 42 personnes et passé en revue plus de deux cents documents afin d’en dégager les principaux facteurs intervenant dans l’instauration de tels postes sur le plan local. Elles en sont venues à faire les constatations suivantes :

  • Il faut apprendre à travailler différemment.
  • Il faut amorcer un virage dans la façon de travailler en milieu organisationnel.
  • La mise en œuvre doit respecter les attentes énoncées par le gouvernement.

Les auteurs de l’étude de cas ont constaté que le leadership joue un rôle de premier plan dans la mise en place de postes d’infirmières et d’infirmiers de la santé publique chargés des déterminants sociaux de la santé et le travail fait pour l’équité en santé sur le plan organisationnel. Ils font état des mesures de soutien et des obstacles et concluent en formulant des recommandations au chapitre des politiques, des pratiques, de la formation et de la recherche.

Servez-vous de cet outil pour :

  • mieux comprendre les mesures de soutien et les obstacles concernant la mise en place de postes axés sur l’équité en santé dans votre organisme;
  • lancer une discussion au sujet du rôle du leadership pour favoriser l’action menée pour l’équité en santé;
  • connaitre l’importance de l’encadrement systémique pour l’action locale;
  • déterminer les éléments à prendre en compte pour renforcer la capacité des organismes de la santé publique d’agir sur les déterminants sociaux de la santé et l’équité en santé.

Télécharger les documents de synthèse

Référence bibliographique :

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2015). Apprendre à travailler différemment : mise en œuvre de l’initiative du personnel infirmier de la santé publique chargé des déterminants sociaux de la santé en Ontario. Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé.

Documents connexes

La santé publique a la parole : les normes organisationnelles, une pratique prometteuse pour faire avancer l’équité en santé

En santé publique, quels facteurs facilitent l’exercice d’un leadership efficace en matière d’équité en santé? Interrogation appréciative

Balises: Compétences et normes organisationnelles , Action intersectorielle , Leadership et renforcement des capacités , Modification et orientation des interventions

The town with no poverty: Using health administration data to revisit outcomes of a Canadian guaranteed annual income field experiment

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

Même si l’on sait que la sécurité du revenu constitue un déterminant de la santé, on ne connaît pas très bien la corrélation entre les deux. La chercheuse a passé en revue les résultats d’une expérience sur le revenu annuel garanti (RAG) menée sur le terrain à Dauphin (Manitoba) dans le milieu des années 1970 et subventionnée par le gouvernement fédéral. Il n’existe aucun rapport final et très peu d’analyses des données concernant l’expérience surnommée MINCOME. Evelyn Forget a donc analysé les données qui se trouvaient dans les dossiers de santé des habitants de Dauphin, puis les a comparées avec celles d’un groupe témoin comparable afin de dégager les répercussions sociologiques et les résultats sur la santé du revenu annuel garanti. Le projet pilote s’est révélé unique parce qu’il comportait un échantillon de saturation, c’est-à-dire que toutes les familles de Dauphin qui répondaient aux critères de revenu étaient admissibles à un supplément au titre du seuil de faible revenu de Statistique Canada, une mesure ayant accentué les effets de l’expérience sur la société et la santé, et simplifié l’extraction et l’analyse des données.

En faisant la comparaison avec le groupe témoin, Evelyn Forget a constaté une baisse du nombre d’hospitalisations et de visites chez le médecin, plus particulièrement en ce qui concerne les accidents, les blessures et les cas de troubles de maladie mentale, chez les participants à l’expérience MINCOME. En sachant que seul le tiers des familles étaient en droit de recevoir un soutien au revenu annuel garanti pendant la durée du projet pilote et que le supplément n’était jamais très élevé, force est de constater que les répercussions sur la collectivité ont été plus importantes que prévu. La chercheuse attribue ce résultat à un effet d’entrainement. À titre d’échantillon de saturation, les prestataires de Dauphin auraient aidé à opérer un changement d’attitude sociale et de comportement dans toute la ville chez les individus et les familles n’ayant pas reçu le supplément au revenu garanti.

En outre, Evelyn Forget souligne que les suppléments au titre du revenu annuel garanti constituaient un instrument de stabilité et de prévisibilité économiques pour une ville tributaire de l’agriculture affichant un fort taux de travail autonome. Les prestations sociales ont eu pour effet de voir un plus grand nombre d’élèves poursuivre leurs études après le secondaire au lieu de commencer tout de suite leur vie active sur le marché du travail.

Les résultats de l’étude montrent l’utilité des données historiques dans les dossiers de la régie régionale de la santé et qu’un revenu annuel garanti même modeste peut améliorer la santé des populations.

Servez-vous de cet outil pour :

  • en savoir davantage sur une expérience sociale unique qui avait pour objectif de mesurer l’effet sur la santé d’un revenu stable dans une collectivité;
  • échanger des points de vue sur la corrélation entre la sécurité du revenu et la santé;
  • faire valoir l’intérêt que présente le revenu annuel garanti pour améliorer la santé des populations.

Référence bibliographique

Forget, E. (2011). The Town With No Poverty: Using Health Administration Data to Revisit Outcomes of a Canadian Guaranteed Annual Income Field Experiment. University of Manitoba. http://public.econ.duke.edu/~erw/197/forget-cea%20%282%29.pdf 

Balises: Travaux essentiels en matière d’équité en santé , Iniquité salariale , Action intersectorielle , Concepts clés , Application des connaissances , Méthodes et outils , Analyse des politiques , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé , Statut socioéconomique

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

L’Office régional de la santé de Winnipeg a produit le rapport Health for All (la santé pour tous) afin de mieux comprendre les écarts de santé observés dans la ville et de miser sur la concertation pour élaborer un plan d’action pour l’équité en santé.

Les auteurs commencent par donner leur vision de ce qu’aurait l’air une ville de Winnipeg en santé. Ils insistent sur l’importance d’établir une vision commune vers laquelle tendre. À l’aide d’indicateurs éloquents sur la situation locale, ils expliquent ensuite la nature et l’étendue des écarts de santé observés à Winnipeg, en montrant le lien de cause à effet entre les conditions sociales et économiques et la santé.

Le cadre de réflexion et d’action en matière d’équité en santé est présenté sous forme de cercles concentriques pour montrer les principes, les stratégies et les champs d’action qui entourent le but ultime, c’est-à-dire « la santé pour tous ». Les principes correspondent à une série d’intentions de base, et les stratégies – connaissances, gouvernance et participation – font allusion aux différentes démarches utiles pour soutenir l’action. Ensemble, les principes et les stratégies établissent le contexte appuyant les 12 champs d’action possibles pour améliorer l’équité en santé.

Les champs d’action dont il est question dans le document Health for All se rapprochent des déterminants sociaux de la santé. Cependant, le cadre de référence suppose « de multiplier les actions en allant de l’avant plutôt que d’essayer de s’expliquer les causes en regardant en arrière » (traduction libre; p. 22).

Même si les auteurs montrent dans ce document de fondement qu’il faut diverses approches d’un grand nombre de secteurs, ils signalent qu’une action efficace présente toujours certaines caractéristiques, quel que soit le travail de promotion de l’équité : mobilisation; dignité, respect et compétence culturelle; services communs; services offerts localement; évaluation de l’impact sur l’équité.

Servez-vous de cet outil pour :

  • en apprendre davantage sur les façons de commencer l’élaboration d’un plan d’action pour l’équité en santé au sein d’un bureau ou d’une régie régionale de santé publique;
  • jeter un coup d’œil aux principes de base adoptés par une autre régie régionale de la santé pour ses activités axées sur l’équité en santé;
  • préparer un énoncé d’action relativement aux activités de votre bureau de santé en matière d’équité en santé;
  • lancer une conversation plurisectorielle sur les façons de réduire les écarts de santé.

Référence bibliographique

Office régional de la santé de Winnipeg. (2013). Health for All: Building Winnipeg’s Health Equity Action Plan. Winnipeg (Manitoba), 62 p.

Balises: Évaluation et rapports , Engagement communautaire , Politiques publiques et la santé , Action intersectorielle , Concepts clés , Méthodes et outils , Analyse des politiques , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé , Statut socioéconomique

Health equity assessment: facilitators and barriers to the application of health equity tools

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

Les auteurs de ce rapport ont analysé les outils d’évaluation de l’équité en santé mis en application en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni et au Canada afin de dégager les facteurs qui facilitent ou qui entravent leur utilisation. L’analyse visait à améliorer l’emploi au Canada des évaluations de l’incidence sur l’équité en santé, et surtout de l’outil d’évaluation de l’impact sur l’équité en matière de santé (ÉIÉS) maintenant utilisé en Ontario. Ces outils proposent aux décideurs en matière de politiques de santé, aux planificateurs de programmes et aux chercheurs un processus à suivre étape par étape pour évaluer leurs activités dans la perspective de l’équité en santé.

Les conclusions de l’analyse peuvent servir à d’autres types d’outils axés sur l’équité en santé dans d’autres contextes. Le rapport comporte deux parties :

  • Partie 1 – résumé des catalyseurs et des obstacles, c’est-à-dire des facteurs qui peuvent faciliter ou entraver l’application d’un tel outil et la prise en compte des recommandations découlant des évaluations.
  • Partie 2 – études de cas, où l’on explique les processus d’application et d’évaluation de ce genre d’outil au Royaume-Uni, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Servez-vous de cet outil pour :

  • déterminer les facteurs qui facilitent ou qui entravent l’utilisation des outils d’évaluation de l’impact sur l’équité en santé;
  • apprendre à partir de l’expérience d’organismes ayant déjà appliqué ce genre d’outil;
  • prévoir les difficultés qui pourraient survenir au moment de planifier l’instauration de ces outils dans votre pratique.

Référence bibliographique

Tyler, I., H. Amare, B. Hyndman, H. Manson et Santé publique Ontario. (2014) Health equity assessment: facilitators and barriers to the application of health equity tools. Toronto (Ontario), Imprimeur de la Reine pour l’Ontario, 31 p.

Balises: Compétences et normes organisationnelles , Évaluation , Politiques publiques et la santé , Leadership et renforcement des capacités , Méthodes et outils , Modification et orientation des interventions , Analyse des politiques

Apprendre par la pratique : l’équité dans la prévention de la grippe à Saskatoon

Le présent récit porte sur la démarche employée par la Saskatoon Health Region (Régie régionale de la santé de Saskatoon) pour hausser le taux de vaccination et freiner la propagation de la grippe dans les six quartiers du centre-ville. En 2012, le CCNDS a publié une étude de cas sur l’excellent travail effectué à Saskatoon en matière d’équité en santé. Le présent récit concerne plus particulièrement les efforts en matière d’équité déployés jusqu’en 2014 dans le cadre du programme de prévention de la grippe.

Le récit s’articule autour des quatre rôles ciblés dans le cadre d’action et de réflexion pour atténuer les iniquités en santé.

Rôle 1 : Évaluer les iniquités en santé et les stratégies s’y rattachant, puis en faire rapport. Grâce à ses recherches préalables et à sa connaissance du « terrain », l’équipe de la Régie régionale s’est donnée comme objectif de hausser le taux de vaccination contre la grippe dans les six quartiers du noyau urbain de manière qu’il soit comparable à celui observé dans les autres coins de la ville.

Rôle 2 : Modifier et orienter les interventions. Afin de faire tomber les barrières et de rendre les services plus accessibles, l’équipe a ouvert des cliniques de vaccination dans les écoles élémentaires, les logements sociaux, la banque alimentaire et le centre de santé-sexualité. Elle a adapté l’horaire des cliniques en fonction des quarts de travail de la clientèle et des modalités de garde d’enfants.

Rôle 3 : Établir des partenariats avec d’autres secteurs. Chacun des membres de l’équipe Building Health Equity (Vers une équité en santé) a été jumelé à une école afin d’entretenir des liens directs entre le personnel, les élèves et les parents. L’équipe a également établi des partenariats avec le Conseil tribal de Saskatoon et la Central Urban Métis Federation.

Rôle 4 : Participer à l’élaboration des politiques. L’équipe Building Health Equity a réussi à instaurer des changements d’orientation, par exemple : 1) la remise de billets d’autobus pour la clientèle souhaitant se prévaloir des programmes et des services de santé publique; 2) la vaccination des nouveaux arrivants en attente du traitement de leur demande de carte d’assurance-maladie provinciale; et 3) la mise en commun des cliniques de vaccination des enfants et de vaccination antigrippale.

Servez-vous de cet outil pour:

  • élaborer une stratégie de prévention de la grippe axée sur l’équité;
  • vous appuyer sur des données pour faire valoir le bien-fondé d’une stratégie de prévention de la grippe axée sur l’équité;
  • tenir compte de l’équité dans tous les programmes de vaccination.

Référence bibliographique
Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2015). Apprendre par la pratique : l’équité dans la prévention à Saskatoon. Antigonish (N.-É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Balises: Santé autochtone , Accès aux services de santé , Évaluation et rapports , Engagement communautaire , Compétences et normes organisationnelles , Maladies infectieuses , Action intersectorielle , Leadership et renforcement des capacités , Méthodes et outils , Modification et orientation des interventions , Analyse des politiques , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé , Racisme - racialisation

Apprendre par la pratique : l’équité dans la prévention de la grippe au Manitoba

Durant la pandémie de grippe A (H1N1) en 2009, Santé, Vie saine et Aînés du Manitoba s’est vite rendu compte de l’importance de mettre en place une démarche équitable. Grâce à la collaboration du service d’équité en santé, le Manitoba a réagi de la manière la plus originale parmi les provinces du Canada en identifiant les Premières nations comme groupe distinct en matière d’équité par rapport à l’exposition à la souche H1N1 du virus de la grippe.

Ce récit s’articule autour des quatre rôles ciblés dans le cadre d’action et de réflexion pour atténuer les iniquités en santé.

Rôle 1 : Évaluer les iniquités en santé et les stratégies s’y rattachant, puis en faire rapport. Grâce à un accès immédiat aux données épidémiologiques dont il est question dans cette section, Santé, Vie saine et Aînés du Manitoba a pu tout de suite mettre en place les mesures nécessaires pour atténuer les iniquités.

Rôle 2 : Modifier et orienter les interventions. À la lumière des données épidémiologiques, l’équipe de Santé, Vie saine et Aînés du Manitoba a accordé la priorité aux collectivités des Premières nations et des régions éloignées et du Nord pour ce qui est de l’administration précoce des vaccins antigrippaux H1N1, de médicaments antiviraux postexposition et de matériel de prévention et de contrôle de l’infection. Elle a également adapté et utilisé le Health Equity Assessment Tool (outil d’évaluation de l’équité en santé) pour évaluer les plans d’intervention contre la grippe dans toute la province.

Rôle 3 : Établir des partenariats avec d’autres secteurs. Les partenaires ont participé à trois volets, soit la gouvernance, les politiques et les techniques. Les partenariats ont pris diverses formes, par exemple une conseillère en santé autochtone, un Comité d’orientation en matière d’équité et d’éthique, et un Comité tripartite sur la grippe H1N1 composé de membres en provenance des gouvernements fédéral et provincial, de l’Assemblée des chefs du Manitoba, de la Fédération des Métis du Manitoba et des régies régionales de la santé.

Rôle 4 : Participer à l’élaboration des politiques. L’expérience acquise dans le cadre de la lutte contre la grippe H1N1 au Manitoba a contribué à un certain nombre de changements stratégiques, y compris l’utilisation systématique de l’outil d’évaluation de l’équité en santé dans le processus de planification de toute nouvelle initiative mise en œuvre par Santé, Vie saine et Aînés du Manitoba.

Servez-vous de cet outil pour :

  • élaborer une stratégie de prévention de la grippe axée sur l’équité;
  • instaurer les conditions nécessaires pour assurer la réussite d’une telle stratégie;
  • déterminer l’outil d’évaluation de l’équité en santé et les systèmes de collecte de données épidémiologiques qui pourraient aider à faire valoir l’intérêt et la mise en place d’une telle stratégie.

Référence bibliographique
Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2015). Apprendre par la pratique : l’équité dans la prévention de la grippe au Manitoba. Antigonish (N.-É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Balises: Santé autochtone , Accès aux services de santé , Évaluation et rapports , Engagement communautaire , Compétences et normes organisationnelles , Maladies infectieuses , Action intersectorielle , Leadership et renforcement des capacités , Méthodes et outils , Modification et orientation des interventions , Analyse des politiques , Bureau de la santé publique / régie régionale de la santé , Racisme - racialisation

Toute l’action des actions menées en faveur de l’équité : une approche globale — Recommandations pour la lutte contre les inégalités dans le domaine de la santé

Le document vise à orienter les pays européens dans leur démarche pour atteindre les objectifs énoncés dans le cadre de Santé 2020, la politique-cadre européenne en matière de santé et de mieux-être ratifiée en 2012 par la Région de l’Europe de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). La santé devient ainsi un droit de la personne, et on fait valoir l’urgence d’une action commune faisant intervenir une multitude de secteurs publics et privés, de la santé ou non. Le cadre s’articule autour des quatre étapes essentielles à l’élaboration d’une démarche globale et d’un plan d’action pour l’équité en santé sur les plans national, régional ou local, soit :

  1. assurer l’engagement politique et l’action multisectorielle,
  2. évaluer le problème et les cibles d’intervention possibles,
  3. décider des meilleurs mécanismes de structure organisationnelle et de reddition de compte et
  4. élaborer une stratégie et un plan d’action.

En reconnaissant la nécessité de combiner les interventions universelles et ciblées si on veut réduire les iniquités de santé, les auteures du document expliquent que les iniquités frappent toutes les tranches de population et qu’il faut par conséquent une démarche universelle. Pour refermer l’écart en matière d’équité en santé, il faut améliorer la santé des personnes en moins bonne santé plus rapidement que celle des personnes déjà en meilleure santé. Cela signifie qu’il faut aller au-delà de la démarche axée sur la santé des populations si on veut améliorer la santé des groupes désavantagés.

Les auteures fournissent un aperçu des huit éléments présentés par l’OMS, dont une liste d’outils, de ressources et d’exemples qui peuvent faciliter les interventions par rapport aux diverses composantes du cadre expliqué dans le document. Elles donnent également 10 exemples précis de moyens efficaces pris dans certains pays d’Europe pour appliquer les principes décrits dans le rapport et atténuer les iniquités de santé.

Servez-vous de cet outil pour:

  • envisager comment le cadre s’appliquerait au contexte local ou canadien;
  • prendre connaissance des pistes d’action possibles pour que les déterminants sociaux de la santé soient pris en compte dans l’élaboration des politiques de santé publique;
  • explorer les pistes d’intervention possibes pour que les iniquités de santé soient prises en compte dans les politiques.

Référence bibliographique

Organisation mondiale de la Santé. The equity action spectrum: taking a comprehensive approach: guidance for addressing inequities in health [Internet]. Copenhague (Dan.), Bureau régional de l'OMS, 2014 [cité le 4 novembre 2014]. 40 p. À télécharger à l'adresse www.euro.who.int/__data/assets/pdf_file/0005/247631/equity-action-090514.pdf (en anglais; pour le sommaire en français intitulé Toute la gamme des actions menées en faveur de l'équité : une approche globale. Recommandations pour la lutte contre les inégalités dans le domaine de la santé, consulter la page www.euro.who.int/fr/publications/abstracts/equity-action-spectrum-taking-a-comprehensive-approach-the.-guidance-for-addressing-inequities-in-health).

Le sommaire élaboré par le CCNDS pour ce document vise à servir d’outil montrant les quatre étapes du cadre théorique et les divers projets présentés au Canada à titre d’exemple de l’application des étapes du cadre.

 

 

Balises: Accès aux services de santé , Évaluation , Politiques publiques et la santé , Action intersectorielle , Leadership et renforcement des capacités , Modification et orientation des interventions , Analyse des politiques

Glossaire français des principaux termes sur l’équité en santé

Ce glossaire contient 21 termes de base utilisés par le personnel de la santé publique partout dans le monde pour parler de l’équité en santé dans le cadre de son travail. Au moins une phrase accompagne chaque définition afin de montrer comment il est possible d’utiliser les termes dans nos rapports avec nos collègues et partenaires.

On a demandé aux membres de l’équipe du CCNDS de colliger les termes en réponse aux demandes formulées par les praticiens de la santé publique qui voulaient avoir une compréhension claire et cohérente des termes se rattachant à l’équité en santé. Le projet du glossaire s’est réalisé par étapes en commençant par une revue documentaire, suivie de groupes de réflexion composés de praticiens et de membres du personnel du CCNDS. Il s’est terminé par une évaluation externe.

Le glossaire français est disponible en format PDF et sur une page interactive dans notre site Web. Les définitions des termes visent à amorcer et à alimenter la conversation entre collègues, collaborateurs et collaboratrices. Il y a au bas de chaque définition une boîte contenant au moins une phrase montrant comment utiliser le terme. Un espace est aussi prévu pour les commentaires qui nous aideront à enrichir et à modifier le glossaire au fil du temps.

Servez-vous de cet outil pour :

Favoriser l’utilisation d’un langage clair et précis dans votre équipe;
Explorer des façons de parler des grands concepts entourant la notion de l’équité en santé afin de clarifier et d’enrichir les discussions avec vos partenaires et vos auditoires cibles;
Vous encourager à intégrer les termes axés sur l’équité en santé dans vos principaux outils et stratégies de communication.
Référence bibliographique
Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2014). Glossaire francias des principaux termes sur l’équité en santé. Antigonish (N.-É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Documents connexes

Vancouver Coastal Health Population Health: Advocacy guideline and resources, http://nccdh.ca/fr/resources/entry/vancouver-coastal-health-population-health-advocacy-guideline-and-resources (sommaire en français; texte intégral en anglais)
Communiquer les déterminants sociaux de la santé — Guide pour la création de messages communs, http://nccdh.ca/fr/resources/entry/communicating-the-social-determinants-of-health-common-messaging-guidelines
Les populations et le pouvoir du langage… Parlons-en, http://nccdh.ca/fr/resources/entry/lets-talk-populations
L’équité en santé : Parlons-en, http://nccdh.ca/fr/resources/entry/health-equity
En quoi consistent les déterminants sociaux de la santé? http://nccdh.ca/fr/resources/entry/SDH-factsheet
Une approche intersectorielle pour améliorer la LITTÉRATIE EN SANTÉ des Canadiens et Canadiennes : Document de travail, http://nccdh.ca/fr/resources/entry/an-inter-sectoral-approach-for-improving-health-literacy
A new way to talk about the social determinants of health, http://nccdh.ca/fr/resources/entry/a-new-way-to-talk (sommaire en français; texte intégral en anglais)

Balises: Communication , Littératie en santé , Concepts clés , Application des connaissances , Document

Community-based participatory research contributions to intervention research: The intersection of science and practice to improve health equity

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

La recherche participative communautaire repose sur le principe selon lequel il faut adapter les essais en recherche traditionnelle aux collectivités locales et aux systèmes en constante évolution si on veut agir positivement sur l’équité en santé et les déterminants sociaux de la santé. Ce modèle de recherche peut permettre de jeter un pont entre la science et les pratiques communautaires et d’établir une relation de pouvoir plus égale entre les partenaires de recherche issus des milieux universitaires et communautaires. Ce modèle comprend, sans s’y limiter, la différence entre les recherches quantitative et qualitative.

Outre le travail avec les milieux locaux aux caractéristiques dynamiques et complexes, les défis liés à la recherche participative communautaire résident dans la mesure dans laquelle il est possible de l’appliquer à d’autres milieux, dans la définition de ce qui constitue des « données probantes », dans le choix d’une terminologie et de messages qui seront compris par tout le monde, dans l’abandon du « statu quo » par les universitaires, dans la capacité de soutenir le changement et dans le manque de confiance entre les chercheurs et les collectivités sous-représentées. Les auteures font valoir que la recherche participative communautaire permet de renforcer la capacité communautaire, la confiance et les liens à long terme, de mettre l’accent sur la responsabilisation et d’aider à adapter les interventions au contexte local (p. ex. la pertinence culturelle et la langue dans laquelle est réalisé le projet).

Les auteures emploient l’expression « hybridité des connaissances » pour parler de l’intégration des connaissances issues de diverses sources dans un partenariat communautaire. Elles expliquent également un modèle de recherche participative communautaire (tiré de l’un de leur texte publié précédemment) qui en fait ressortir les multiples dimensions.

Servez-vous de cet outil pour :

  • comprendre comment appliquer la recherche participative communautaire à l’élaboration des programmes de santé publique;
  • mieux comprendre les difficultés que présente l’application de la recherche traditionnelle dans un milieu local dynamique;
  • remettre en question vos idées reçues en ce qui concerne les meilleures méthodes de recherche pour les praticiens de la santé publique et comprendre que des méthodes de recherche variées peuvent se compléter mutuellement.

 

Référence bibliographique

Wallerstein, N., et B. Duran.  (2010). « Community-based participatory research contributions to intervention research: The intersection of science and practice to improve health equity ».  American Journal of Public Health, vol. 100, no S1, p. S40 à S46.

 

À télécharger à l’adresse  http://ajph.aphapublications.org/doi/abs/10.2105/AJPH.2009.184036 (en anglais)

Balises: Engagement communautaire , Travaux essentiels en matière d’équité en santé , Évaluation , Politiques publiques et la santé , Application des connaissances , Leadership et renforcement des capacités

Treize interventions visant à réduire les inégalités sociales de santé au Canada

Ce rapport publié par le Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé fait état de 13 programmes ou politiques ayant assez bien réussi à réduire les inégalités de santé au Canada. Il s'agit d'une synthèse d;un rapport plus exhausif produit par des chercheurs du Centre de recherche Léa-Roback sur les inégalités de santé de Montréal. 

Toutes les interventions gouvernementales choisies avaient pour objectif précis de réduire les iniquités en santé en influant sur les déterminants sociaux de la santé et elles ont toutes été évaluées à l’aide de normes fondées sur des données probantes actuellement utilisées en médecine. « Les 13 programmes […] démontrent précisément que les efforts déployés pour réduire les inégalités sociales de santé ne constituent donc pas de simples dépenses, mais constituent un investissement dont toute la société bénéficie. Les programmes évalués démontrent de manière convaincante que les déterminants sociaux, la santé déficiente et les inégalités en matière de santé sont liés de façon inextricable et complexe. » (P. 3)

Les 13 cas étudiés se regroupent suivant deux grands axes, c’est-à-dire : 1) les programmes de soutien au revenu et 2) les programmes visant à réduire l’exposition aux conditions et aux comportements dommageables pour la santé. Il s’agissait de programmes et de politiques d’envergure locale, provinciale, territoriale ou nationale.

Parmi les exemples d’intervention cités, mentionnons :

  • le programme de supplément au revenu mis en place par le Nouveau-Brunswick et la Colombie-Britannique;
  • le programme de loisirs et de développement des compétences pour les enfants vivant dans des logements sociaux à Ottawa;
  • le programme de loisirs, de perfectionnement professionnel et d’aide sociale destiné aux mères monoparentales prestataires de l’aide sociale en Ontario.

Les auteurs rapportent que très peu de programmes et de politiques font l’objet de telles études systématiques, surtout sur une longue période de temps. Ce n’est pas étonnant étant donné que les évaluations doivent s’effectuer dans des contextes sociaux dynamiques, où il est difficile d’isoler les variables à mesurer sur un certain laps de temps.

Servez-vous de cet outil pour :

  • connaître les politiques et les programmes ayant donné des résultats positifs pour ce qui est de réduire les iniquités en santé;
  • étudier les méthodes de recherche qui prévoient des évaluations de très grande qualité;
  • trouver des données probantes sur l’efficacité par rapport au coût des interventions découlant de politiques ou de programmes mis en place pour améliorer la santé des gens vivant dans des conditions socioéconomiques difficiles.

Référence bibliographique

Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé. (2010). Treize interventions visant à réduire les inégalités sociales de santé au Canada. Montréal (Québec), Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé.

Hyperlien vers la version en français : http://www.ccnpps.ca/102/publications.ccnpps?id_article=399

Link to English version: http://www.ncchpp.ca/141/publications.ccnpps?id_article=314

 

Balises: Accès aux services de santé , Évaluation et rapports , Développement de la petite enfance , Évaluation , Politiques publiques et la santé , Méthodes et outils , Modification et orientation des interventions

La santé publique a la parole : Faire avancer l’équité en santé en passant par l’universalité ciblée [vidéo]

Dans cette vidéo, Patricia Martens, Ph. D, et la Dre Sande Harlos décrivent la théorie et la pratique de l’universalisme ciblé comme étant une approche susceptible de réduire les iniquités en santé dans l’ensemble de la population. L’universalisme ciblé met l’accent sur l’amélioration de la santé de tous, et plus particulièrement sur les populations qui sont désavantagées sur les plans social et économique. Des organismes de santé publique ont expressément conçu des interventions fondées sur l’universalisme ciblé pour réduire les iniquités en santé.
La vidéo a été filmée en février 2012 dans le cadre de  l’Atelier des chercheurs-praticiens sur l’équité en santé : Combler l’écart – comptes rendus et faits saillants.

Conférencières:

  • Dre Sande Harlos, médecin hygiéniste, Régie régionale de la santé de Winnipeg
  • Patricia Martens, Ph. D., professeure, département des sciences de santé communautaire, faculté de médecine, Université du Manitoba

Servez-vous de cet outil pour:

  • mieux comprendre comment l’universalisme ciblé peut se révéler une approche susceptible de réduire les iniquités en santé tout en améliorant la santé de tous les membres de la population;
  • considérer comment certains modèles d’intervention en santé publique peuvent réduire les inégalités en santé.

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2013). La santé publique a la parole : Faire avancer l’équité en santé en passant par l’universalité ciblée [vidéo]. Antigonish (N.-É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Ressource connexe:

Balises: Concepts clés , Leadership et renforcement des capacités , Modification et orientation des interventions , , Vidéo

La santé publique a la parole : Les déterminants sociaux de la santé [vidéo]

« Le langage est un outil puissant… il est très important de décrire ce que nous faisons en langage simple. » Connie Clement. (Traduction libre)

« […] les facteurs historiques ont créé certains des problèmes liés à la dynamique du pouvoir, aux classes sociales et aux problèmes raciaux qui subsistent dans les collectivités. » Nancy Edwards. (Traduction libre)

Dans cette vidéo, des décideurs et chercheurs de la santé publique du Canada donnent leur interprétation de l’équité en santé et des déterminants sociaux de la santé. Ils expliquent comment ils échangent sur ces concepts avec d’autres parties intéressées. On parle souvent de l’équité en santé en termes de justice, de « possibilité de vivre » et de création des conditions socioéconomiques qui favorisent la santé. Les aspects essentiels à examiner en matière d’équité en santé sont les suivants : remonter à la source des iniquités, se demander pourquoi il existe des écarts dans l’état de santé des populations, être attentif aux racines historiques profondes des iniquités contemporaines, et parler des avantages sociaux d’une société plus égalitaire.

La vidéo a été filmée en février 2012 dans le cadre de l’Atelier des chercheurs-praticiens sur l’équité en santé : Combler l’écart – comptes rendus et faits saillants.

Conférencières:

  • Connie Clement,  directrice scientifique, Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé
  • Gail Turner, directrice des services de santé, ministère de la Santé et du développement social, gouvernement du Nunatsiavut  (à la retraite)
  • Dre Gaynor Watson-Creed, médecin hygiéniste, Santé Capital, Halifax
  • Nancy Edwards, Ph. D., directrice scientifique, Institut de la santé publique et des populations des Instituts de recherche en santé du Canada
  • Colleen Dell, Ph. D., professeure agrégée, Université de la Saskatchewan
  • Dre Jocelyne Sauvé, médecin hygiéniste, Régie régionale de la santé et des services sociaux de la Montérégie

Servez-vous de cet outil pour:

  • savoir comment on utilise les termes comme iniquités en santé, inégalités en santé et déterminants sociaux de la santé dans la pratique de la santé publique;
  • explorer les principes sous-jacents de l’équité en santé avec vos collègues.

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé (2013). La santé publique a la parole : les déterminants sociaux de la santé [vidéo]. Antigonish (N.-É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Ressource connexe:

Balises: Politiques publiques et la santé , Concepts clés , , Vidéo

La santé publique a la parole : Divulgation volontaire en faveur de l’équité en santé [vidéo]

« Ce que nous ne surveillons pas, ce que nous n’étudions pas, nous ne pouvons l’améliorer. Les choses ne s’améliorent jamais d’elles-mêmes. » Dre Marie-France Raynault. (Traduction libre)

La divulgation volontaire implique de poser consciemment des questions sur les iniquités en santé et les déterminants sociaux de la santé au moment de colliger, d’analyser, d’interpréter et d’échanger les données sociodémographiques et sanitaires. La divulgation volontaire constitue souvent la première étape de l’action. Elle permet aussi de faire le point sur les progrès réalisés en matière d’équité en santé. En travaillant avec d’autres secteurs pour recueillir des données, on obtient de l’information que la santé publique n’avait peut-être pas à sa disposition. Les organismes doivent pouvoir compter sur du personnel ayant les compétences nécessaires pour comprendre les données et les transmettre de façon efficace (p. ex. de façon à susciter l’action). En plus de pousser à l’action, les rapports sur la santé des populations contiennent des recommandations pour modifier ou instaurer des programmes et des politiques.

La vidéo a été filmée en février 2012 dans le cadre de l’Atelier des chercheurs-praticiens sur l’équité en santé : Combler l’écart – comptes rendus et faits saillants.

Conférencières:

  • Jean Harvey, directrice, Initiative sur la santé de la population canadienne de l’Institut canadien d’information sur la santé
  • Dre Marie-France Raynault, professeure, département de médecine sociale et préventive, Université de Montréal; directrice, centre de recherche Léa-Roback
  • Dre Gaynor Watson-Creed, médecin hygiéniste, Santé Capital, Halifax
  • Connie Clement,  directrice scientifique, Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé

Servez-vous de cet outil pour:

  • considérer comment utiliser les données pour soutenir les mesures favorables à l’équité en santé;
  • déterminer les partenaires potentiels pouvant fournir des données au secteur de la santé publique;
  • en apprendre davantage sur les composantes de la divulgation volontaire.

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2013). La santé publique a la parole : Divulgation volontaire en faveur de l’équité en santé [vidéo]. Antigonish (N.-É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Ressources connexes:

Balises: Évaluation et rapports , Engagement communautaire , Évaluation , Concepts clés , Méthodes et outils , Modification et orientation des interventions , , Vidéo

La santé publique a la parole : Leadership pour l’équité en santé [vidéo]

« Le leadership ne relève pas d’un poste particulier dans un organisme. » Dr Jeff Masuda, Université du Manitoba. (Traduction libre)

« Le leadership transpire à tous les échelons du système—système de santé ou autre—donc, à peu près tout le monde intègre un quelconque leadership à leur rôle en matière d’équité en santé. » Dre Sande Harlos, Régie régionale de la santé de Winnipeg. (Traduction libre)

Dans cette vidéo,  des leaders canadiens en santé publique font part de leurs observations sur les caractéristiques sous-jacentes au leadership efficace favorisant l’équité en santé. Les conférenciers donnent leur opinion sur le leadership, son importance pour faire avancer l’équité en santé et ce à quoi il ressemble dans la pratique.

Les leaders doivent posséder les principales compétences suivantes : capacité d’analyse stratégique, aptitudes en défense d’intérêts, capacité d’analyse socio-écologique de la santé et de la société et renforcement des relations avec les parties intéressées à l’interne comme à l’externe. Les leaders efficaces établissent également des priorités et font des choix difficiles sur ce qu’il faut sacrifier pour pouvoir laisser la voie libre et consacrer le temps voulu aux priorités liées à l’équité en santé.

Bien que le leadership au plus haut échelon d’un organisme soit nécessaire pour appuyer l’action en matière d’équité en santé, il est primordial de soutenir les champions des autres échelons de l’organisme lorsqu’ils font preuve de leadership dans la gestion de leurs projets et programmes liés à l’équité en santé.

La vidéo a été filmée en février 2012 dans le cadre de l’Atelier des chercheurs-praticiens sur l’équité en santé : Combler l’écart – comptes rendus et faits saillants.

Conférenciers:

  • Gail Turner, directrice des services de santé, ministère de la Santé et du développement social, gouvernement du Nunatsiavut (à la retraite)
  • Connie Clement,  directrice scientifique, Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé 
  • Nancy Edwards, Ph. D., directrice scientifique, Institut de la santé publique et des populations des Instituts de recherche en santé du Canada
  • Dre Jocelyne Sauvé, médecin hygiéniste, Régie régionale de la santé et des services sociaux de la Montérégie
  • Dre Sande Harlos, médecin hygiéniste, Régie régionale de la santé de Winnipeg
  • Jeff Masuda, Ph. D., professeur adjoint, département des études environnementales et de géographie, Université du Manitoba
  • Dr David Mowat, médecin hygiéniste, région de Peel
  • Patricia Martens, Ph. D., professeure, département des sciences de santé communautaire, faculté de médecine, Université du Manitoba
  • Dr Cory Neudorf, médecin hygiéniste, Régie régionale de la santé de Saskatoon
  • Dre Marie-France Raynault , professeure, département de médecine sociale et préventive, Université de Montréal; directrice, centre de recherche Lea-Roback

Servez-vous de cet outil pour:

  • définir les caractéristiques du leadership en santé publique pour favoriser l’équité en santé;
  • analyser comment développer les compétences requises pour exercer un leadership efficace en matière d’initiatives sur l’équité en santé

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2013). La santé publique a la parole : leadership pour l’équité en santé [vidéo]. Antigonish (N.-É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Ressources connexes:

En santé publique, quels facteurs facilitent l’exercice d’un leadership efficace en matière d’équité en santé? Interrogation appréciative

Balises: Concepts clés , , Vidéo

Leadership pour l’équité en santé : Travail intersectoriel et engagement communautaire à la Western Health

Dans le cadre de l’initiative sur le leadership en santé publique, le CCNDS a produit une série d’études de cas traitant du leadership exercé pour faire avancer l’équité en santé au Canada. Ces documents se veulent des outils d’apprentissage. Ils visent à aider le personnel de la santé publique à s’intéresser aux caractéristiques d’un leadership efficace pour faire avancer l’équité en santé de même qu’aux stratégies et conditions propices à l’acquisition et au renforcement de ces qualités chez les leaders de tous les échelons dans le secteur de la santé publique.

L’étude de cas concerne les activités de la Western Health, qui fournit des services de santé à quelque 78 000 personnes vivant sur la côte ouest de l’île de Terre-Neuve.


Les efforts de la Western Health pour atténuer les iniquités en santé s’appuient sur sa longue feuille de route en matière de collaboration intersectorielle et d’engagement communautaire. Des cadres travaillant dans les secteurs de l’éducation, de l’enseignement supérieur et des compétences et des services à l’enfance, à la jeunesse et à la famille font partie du Comité Linkages et se rencontrent trimestriellement afin d’échanger des idées et de trouver des solutions aux problèmes. Le Comité a « d’abord et avant tout pour objectif d’entretenir des liens », de dire un gestionnaire principal.

La Western Health s’engage directement auprès des collectivités en contribuant aux comités consultatifs communautaires locaux qui prennent des décisions fondées sur des données issues de l’évaluation triennale des besoins communautaires.

Les personnes interrogées affirment qu’elles n’auraient pu y arriver sans le soutien de la direction, la désignation de postes affectés à l’engagement communautaire et une expérience et une culture de collaboration. Les principaux obstacles ont consisté à disposer du temps nécessaire pour collaborer de manière efficace, à trouver les mots sur lesquels tout le monde pouvait s’entendre pour parler des iniquités et des interventions nécessaires, à évaluer l’incidence du programme et à renforcer la capacité organisationnelle.

Servez-vous de cet outil pour :

  • mieux comprendre les conditions et les systèmes facilitant l’action intersectorielle et l’engagement communautaire;
  • encourager la discussion sur les facteurs en mesure de susciter le soutien organisationnel envers le leadership et le travail pour l’équité en santé;
  • apprendre comment les données probantes peuvent servir à favoriser la prise en compte de l’équité en santé dans les priorités de santé;
  • soutenir le travail de vos partenaires communautaires qui déploient des efforts pour influer sur les déterminants sociaux

Centre de collaboration nationale sur les déterminants de la santé. (2014). Leadership pour l’équité en santé : travail intersectoriel et engagement communautaire à la Western Health. Antigonish (N.-É.), Centre de collaboration nationale sur les déterminants de la santé.

Balises: , Document

La santé publique a la parole : Faire avancer l’équité en santé en passant par les compétences en santé publique

« Si vous voulez sincèrement vous montrer de votre temps et pratiquer la santé publique conformément aux compétences essentielles, vous devez vous investir. » Dr David Mowat. (Traduction libre)

« J’espère simplement que les organismes qui s’intéressent aux compétences essentielles continuent de se montrer avant-gardistes par rapport à cette approche. » Nancy Edwards, Ph. D. (Traduction libre)

Pour véritablement contribuer à l’amélioration de l’équité en santé, les praticiens de la santé publique doivent posséder certaines compétences – connaissances, aptitudes et attitudes – pour traiter des déterminants sociaux de la santé. Dans cette vidéo, des praticiens et chercheurs de la santé publique au Canada se penchent sur les compétences que le personnel de la santé publique devrait avoir pour travailler de façon efficace à la création d’une société plus équitable. Ils réfléchissent également à la façon dont les organismes de la santé publique peuvent encourager l’utilisation de ces compétences.

Les compétences aident à clarifier la pratique de la santé publique en servant de conditions de base. Au nombre des compétences requises figurent les qualités de leadership ainsi que les aptitudes en communication, en défense d’intérêts, en collaboration, en négociations et en prise de décisions fondées sur les données probantes.

Les organismes déterminés à renforcer les compétences de leur personnel n’hésitent pas à consacrer les ressources voulues au perfectionnement professionnel. Ils font preuve d’avant-gardisme et concentrent leurs efforts sur l’objectif : améliorer l’équité en santé.

La vidéo a été filmée en février 2012 dans le cadre de l’Atelier des chercheurs-praticiens sur l’équité en santé : Combler l’écart – comptes rendus et faits saillants.

Conférenciers

  • Dre Sande Harlos, médecin hygiéniste, Régie régionale de la santé de Winnipeg
  • Nancy Edwards, Ph. D., directrice scientifique, Institut de la santé publique et des populations des Instituts de recherche en santé du Canada
  • Dr David Mowat, médecin hygiéniste, région de Peel
  • Dre Patricia Martens, professeure, département des sciences de la santé communautaire, faculté de médecine, Université du Manitoba

Servez-vous de cet outil pour :

  • déterminer les compétences requises par les praticiens de la santé publique pour instaurer plus de justice et d’équité dans leur collectivité, leur région et leur province;
  • comprendre comment les compétences peuvent aider le personnel à acquérir les connaissances et les aptitudes nécessaires pour travailler dans le sens de l’équité en santé;
  • travailler de façon plus efficace et améliorer le rendement du personnel et des collègues.

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2013). Faire avancer l’équité en santé en passant par les compétences en santé publique [vidéo]. Antigonish (N.-É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Balises: Compétences et normes organisationnelles , , Vidéo

La santé publique a la parole : l’action intersectorielle pour l’équité en santé

« Les gens doivent sentir que vous avez à cœur leur intérêt autant que le vôtre. Nous avons franchi un grand pas lorsque nous avons accepté de donner et non seulement de recevoir. » Dre Gaynor Watson-Creed. (Traduction libre)
Pour intervenir efficacement en vue d’améliorer l’accès aux déterminants sociaux de la santé, le secteur de la santé publique est appelé à travailler avec d’autres. Dans cette vidéo, des décideurs et des chercheurs illustrent clairement la nécessité de considérer l’action intersectorielle et donnent des conseils sur la façon de travailler efficacement avec les autres. Ils parlent 1) d’exemples d’action intersectorielle, 2) de structures qui appuient l’action intersectorielle et 3) de l’importance de rester ouverts à différents points de vue et de reconnaître les priorités mutuelles.

La vidéo a été filmée en février 2012 dans le cadre de l’Atelier des chercheurs-praticiens sur l’équité en santé : Combler l’écart – comptes rendus et faits saillants.

Conférenciers

  • Dre Gaynor Watson-Creed, médecin hygiéniste, Santé Capital, Halifax
  • Marjorie MacDonald, Ph. D., professeure, faculté des sciences infirmières, Université de Victoria
  • Dr Cory Neudorf, médecin hygiéniste, Régie régionale de la santé de Saskatoon
  • Althea Arsenault, directrice du développement des ressources, Société d’inclusion économique et sociale du Nouveau-Brunswick
  • Stéphane Leclair, directeur général, Société d’inclusion économique et sociale du Nouveau-Brunswick
  • Dre Sande Harlos, médecin hygiéniste, Régie régionale de la santé de Winnipeg
  • Gail Turner, directrice des services de santé, ministère de la Santé et du développement social, gouvernement du Nunatsiavut (à la retraite)

Servez-vous de cet outil pour :

  • préciser votre raisonnement quant au travail de collaboration intersectorielle;
  • apprendre de l’expérience des autres intervenants de la santé publique sur les façons de travailler efficacement avec les partenaires d’organismes non liés à la santé.

Balises: Engagement communautaire , Action intersectorielle , Leadership et renforcement des capacités , , Vidéo

La santé publique a la parole : Engagement communautaire pour l’équité en santé

« C’est un long processus et tout tourne autour du développement de relations de confiance. » Colleen Dell, Ph. D. (Traduction libre)

L’engagement communautaire fait partie intégrante de la pratique de la santé publique. Dans cette vidéo, des décideurs et des chercheurs soulignent l’importance de faire participer les collectivités aux activités et aux travaux de recherche. Ils donnent des exemples d’initiatives d’engagement communautaire et parlent des tensions qu’il est possible d’atténuer par l’entremise d’un engagement authentique. Pour réussir à obtenir une véritable participation des membres d’une collectivité, il faut donner à leur voix et à leurs points de vue une place centrale dans le processus.

La vidéo a été filmée en février 2012 dans le cadre de l’Atelier des chercheurs-praticiens sur l’équité en santé : Combler l’écart – comptes rendus et faits saillants.

Conférencières :

  • Colleen Dell, Ph. D., professeure agrégée, Université de la Saskatchewan
  • Connie Clement, directrice scientifique, Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé
  • Alicia Fridkyn, candidate au doctorat, Université de la Colombie-Britannique
  • Althea Arsenault, directrice du développement des ressources, Société d’inclusion économique et sociale du Nouveau-Brunswick
  • Gail Turner, directrice des services de santé, ministère de la Santé et du Développement social, gouvernement du Nunatsiavut (à la retraite)

Servez-vous de cet outil pour :

  • tirer profit de la longue expérience de chercheurs et de directeurs du secteur de la santé publique pour ce qui est de l’importance de renforcer les relations en matière d’engagement communautaire;
  • relever des exemples d’initiatives d’engagement communautaire efficaces en santé publique.


Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2013). La santé publique a la parole : Engagement communautaire pour l’équité en santé [vidéo]. Antigonish (N.-É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Balises: Engagement communautaire , Vidéo

<< Public health leadership development in Canada >>

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

L’auteure du rapport examine les facteurs facilitant ou entravant le développement du leadership chez les infirmières et infirmiers de la santé publique qui veulent travailler dans le sens de l’équité en santé en agissant sur les déterminants sociaux de la santé. Elle présente les résultats d’une revue documentaire, d’un sondage mené auprès d’infirmières et d’infirmiers en santé communautaire occupant des postes de direction et d’échanges tenus lors d’un atelier présenté par Infirmières et infirmiers en santé communautaire du Canada (IISCC). Ce rapport est le fruit d’un projet commun du Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé et des Infirmières et infirmiers en santé communautaire du Canada. Ardene Robinson Vollman, Ph. D., a dirigé les travaux de recherche.

Le rapport contient des exemples intéressants de démarches pour développer le leadership, accompagnés des références bibliographiques. L’auteure estime qu’il faut commencer par clarifier les rôles et les fonctions si on veut développer le potentiel de leadership chez les infirmières et infirmiers de la santé publique de première ligne. La revue documentaire a fait ressortir les qualités politiques et la politisation sociale (la compréhension des instruments politiques avec un grand P et ceux avec un petit p), et la valorisation des connaissances acquises sur le tas à inclure dans la formation en matière de leadership comme éléments fondamentaux au travail lié à l’équité en santé.

Quelques-uns des facteurs favorisant l’exercice d’un leadership positif chez les infirmières et infirmiers de la santé publique :

  • soutien des gestionnaires de première ligne;
  • culture organisationnelle valorisant l’équité en santé et la justice sociale et l’expérience sur le terrain;
  • relations intersectorielles et interprofessionnelles (réseaux verticaux);
  • accès aux données probantes;
  • appui envers l’innovation et la créativité.

Les travaux de recherche ont comporté un sondage par écrit auprès des 46 infirmières et infirmiers membres du conseil d’administration et des comités permanents des IISCC et des contributions à un atelier des IISCC organisé en 2013. Ces deux étapes ont permis de dégager les qualités, les caractéristiques, les actions et les capacités se rattachant au leadership.

L’auteure insiste sur l’urgence d’élaborer des cadres théoriques en matière de leadership en santé publique qui feraient état des compétences transformationnelles, politiques, transorganisationnelles et de synergie de groupes. Parmi ses autres recommandations, l’auteure insiste sur l’importance de mettre sur pied un Centre d’excellence en matière de leadership pour les infirmières et infirmiers de la santé publique.

Le rapport contient un résumé de tous les textes analysés.

Servez-vous de cet outil pour :

  • connaître les travaux de recherche sur le leadership exercé par les infirmières et infirmiers de la santé publique afin de promouvoir l’équité en santé;
  • déterminer quelles compétences en leadership favorisent l’équité en santé;
  • connaître les mécanismes et les programmes d’enseignement mis en place pour renforcer les capacités et les attitudes liées au leadership chez les infirmières et infirmiers en santé publique.

Infirmières et infirmiers en santé communautaire du Canada et Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2013). Public health leadership development in Canada.

Documents connexes

 

 

 

Balises: Compétences et normes organisationnelles , Action intersectorielle , Document

<< Tackling the wider determinants of health and health inequalities: evidence from systematic reviews >>

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

Les auteurs ont mené une revue des revues systématiques, ou une « revue d’ensemble », afin de dégager et de synthétiser les données probantes ayant trait à l’incidence des interventions mises en place dans des secteurs autres que celui des soins de santé sur l’état de santé et les « inégalités » de santé. La revue, commandée par le ministère de la Santé de l’Angleterre, a permis de recenser 30 revues systématiques d’interventions axées sur les déterminants sociaux de la santé en Amérique du Nord, en Europe, en Australasie et au Japon. Toutes ces revues traitent des liens entre l’état de santé et 1) le logement et le cadre de vie, 2) le cadre de travail, 3) le transport, 4) les services sociaux et de soins de santé, 5) le chômage et l’aide sociale, 6) l’agriculture et l’alimentation et 7) l’eau et les installations sanitaires.

Seulement trois des 30 revues présentaient des données sur les répercussions sur l’état de santé de différents groupes sociaux. Les auteurs ne signalent aucune revue des interventions axées sur les conditions macroéconomiques, culturelles et environnementales. Ils ont relevé quelques données indiquant que les interventions axées sur le logement et le cadre de travail ont le potentiel d’atténuer les inégalités de santé. Ils en concluent que les données concernant les interventions sur les déterminants sociaux sont peu nombreuses, malgré l’existence de politiques qui visent à promouvoir la santé grâce à des interventions d’ordre social. L’équipe de Health Evidence a évalué la qualité de la recherche (voir à l’adresse http://www.healthevidence.org/view-article.aspx?a=20354; en anglais).

Servez-vous de cet outil pour :

  • animer une discussion sur les déterminants qui agissent positivement sur la santé, comme la recherche a permis de les démontrer;
  • vous familiariser avec les derniers travaux de recherche sur la santé, sur l’équité en santé et sur les interventions d’ordre social;
  • déterminer les lacunes en matière de recherche et les possibilités qui permettraient d’enrichir la base de données probantes concernant l’incidence des interventions axées sur les déterminants sociaux de la santé sur l’équité en santé.
  •  

Bambra, C., M. Gibson, A. Sowdon, K. Wright, M. Whitehead et M. Petticrew. (2010). « Tackling the wider social determinants of health and health inequalities: Evidence from systematic reviews ». Journal of Epidemiology and Community Health, no 64, p. 284 à 291.

Balises: Évaluation , Politiques publiques et la santé , Iniquité salariale , Action intersectorielle , Application des connaissances , Conditions de travail , Document

≪ A conceptual framework of organizational capacity for public health equity action (OC-PHEA)≫

Le cadre conceptuel de la capacité organisationnelle présenté par les auteures repose sur les expériences vécues par des champions de l’équité au sein de la santé publique au Canada. Les chercheuses se sont entretenues avec des informateurs clés pour obtenir leur point de vue. Elles ont également procédé à une revue documentaire afin d’en dégager les principaux éléments à inclure dans leur cadre conceptuel et les facteurs facilitant ou entravant l’action pour l’équité en santé.

Le cadre conceptuel comprend deux pôles : 1) le contexte interne, qui fait allusion aux dimensions influençant à l’interne la capacité d’agir d’un organisme et 2) le contexte externe favorable, qui fait allusion aux dimensions de la population locale et des systèmes en général qui influent sur la capacité d’agir d’un organisme de la santé publique. Les deux pôles comportent des dimensions similaires : valeurs communes, détermination et engagement évidents et infrastructure favorable.

Les auteures font valoir que le cadre conceptuel couvre toutes les caractéristiques essentielles auxquelles doit satisfaire la santé publique pour agir comme moteur de changement social qui mènera à la réduction des iniquités en santé.

Servez-vous de cet outil pour :

  • analyser quelles caractéristiques organisationnelles favorisent la réussite des initiatives pour l’équité en santé;
  • définir les indicateurs qui permettent d’établir la capacité de votre organisme;
  • déterminer les points faibles et les obstacles qui nuisent à l’instauration d’une démarche pour l’équité en santé dans votre organisme et y remédier;
  • réfléchir aux mécanismes qui permettraient de surveiller périodiquement les changements dans la capacité organisationnelle.

Cohen, B.E., A. Schultz, E. McGibbon, M. VanderPlaat, R. Bassett, K. GermAnn, H. Beanlands et L.A. Fuga. (2013). « Commentary: A conceptual framework of organizational capacity for public health equity action (OC-PHEA) ». Revue canadienne de santé publique, vol. 104, no 3, p. 262 à 266.

Balises: Document

<< Vancouver Coastal Health Population Health: Advocacy guideline and resources Vancouver Coastal Health >>

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

Au départ, le document devait servir à fournir au personnel de la Vancouver Coastal Health des lignes directrices, des paramètres et des ressources pour les aider dans leurs activités de promotion de la santé des populations. La régie de la santé a par la suite mis en ligne son document afin de faciliter le travail de promotion des praticiens de la santé publique d’autres régions administratives.

Dans les lignes directrices, on explique les principes de promotion énoncés dans les politiques organisationnelles et administratives de la Vancouver Coastal Health. On y souligne que les activités et les thèmes liés à la promotion devraient répondre aux caractéristiques suivantes :

  • donner un point de vue impartial;
  • respecter les normes professionnelles liées à vos fonctions;
  • être axés sur les effets possibles d’un problème sur la santé.

Parmi les ressources, on trouve un guide pour la « promotion en action » accompagné d’une feuille de travail qui permet de jeter les bases d’un plan de promotion. Le document contient par ailleurs des hyperliens vers des outils et du matériel produits par d’autres organismes.

Le site Web de la direction générale de la santé des populations contient tout un éventail de vidéos, de documents de planification stratégique et de ressources intéressantes qui visent à faciliter tout ce qui se fait pour améliorer la santé des populations.

Servez-vous de cet outil pour :

  • en savoir davantage au sujet du concept de promotion et du rôle que celle-ci peut jouer pour entrainer des changements positifs au bénéfice des gens et de leur milieu;
  • planifier et mettre en place des activités de promotion au sein d’un organisme offrant des services de santé;
  • déterminer quels organismes accomplissent du travail de promotion et créent des outils qui pourraient vous aider à planifier votre campagne de promotion.

Vancouver Coastal Health. (s.d.). Vancouver Coastal Health Population Health: Advocacy guideline and resources. Direction de la santé des populations, Vancouver Coastal Health.

Balises: Communication , Compétences et normes organisationnelles , Politiques publiques et la santé , Concepts clés , Méthodes et outils , Document

Se montrer à la hauteur du défi : l’analyse des influences du genre et du sexe en planification, en élaboration de politiques et en recherche dans le domaine de la santé au Canada

Ce guide d’origine canadienne est le fruit du travail de plus d’une décennie du défunt Centre d’excellence de l’Atlantique pour la santé des femmes. On y fait la démonstration de « l’utilité de l’AIGS et son applicabilité à toutes les sphères de la recherche, de la planification et de l’élaboration des politiques » (p. 2). Les auteures font par ailleurs valoir que l’équité constitue la pierre angulaire de l’AIGS.

Le document se divise en deux sections. Dans la première, les auteures expliquent d’où vient l’AIGS et comment ses principaux concepts sont liés à la santé. Elles précisent comment mener une AIGS, qui consiste essentiellement à se poser de nouvelles questions sur des données probantes existantes et à en dégager les lacunes. La deuxième section contient plus d’une douzaine d’études de cas montrant l’intérêt de l’AIGS pour aider les responsables de la planification et d’autres intervenants à comprendre les tenants et les aboutissants entourant les travaux de recherche, les soins de santé et les politiques de santé. Les auteures argumentent que l’AIGS peut et devrait servir à mieux comprendre non seulement la santé des femmes, mais aussi celle des hommes et des garçons.

Pour accompagner le guide et faciliter l’apprentissage des notions, le défunt réseau des Centres d’excellence pour la santé des femmes a cocréé trois séries de tutoriels en ligne gratuits. La première série de modules permet d’explorer les concepts fondamentaux. La deuxième aide à comprendre le processus d’analyse, étape par étape. La dernière contient des exercices qui permettent d’appliquer chacun des éléments de l’AIGS à votre propre contexte de travail.

Servez-vous de cet outil pour :

  • mieux comprendre les iniquités découlant de rapports entre les genres de même que le lien entre le genre et les autres facteurs sociaux;
  • passer en revue les méthodes éprouvées en matière d’AIGS;
  • entamer des discussions plus pointues, au-delà des habituelles listes de vérification, au sujet de l’évolution de la notion de sexe et de genre dans le contexte de votre travail;
  • vous servir de l’AIGS comme véhicule efficace pour obtenir une participation plurisectorielle.


Clow, B., A. Pederson, M. Haworth-Brockman et J. Bernier. (2009). Se montrer à la hauteur du défi : l’analyse des influences du genre et du sexe en planification, en élaboration de politiques et en recherche dans le domaine de la santé au Canada. Centre d’excellence de l’Atlantique pour la santé des femmes, Halifax (N.-É.).

Balises: Évaluation et rapports , Évaluation , Politiques publiques et la santé , Concepts clés , Méthodes et outils , Modification et orientation des interventions , Analyse des politiques , Sexe et genre , Document

Communiquer les déterminants sociaux de la santé — Guide pour la création de messages communs

Il peut se révéler difficile de parler des facteurs qui influent sur la santé dans la vie de tous les jours, particulièrement pour les personnes étrangères au système des soins de santé. Ce guide contient des explications sur la façon de créer des messages ciblés et percutants sur l’incidence de facteurs comme le revenu et l’éducation sur la santé. On y examine la vision du monde et les métaphores communes par lesquelles les gens filtrent et comprennent les messages au sujet de la santé.

Le guide contient par ailleurs des conseils stratégiques sur la manière de présenter les concepts et de véhiculer les faits, les récits et les images. On y donne des exemples de messages efficaces à utiliser en fonction des auditoires cibles comme les jeunes, les parents, les éducateurs, les praticiens de la santé, les leaders des secteurs public et privé et les médias. On y trouve aussi un tableau résumant les choses à faire ou à ne pas faire à ce chapitre.

Le Conseil canadien sur les déterminants sociaux de la santé « est un groupe multisectoriel d’intervenants canadiens qui travaillent en collaboration afin d’agir sur les facteurs qui façonnent la santé et le bien-être ». Tiré du site Web du CCDSS.

Servez-vous de cet outil pour :

  • créer des messages ciblés et percutants qui trouvent écho auprès des auditoires cibles
  • mieux comprendre les besoins des auditoires prioritaires
  • déterminer et utiliser les visions du monde et les expressions associées aux déterminants sociaux de la santé et à l’équité en santé


Conseil canadien sur les déterminants sociaux de la santé. (2013). Communiquer les déterminants sociaux de la santé — Guide pour la création de messages communs. Ottawa (Ont.), Conseil canadien sur les déterminants sociaux de la santé.
 

Balises: Communication , Document

Favoriser la santé par la guérison : mobiliser la collectivité pour créer une stratégie de réduction de la pauvreté au Nunavut

Dans le cadre de son initiative sur le leadership en santé publique, le CCNDS a produit une série d’études de cas pour illustrer comment l’exercice d’un leadership agit positivement sur l’équité en santé au Canada. Ces documents se veulent des outils d’apprentissage. Ils visent à aider le personnel de la santé publique à réfléchir aux qualités associées au leadership efficace pour faire avancer l’équité en santé de même qu’aux stratégies et conditions propices à l’acquisition de ces qualités par les leaders de la santé publique, quel que soit leur rang hiérarchique.

D’aucuns s’entendent pour dire que le revenu est un déterminant social de la santé. Pour les Inuits du Nunavut (Nunavummiut), il est impossible de séparer la santé mentale de la santé physique, et le lien entre la pauvreté et les maladies physiques et mentales suit la courbe d’un cercle, c’est-à-dire que chaque facteur influe sur le suivant.

L’étude de cas traite d’une approche de leadership collectif employée pour élaborer une stratégie de réduction de la pauvreté. On y explique pourquoi la guérison des plaies laissées par le colonialisme fait partie intégrante de la stratégie intitulée Le plan Makimaniq : Une approche commune de réduction de la pauvreté. En inuktitut, Makimaniq signifie « habilitation » ou « défendre ses propres intérêts ». La stratégie a vu le jour grâce à une collaboration étroite entre le gouvernement, les organismes inuits, les organismes du secteur public et ceux du secteur privé. Elle a mené en bout de piste à l’adoption de la Loi sur la collaboration en matière de réduction de la pauvreté en 2013. 

L’étude de cas comprend un bref historique, une explication de ce que signifie la pauvreté au Nunavut et une description des quatre phases du processus d’engagement communautaire suivi, c’est-à-dire :

  • dialogues communautaires sur la réduction de la pauvreté (hiver 2011)
  • tables rondes régionales sur la réduction de la pauvreté (mai à juin 2011)
  • sommet sur la pauvreté (novembre 2011)
  • exécution du programme (en cours)

L’auteure de l’étude de cas conclut en examinant les moyens mis en place dans les collectivités pour surmonter ou relever les défis, de même que les éléments de réussite et les forces qu’on a pu en dégager.

Servez-vous de cet outil pour :

  • connaître ce qu’englobe le concept de santé pour les Inuits du Nunavut (Nunavummiut)
  • examiner les indicateurs qui traduisent le mieux les enjeux se rattachant à la pauvreté
  • mettre en œuvre une approche fondée sur la collaboration pour lutter contre la pauvreté
  • vous questionner sur l’influence des croyances culturelles au moment de considérer une intervention pour lutter contre la pauvreté et atteindre l’équité en santé

Ressources connexes :

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2014). Favoriser la santé par la guérison : Mobiliser la collectivité pour créer une stratégie de réduction de la pauvreté au Nunavut. Antigonish (N.-É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Balises: Santé autochtone , Engagement communautaire , Action intersectorielle , Leadership et renforcement des capacités , , Document

Une stratégie et des indicateurs pour la surveillance des inégalités sociales de santé au Québec

Depuis deux décennies, la réduction des inégalités sociales de santé est à l’agenda des politiques et des orientations en matière de santé au Québec. Des activités de surveillance permettent également de suivre dans le temps et dans l’espace (régional) les déterminants sociaux de la santé, l’état de santé de la population et le recours aux services de santé et aux services sociaux. Malgré ces acquis, le Québec ne dispose pas d’un plan de surveillance systématique des inégalités sociales de santé. Pourtant, ces inégalités existent et elles sont bien documentées.

Ce rapport a pour but de proposer une stratégie et des indicateurs pour la surveillance des inégalités sociales de santé. Il résulte d’un effort conjoint de professionnels régionaux et nationaux de la surveillance au Québec, issus de la Table de concertation nationale en surveillance , du ministère de la Santé et des Services sociaux et de l’Institut national de santé publique du Québec.

Le rapport compte trois parties.  Une première décrivant les éléments de contexte et les concepts utiles, une seconde passant en revue les points de méthode et une troisième formulant des recommandations quant à la stratégie et aux indicateurs à retenir pour la surveillance des inégalités sociales de santé.

Pour initier la surveillance de ces inégalités, le rapport propose de retenir 18 indicateurs couvrant l’état de santé de la population (10 indicateurs) et ses déterminants (8 indicateurs). Ces indicateurs seront croisés avec un indice de défavorisation, principalement, et suivis sur environ deux décennies, à l’échelle du Québec et de chaque région. Les mesures d’inégalités proposées permettront de suivre les inégalités sociales de santé en termes relatifs et absolus, entre certains groupes dans la population et dans l’ensemble de la population québécoise et régionale.

Servez-vous de cette ressources pour :

  • Identifier les indicateurs les plus importants pour suivre les inégalités sociales de santé au Québec
  • Identifier des méthodes pour mesurer les inégalités sociales de santé
  • Connaître les composantes d’un indicateur d’inégalité sociale de santé


Pampalon, R., Hamel, D., Alix, C., Landry, M. (2013). Une stratégie et des indicateurs pour la surveillance des inégalités sociales de santé au Québec. Institut national de santé publique du Québec

Balises: Évaluation et rapports , Méthodes et outils , Modification et orientation des interventions , Statut socioéconomique , Document

<< Comprehensive school health research: Evidence to action in PEI >>

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

Donna Murnaghan, Ph. D., a commencé sa carrière comme infirmière. Elle se rappelle son étonnement devant le si grand nombre de patients souffrant d’affections chroniques mal prises en charge et évitables. Convaincue de la possibilité d’éliminer les états chroniques grâce à des stratégies de prévention ciblant les jeunes, Donna Murnaghan s’est servie du modèle de recherche SHAPES (système d'intervention, de planification et d'évaluation de la santé dans les écoles) pour recueillir des données de base et élaborer des stratégies pour améliorer la santé physique, mentale et sexuelle des jeunes. De concert avec les autres membres de son équipe, elle a constaté que la jeunesse de la province était mal desservie par les mesures sanitaires des écoles. Elle a donc établi des partenariats avec la collectivité afin d’étudier comment remédier à la situation. Elle souligne l’importance de recueillir des données locales pour soutenir l’argument en faveur de démarches novatrices qui ciblent les élèves les moins en santé tout en visant l’amélioration de l’état de santé de l’ensemble des élèves. Consultez le site Web du groupe de recherche à l’adresse www.upei.ca/cshr/ (en anglais).

Servez-vous de cet outil pour :

  • Connaître un modèle de recherche centré sur la collecte et l’utilisation de données pertinentes pour agir sur les problèmes de santé des élèves;
  • Comprendre comment un tel modèle peut servir à établir des partenariats entre le personnel enseignant et les administrateurs scolaires, les jeunes et les organismes communautaires.

Balises: , Vidéo

<< Large forces affecting health equity: How health equity is affected by societal shifts such as home ownership, rising energy costs, and pension >>

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

La Dre Lynn McIntyre, professeure et titulaire d’une Chaire de recherche des IRSC sur le genre, le sexe et la santé à l’Université de Calgary fait état de trois études qui font ressortir l’incidence des importants enjeux sociaux agissant sur l’équité en santé au Canada. Elle s’inspire de l’insécurité alimentaire, définie comme étant un manque de ressources ou une insuffisance des fonds nécessaires pour acheter de la nourriture, comme données de base pour observer les effets des enjeux les plus imposants. Dans la première étude, les chercheurs examinent les effets probables des changements proposés à l’âge admissible au Régime de pensions du Canada, en le faisait passer de 65 à 67 ans. L’étude montre que l’insécurité alimentaire diminue de moitié après le début des prestations. Cette observation confirme que l’augmentation de l’âge admissible aurait des effets néfastes sur la santé des personnes plus âgées. La deuxième étude porte sur la corrélation entre l’insécurité alimentaire et la flambée des coûts du chauffage domestique en 1998-1999. Même si l’insécurité alimentaire en Alberta s’est accentuée plus rapidement chez les propriétaires que chez les locataires, le gouvernement fédéral a instauré un crédit d’impôt pour les coûts d’énergie à l’intention des locataires à faible revenu, ce qui confirme le besoin d’élaborer des politiques fondées sur des données probantes. La troisième étude concerne le taux d’insécurité alimentaire de la population active et montre que les personnes à la tête d’une famille monoparentale et celles d’origine africaine sont plus susceptibles de vivre de l’insécurité alimentaire. La Dre McIntyre souligne qu’il est possible d’éliminer de sérieux problèmes de santé publique comme l’insécurité alimentaire grâce à de la recherche et à de la planification judicieuses et à des mesures ciblant des populations précises.

Servez-vous de cet outil pour :

  • Alimenter les discussions au sujet du rôle que jouent, au chapitre des déterminants sociaux de la santé, les grands enjeux sociaux sur la santé des personnes;
  • Comprendre comment la recherche peut éclairer le processus d’élaboration de politiques publiques axées sur la santé;
  • Entamer des discussions avec des partenaires communautaires sur la nécessité de réagir aux politiques publiques qui influent sur la santé.

Balises: Engagement communautaire , Sécurité alimentaire , Politiques publiques et la santé , Iniquité salariale , Action intersectorielle , Statut socioéconomique , , Vidéo

Aviver l’intérêt : Appliquer les connaissances pour faire avancer l’équité en santé - Analyse du contexte 2014

Depuis 2010, le CCNDS s’appuie pour son orientation stratégique sur les grandes lignes de l’analyse du contexte qu’il avait réalisée pour examiner les pratiques, les obstacles et les pistes d’action à prendre en compte quand on veut faire avancer l’équité en santé. En 2013, il a voulu constater ce qui avait changé et ce qui subsiste encore à ce chapitre. Dans Aviver l’intérêt, l’auteure résume ses constatations à la suite d’une revue documentaire de la littérature grise et de textes évalués par les pairs, des entretiens avec des informateurs clés, des groupes de réflexion et des commentaires écrits.

L’analyse du contexte de 2014 fait mention des principaux documents de fond et de ce qui a changé depuis 2010 dans le contexte et les pratiques relativement à l’action menée en faveur de l’équité en santé dans le domaine de la santé publique. Par exemple : 

  • les concepts d’équité en santé dans le milieu de la santé publique font l’objet de plus d’attention, d’intérêt et de discussions et on exprime aussi davantage un engagement à cet égard;
  • on a plus souvent tenu compte de la notion d’équité en santé dans les analyses des données et les rapports sur l’état de santé parus dans le domaine de la santé publique;
  • on a réalisé plus de projets de recherche visant à comprendre les facteurs facilitant l’action en santé publique et l’efficacité des interventions en faveur de l’équité en santé;
  • on note une multiplication des actions menées dans d’autres secteurs en faveur de l’équité en santé;
  • on a mis en place de nouvelles structures et mesures organisationnelles axées sur l’équité en santé;
  • on note de grandes différences dans l’appui du leadership à l’égard de l’équité en santé;
  • il y aurait lieu également de développer autour de la question de l’équité en santé les capacités et les compétences en matière d’évaluation et de surveillance, de recherche et d’évaluation des interventions, de l’analyse et de la défense des politiques et d’engagement communautaire.

Les participants au processus ont souligné qu’il n’y avait eu encore aucune action notable ou tangible pour atténuer les iniquités en santé. Sans ce genre d’action, ils pensent que l’intérêt de la santé publique envers l’équité en santé risque de prendre davantage la forme d’un engouement passager. Ils s’entendent en général pour dire que les quatre rôles pourraient servir à cet égard de cadre de réflexion pour favoriser une action positive en santé publique.

Les recommandations à la fin du rapport comportent huit pistes d’action à l’intention du CCNDS.

Servez-vous de ce document pour :

  • explorer comment pourrait s’y prendre votre organisme pour renforcer son rayon d’action en faveur de l’équité en santé;
  • savoir ce qui se passe dans le paysage canadien sur le plan des engagements et des priorités en faveur de l’équité en santé;
  • obtenir un appui par rapport à l’engagement communautaire et aux activités intersectorielles;
  • déterminer les capacités nécessaires pour agir en matière d’équité en santé et savoir comment on s’y prend dans d’autres instances pour aider les gens à acquérir ces compétences;
  • trouver les outils et les ressources qui permettent d’aborder le plus d’éléments possible de l’action en faveur de l’équité en santé.

Le sommaire est disponible ici.

Pour consulter la presentation PowerPoint instuler <<Optimiser les possibilités en santé publique pour faire progresser l’équité en santé>>, cliquez ici

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2014). Aviver l’intérêt : Appliquer les connaissances pour faire avancer l’équité en santé. Antigonish (N.-É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

L’intégration des déterminants sociaux de la santé et de l’équité en santé dans les pratiques de santé publique au Canada - analyse du contexte en 2010

Balises: Évaluation et rapports , , Document

≪ What does it mean to “mobilize” community health? ≫

Cette ressource est disponible en anglais seulement

Louise Potvin enseigne au Département de médecine sociale et préventive de l’Université de Montréal. Dans cette vidéo, elle explique ce que veut dire pour elle « mobiliser la santé » en soulignant que la santé résulte de deux choses : 1) la capacité d’une personne de transformer les ressources en résultats positifs pour la santé et 2) son accès aux ressources de santé. Mobiliser la santé signifie donner un accès plus équitable aux ressources favorisant la santé dans les collectivités et faire en sorte que tout le monde ait la capacité d’accéder à ces ressources. Les quatre types d’accès sont la proximité, le domaine économique, le domaine institutionnel et la réciprocité informelle. Nous devons aider les gens à travailler sur tous ces fronts si nous voulons assurer un accès équitable aux ressources de santé.

Louise Potvin présente les données qui montrent, dans divers quartiers de Montréal, la corrélation entre l’éducation et l’accès aux ressources de santé. Les personnes les plus scolarisées profitent de la majorité des ressources favorisant la santé. Mme Potvin est d’avis qu’il est possible d’étendre l’accès en passant par la surveillance de la population, le soutien de milieux institutionnels riches et diversifiés, la promotion de la réglementation du domaine économique et l’aide aux organismes communautaires dynamiques. La mobilisation de la santé veut dire travailler avec les acteurs locaux de tous les domaines pour mieux faire correspondre la capacité et le droit des gens et la qualité et la quantité des ressources de santé locales.

Servez-vous de cet outil pour :

  • Mieux comprendre comment la capacité et l’accès de tout être humain en ce qui concerne les déterminants sociaux se superposent pour influencer l’état de santé;
  • Entamer des discussions sur l’accès aux ressources dans la collectivité, plutôt que sur leur existence.
  • Songer à des façons novatrices d’établir des partenariats avec des organismes communautaires pour arriver à obtenir une répartition plus équitable des ressources en santé.

Balises: , Vidéo

≪ How public health in Nova Scotia is focusing on the social determinants of health and health equity ≫

Après les présentations faites par Sean Riley, Ph. D., président de l’Université St. Francis Xavier, et Connie Clement, directrice scientifique du CCNDS, le Dr Strang explique la différence entre « les disparités ou les inégalités » et les « iniquités ». Les disparités ou les inégalités sont les différences mesurables et naturelles entre les gens, tandis que les iniquités se rattachent aux différences évitables souvent injustes et contraires à l’éthique. Une société où l’on admet les iniquités existantes et où l’on offre des services et des ressources pour y remédier est une société en meilleure santé en bout de piste.

Le Dr Robert Strang fait valoir que malgré l’étroite relation entre le revenu, l’éducation, le logement et la santé, la plupart des gens sont davantage en faveur des dépenses pour les soins de santé que pour l’aide sociale. Il cite l’ancienne présidente de l’Association médicale canadienne, la Dre Anne Reid, qui dans le cadre de son initiative inédite avait demandé aux gouvernements de considérer aussi les domaines autres que celui du système de santé pour améliorer la santé de la population canadienne.

En 2006, la Santé publique de la Nouvelle-Écosse a mené une étude de deux ans sur ses objectifs et ses activités qui a débouché sur la formulation de 21 recommandations. Depuis, elle travaille en concertation avec les collectivités et les travailleurs en santé communautaire pour élaborer une vision d’avenir collective.

Servez-vous de cet outil pour :

  • En savoir plus sur le processus de renouvellement de la santé publique de la Nouvelle-Écosse et la place centrale donnée à l’équité en santé dans les normes mises en vigueur récemment;
  • Entamer des discussions sur des investissements en soins de santé par opposition à des investissements pour les déterminants sociaux de la santé;
  • Échanger avec des professionnels de la santé publique sur le rôle des disparités sociales dans l’état de santé.

Balises: , Vidéo

≪ Grounded in our communities: 3/10 promising practices in Capital Health ≫

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

La Dre Gaynor Watson-Creed, médecin hygiéniste à la Régie régionale de la santé Capital (Halifax), explique l’évolution des pratiques et des politiques associées à l’équité en santé au sein du système de santé publique de la Régie de la santé Capital. Le Rapport de l’administrateur en chef de la santé publique sur l’état de la santé publique au Canada a incité la régie régionale à repenser ses activités. En se servant de l’engagement communautaire, elle a créé un cadre homogène pour la prestation des services de santé publique dans la ville.

La Dre Gaynor Watson-Creed explique comment trois des pratiques prometteuses cernées par le Service de santé publique de Sudbury et du district — la divulgation volontaire, l’engagement communautaire et l’action intersectorielle — orientent leurs travaux. Selon elle, la divulgation volontaire est primordiale puisqu’une bonne compréhension des iniquités et de leurs causes gouverne les activités (mission de la Santé publique de la Nouvelle-Écosse : Le système de santé publique collabore avec les autres pour comprendre la santé de nos communautés et travaille en collaboration pour améliorer la santé). Le travail de la santé publique consiste à réunir les données, à les évaluer minutieusement et à s’engager avec les acteurs de la collectivité à élaborer des solutions positives.

Servez-vous de cet outil pour :

  • Réfléchir à la valeur de la collecte et de l’analyse des données dans les activités pour l’équité en santé;
  • Savoir comment les données peuvent entrainer des changements dans les politiques et les stratégies;
  • Savoir en quoi consiste un processus de renouvellement de la santé publique.

Balises: , Vidéo

Guide sur les cadres d'engagement communautaire pour agir sur les déterminants sociaux de la santé et l'équité en santé

Les intervenants de la santé publique ont de plus en plus souvent recours à des stratégies d’engagement communautaire pour essayer de combler le fossé entre les personnes les plus et les moins en santé. Dans ce guide, les auteures décrivent 16 cadres d’engagement communautaire qui peuvent servir à orienter l’élaboration et la mise en œuvre des interventions en santé publique. 

Une recherche dans les sites Web des organismes du Canada et d’ailleurs dans le monde a permis de dégager les cadres à inclure dans le guide. Les chercheuses ont ensuite évalué l’applicabilité des cadres à l’action exercée sur les déterminants sociaux de la santé et l’équité en santé. Elles ont privilégié les cadres qui prenaient en compte les valeurs et les principes associés à l’équité en santé.

Le guide comporte un sommaire des principaux concepts de l’engagement communautaire et une explication des méthodes de recherche et d’évaluation. Les dimensions ayant servi à faire la description de chacun des cadres sont : 1) domaines d’intérêt, 2) pertinence quant aux déterminants sociaux de la santé et à l’équité en santé, 3) utilisation prévue, 4) principes et valeurs, 5) stratégies, 6) barrières et risques, 7) facteurs de réussite et 8) évaluation.

Servez-vous de cet outil pour :

  • Prendre connaissance des cadres d’engagement communautaire existants et des stratégies et des approches qu’ils renferment
  • Déterminer s’il y a lieu de créer un nouveau cadre adapté à un contexte particulier de manière à soutenir vos activités ou en utiliser un existant
  • Relier votre projet au cadre d’engagement communautaire le mieux adapté
  • Réévaluer une stratégie d’engagement communautaire en cours de route


Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2013). Guide sur les cadres d’engagement communautaire pour agir sur les déterminants sociaux de la santé et l’équité en santé. Antigonish (N.-É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Balises: Engagement communautaire , Action intersectorielle , , Document

<< A practitioner’s guide for advancing health equity: Community strategies for preventing chronic disease >>

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

L’objectif du guide A practitioner’s guide for advancing health equity est d’aider les praticiens et les leaders à intégrer la notion de l’équité en santé dans leurs activités de collaboration avec des organismes communautaires. On y trouve des idées intéressantes illustrées de faits vécus pour montrer comment les organismes de la santé publique peuvent développer leurs compétences pour renforcer leur capacité organisationnelle, faire participer les collectivités, établir des partenariats, mettre sur pied des coalitions et promouvoir l’équité en santé.

Dans chacune des quatre parties de ce guide destiné aux praticiens (1. Compétences de base, 2. Stratégies pour une vie sans tabac, 3. Stratégies pour des boissons et des aliments sains et 4. Stratégies pour une vie active), on présente des exemples et une liste de leçons tirés de l’expérience vécue dans des collectivités et des organismes de toutes sortes. Les auteurs se sont particulièrement intéressés à la manière dont la santé publique peut améliorer les endroits où les gens vivent, apprennent, travaillent et jouent en intervenant sur trois plans : les politiques, les systèmes et les milieux physiques. L’amélioration des politiques passe par une intervention législative, réglementaire et administrative. L’amélioration des systèmes change la culture ou les normes sociales d’un organisme, d’un établissement ou d’un système dans son ensemble. L’amélioration des milieux physiques vient modifier les cadres économique, physique et social d’une collectivité. Chacune des parties du guide contient une liste de questions propres à stimuler la réflexion, les discussions et les idées.

Les auteurs mettent néanmoins en garde que, sans une planification, une conception et une mise en œuvre réfléchies, les interventions risquent d’aggraver les iniquités en santé.

Servez-vous de cet outil pour :

  • Susciter des idées et générer des stratégies d’action en santé publique pour favoriser des améliorations dans les politiques, les systèmes et les milieux physiques
  • Apprendre à partir de l’expérience vécue par d’autres dans des milieux et des collectivités de toutes sortes
  • Réfléchir à la manière de mieux intégrer la notion d’équité en santé dans les activités et les priorités de votre organisme
  • Trouver des listes de critères et d’autres outils susceptibles de vous aider à intégrer la notion de l’équité en santé dans vos processus de planification et d’élaboration de stratégies

Référence bibliographique :

Centers for Disease Control and Prevention, Division of Community Health. (2013). A practitioner’s guide for advancing health equity: Community strategies for preventing chronic disease. Atlanta (Géorgie), Department of Health and Human Services des États-Unis.

Balises: Engagement communautaire , Compétences et normes organisationnelles , Politiques publiques et la santé , Action intersectorielle , Concepts clés , Leadership et renforcement des capacités , Méthodes et outils , Modification et orientation des interventions , Lien

La justice sociale… un moyen de parvenir à une fin, une fin en soi (2e édition)

L’Association des infirmières et infirmiers du Canada a publié ce document de discussion en 2010 à la suite d’une évaluation de leur initiative sur la justice sociale lancée en 2003. En publiant ce texte, elle réaffirme son engagement envers la justice sociale qu’elle définit comme étant : « La distribution équitable des avantages et des responsabilités de la société et de leurs conséquences » (p. 10).

Outre l’approfondissement du concept de justice, la nouvelle définition de la justice sociale tourne autour de l’avantage de certains groupes ou individus par opposition à d’autres, la nécessité de comprendre les causes profondes des iniquités et la nécessité d’agir de manière responsable pour faire disparaître les iniquités (p. 13).

L’un des points les plus intéressants pour les praticiens de la santé publique est nul doute la version peaufinée du Cadre d’évaluation de la justice sociale (p. 19). Celle-ci vise à alimenter la discussion et à faciliter l’élaboration de programmes, de politiques et de produits plus équitables. Par comparaison avec la version originale, la nouvelle est destinée à une application plus générale, tant au sein du secteur des soins infirmiers qu’à l’extérieur. Les praticiens suivent les étapes qui les guident à considérer le programme, la politique ou le produit examiné en se posant trois grandes questions. Ils sont également incités à reconnaître les sources d’injustice et à réfléchir aux mesures à prendre pour y remédier.

Servez-vous de cet outil pour :

  • Entamer une discussion dans votre lieu de travail ou votre association professionnelle sur ce que veut dire la justice sociale
  • Évaluer un programme, une politique ou un produit en fonction de ses points forts et de ses points faibles en matière de justice sociale
  • Déterminer comment renforcer la capacité d’un programme, d’une politique ou d’un produit à exercer une influence sur l’injustice sociale voire même à la réduire

Association des infirmières et infirmiers du Canada. (2010). La justice sociale… un moyen de parvenir à une fin, une fin en soi (2e édition). Récupéré à l’adresse http://www.cna-aiic.ca/fr/les-enjeux/meilleure-sante.

Balises: Politiques publiques et la santé , Méthodes et outils , Modification et orientation des interventions , Document

Analyse de rentabilité des visites à domicile comme mesure de prévention pour les femmes enceintes et les mères de jeunes enfants : une revue des revues

Les programmes de visites à domicile en place au Canada visent à améliorer les résultats de santé à court et à long terme des mères et de leurs jeunes enfants. La revue accélérée avait pour objectif de réunir les données probantes les plus pertinentes sur les visites à domicile durant la petite enfance afin de pouvoir concevoir des mesures d’intervention à domicile efficaces.

Les auteurs ont effectué une recherche dans la Database of Abstracts of Reviews of Effect (base de données DARE) et recensé 22 revues à l’aide des critères d’inclusion, puis deux revues qui faisaient état d’effets positifs des visites à domicile.

Servez-vous de cet outil pour :

  • Mieux comprendre la valeur des programmes de visites à domicile préventives
  • Définir les lacunes dans les connaissances concernant les visites à domicile préventives
  • Effectuer l’analyse de rentabilité de programmes de visites à domicile préventives

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2010). Analyse de rentabilité des visites à domicile comme mesure de prévention pour les femmes enceintes et les mères de jeunes enfants : une revue des revues. Antigonish (N.-É.) : Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Balises: Développement de la petite enfance , Évaluation , Modification et orientation des interventions , , Document

Comprendre le racisme

Depuis leurs premiers contacts avec les Européens, les peuples autochtones du Canada sont la cible de diverses formes de racisme qui ont encore aujourd’hui des effets dévastateurs sur tous les aspects de leur vie et de leur mieux-être. Ce document — dans lequel on explore le concept de race, son origine et ses applications — est le premier d’une série de trois textes où il sera question des formes de racisme observées dans les sociétés.

Au 17e siècle, les scientifiques ont commencé à examiner les différences entre les groupes de population et à classer ces groupes en races distinctes et différentes. Au 19e siècle, on se servait déjà des races pour créer des classes sociales. Dans ce document, il est question de certaines formes de racisme, comme le racisme : épistémique, relationnel, structurel, symbolique et intériorisé. Ces constructions idéologiques de la différence raciale servent souvent à générer et à renforcer des iniquités structurelles et un cycle d’oppression. Les auteurs insistent sur le fait que le concept de race ne repose sur aucune preuve biologique, mais qu’il constitue plutôt une construction sociale créée de toute pièce – et maintenue – afin de justifier les disparités dans la répartition des ressources et du pouvoir.

Servez-vous de cet outil pour :

  • Comprendre l’origine de la construction du concept de race
  • Connaître les diverses formes de racisme.

Centre de collaboration nationale de la santé autochtone. (2013). Comprendre le racisme. Prince George (C.-B.), Centre de collaboration nationale de la santé autochtone.

Balises: Santé autochtone , Travaux essentiels en matière d’équité en santé , Concepts clés , Racisme - racialisation , Document

La santé publique a la parole : la tuberculose et les déterminants sociaux de la santé

En partenariat avec le Centre de collaboration nationale des maladies infectieuses (CCNMI), le CCNDS a réuni un groupe de praticiennes de la santé publique afin de connaître leurs points de vue quant aux rôles, aux interventions et aux stratégies possibles pour réduire les iniquités associées aux maladies infectieuses. En utilisant la tuberculose comme exemple, les praticiennes parlent des moyens que peut employer la santé publique pour agir sur les déterminants sociaux de la santé.

Ce texte fait état d’une conversation tenue en janvier 2014 entre Claire Betker, spécialiste principale du transfert des connaissances au CCNDS et

  • Nash Dhalla, services de lutte contre la tuberculose dans les collectivités autochtones, British Columbia Centre for Disease Control
  • Elizabeth Rea, médecin hygiéniste adjointe, Prévention et contrôle de la tuberculose, Santé publique Toronto; professeure auxiliaire, Université de Toronto
  • Gail Turner, retraitée, experte-conseil en santé publique, Happy Valley-Goose Bay (Terre-Neuve-et-Labrador)

Servez-vous de cet outil pour :

  • Mieux faire comprendre comment les programmes de lutte contre les maladies infectieuses peuvent servir à améliorer les déterminants sociaux ayant une incidence sur ces maladies
  • Examiner comment les activités de la santé publique visant à lutter contre la tuberculose s’inscrivent dans les quatre rôles de la santé publique pour améliorer l’équité en santé
  • Réfléchir aux partenariats novateurs que les praticiens de la santé publique pourraient conclure

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé et Centre de collaboration nationale des maladies infectieuses. (2014). La santé publique a la parole : la tuberculose et les déterminants sociaux de la santé. Antigonish (N.-É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Balises: Santé autochtone , Accès aux services de santé , Évaluation et rapports , Maladies infectieuses , , Document

Apprendre avec la pratique : ciblage dans un cadre d’universalité

Cette série de courtes études de cas, ou d’exemples tirés de la pratique, a pour objet de montrer comment appliquer la démarche du ciblage dans un cadre d’universalité pour améliorer l’équité en matière de prestation des services de santé publique au Canada.

Dans le cadre de sa série « Parlons-en », le CCNDS avait publié un document traitant des démarches ciblées, universelles et mixtes possibles en santé publique. Le document intitulé Démarches ciblées et universelles en matière d’équité en santé : Parlons-en contenait de nombreux exemples conceptuels pour illustrer la théorie, mais aucun exemple tiré de l’expérience sur le terrain.

Le but de la nouvelle série est d’offrir des exemples fondés sur des cas vécus afin d’aider le personnel de la santé publique à mieux comprendre comment il est possible d’utiliser une combinaison de démarches ciblées et universelles pour améliorer les résultats de santé selon les tranches de population visées.

Les trois exemples traitant du ciblage dans un cadre d’universalité sont :

Servez-vous de cet outil pour :

  • Mieux comprendre le concept du ciblage dans un cadre d’universalité et son application dans la pratique de santé publique
  • Analyser les forces et les faiblesses de la démarche du ciblage dans un cadre d’universalité
  • Savoir comment d’autres appliquent des initiatives et des services fondés sur une combinaison de démarches ciblées et universelles pour améliorer les résultats de santé de divers groupes de populations
  • Examiner comment certains organismes de santé publique du Canada se servent des données probantes, des partenariats et des évaluations pour exécuter leurs programmes de ciblage dans un cadre d’universalité

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2014). Apprendre avec la pratique : ciblage dans un cadre d’universalité. Antigonish (N.-É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Balises: Santé autochtone , Accès aux services de santé , Développement de la petite enfance , Santé environnementale , Évaluation , Modification et orientation des interventions , , Document

Parlons-en: Se diriger vers l'amont

Le cinquième document de la série « Parlons-en donne un aperçu des trois plans où peut intervenir la santé publique pour réduire les disparités de santé :

  • en aval, pour combler les besoins de santé immédiats
  • à l’intermédiaire, pour assurer les circonstances essentielles comme le logement et l’emploi
  • en amont, pour plaider en faveur d’une plus grande justice dans les structures de pouvoir et le revenu

Dans ce guide de quatre pages, les auteurs soutiennent que nous pouvons adopter une attitude plus dirigée vers l’amont en étant à l’affût des causes des causes de la mauvaise santé, que nous travaillions sur le terrain, en gestion ou à l’élaboration des politiques. Ils offrent des exemples de moyens que peut utiliser le personnel de la santé publique pour favoriser un virage vers l’amont. Il s’agit, entre autres, de remettre en question nos postulats au sujet des causes de la santé et de la maladie et de développer nos capacités en matière de partenariats, de défense des intérêts et d’animation communautaire.

Le document se termine sur des questions à débattre pour aider le personnel de la santé publique à examiner s’il travaille en amont, à l’intermédiaire ou en aval et à penser à des moyens d’intervenir plus directement sur les raisons qui font que certaines tranches de population sont en meilleure santé que d’autres.

Servez-vous de cet outil pour :

  • examiner la portée du mandat de la santé publique pour ce qui est de prévenir les maladies
  • réfléchir aux moyens que vous ou votre organisme pouvez prendre pour vous attaquer aux causes des causes
  • apprendre comment la santé publique travaille avec des organismes extérieurs à la santé pour améliorer les facteurs qui ont une incidence sur la santé des gens
  • stimuler le dialogue et l’action dans les coins-repas et lors de réunions du personnel

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2014). Se diriger vers l’amont: Parlons-en. Antigonish (N.-É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Balises: Concepts clés , Application des connaissances , Leadership et renforcement des capacités , , Document

Trajectoires menant à l’amélioration du bien-être des peuples autochtones : Les conditions de vie déterminent la santé

Les auteurs de ce rapport donnent un aperçu de la relation observée entre les déterminants socioéconomiques de la santé et les iniquités en santé chez les peuples autochtones du Canada. Ils attirent l’attention sur le gradient social lié à certains déterminants comme le revenu, le chômage et l’éducation. En effet, plus votre statut socioéconomique est élevé, plus vous avez de chance d’être en meilleure santé. Les auteurs s’appuient sur les données de recherche et celles sur l’état de santé pour soutenir les constats quant à l’influence des déterminants suivants sur la santé des Premières Nations, des Inuits et des Métis du Canada :

  • soutien et réseaux sociaux et communautaires
  • logement
  • accès aux soins de santé
  • petite enfance (facteurs prénataux et allaitement)
  • mode de vie sain (aliments sains et abordables et mode de vie actif)
  • consommation et toxicomanie (tabac, alcool et drogues)

Les auteurs examinent les liens entre ces déterminants, les raisons pour lesquelles ils sont si prépondérants et les interventions possibles sur de tels facteurs socioéconomiques pour améliorer les résultats de santé.

Ce qui ressort du rapport est que la recherche et les stratégies d’intervention doivent aborder de façon holistique « l’approche du parcours de vie à partir de la perspective des déterminants sociaux de la santé ». Nous ne devons pas seulement considérer la nature complexe des déterminants socioéconomiques, mais aussi les interactions entrant en jeu tout au long de la vie d’une personne et d’une génération à une autre.

Les auteurs soulignent l’importance d’examiner les répercussions de la colonisation et de concentrer les recherches sur l’établissement et le soutien d’interventions réellement salutaires.

Servez-vous de cet outil pour :

  • comprendre les différences du gradient social sur l’état de santé des populations autochtones et non autochtones du Canada
  • mieux comprendre l’influence qu’exercent les déterminants sociaux de la santé sur l’état de santé des peuples autochtones
  • déterminer les interventions les plus prometteuses pour améliorer les déterminants sociaux de la santé et l’équité en santé chez les peuples autochtones

Reading, J. et R. Halseth. (2013). Trajectoires menant à l’amélioration du bien-être des peuples autochtones : Les conditions de vie déterminent la santé. Prince George (C.-B.), Centre de collaboration nationale de la santé autochtone.

Balises: Santé autochtone , Accès aux services de santé , Évaluation et rapports , Travaux essentiels en matière d’équité en santé , Développement de la petite enfance , Sécurité alimentaire , Iniquité salariale , Racisme - racialisation , Document

Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

La « Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé » a été entérinée en octobre 2011 lors de la Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Pendant trois jours, plus de mille participants de 125 états membres se sont réunis à Rio de Janeiro (Brésil) afin de dynamiser l’action exercée sur les déterminants sociaux de la santé à l’échelle mondiale.

La Déclaration de Rio découle d’une série de documents de fond produits par l’Organisation mondiale de la Santé, dont la Déclaration d’Alma-Ata de 1978, la Charte d’Ottawa de 1986 et le rapport final publié en 2008 par la Commission des déterminants de la santé (Combler le fossé en une génération). Elle visait à donner de l’élan aux plans d’action et aux stratégies des divers pays pour atténuer les iniquités en santé.

La Déclaration couvre la plupart des thèmes classiques mais de première importance, y compris la nécessité de ce qui suit : 

  • une approche intersectorielle et plurisectorielle à tous les échelons de gouvernement, dont l’adoption de la démarche centrée sur la santé dans toutes les politiques
  • une réorientation du secteur de la santé (dont fait partie la santé publique) afin de concentrer les efforts sur la réduction des iniquités en santé
  • de la recherche et d’autres types de collecte de données probantes afin d’éclairer les politiques et les interventions
  • une action pour améliorer la santé dans tous les groupes de population, tout en portant une attention particulière aux groupes vulnérables
  • une coopération entre les secteurs publics et privés (p. ex. pour assurer la sécurité au travail)
  • l’inclusion et la participation aux processus d’élaboration et de mise en œuvre des politiques
  • une démarche axée sur le parcours de vie en portant une attention particulière à la promotion de la santé et du mieux-être durant la petite enfance
  • des stratégies de suivi et d’évaluation
  • Cet appel à l’action a entrainé l’adoption d’une résolution (intitulée « Réduire les inégalités en matière de santé par une action sur les déterminants sociaux de la santé ») par l’Assemblée mondiale de la Santé en 2012.

Servez-vous de cet outil pour :

  • connaître les éléments que comporte une démarche rigoureuse pour améliorer l’état de santé dans tous les groupes de population, y compris les plus vulnérables
  • faire valoir le bien-fondé des politiques générales à l’échelle régionale, provinciale et nationale pour agir sur les déterminants sociaux de la santé
  • mieux comprendre l’évolution de l’action mondiale au chapitre des déterminants sociaux de la santé

Organisation mondiale de la Santé. (2011). Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé. Rio de Janeiro (Brésil), Organisation mondiale de la Santé.
 

Balises: Accès aux services de santé , Engagement communautaire , Travaux essentiels en matière d’équité en santé , Développement de la petite enfance , Politiques publiques et la santé , Iniquité salariale , Action intersectorielle , Concepts clés , Leadership et renforcement des capacités , Statut socioéconomique , Document

Services de santé de l’Alberta – Mise en œuvre à l’échelle provinciale d’une démarche centrée sur les déterminants sociaux de la santé et l’équité en santé

Cette étude de cas concerne les Services de santé de l’Alberta. Créés en 2008 après une refonte des services de santé provinciaux, les Services de santé de l’Alberta ont rapidement fait de l’équité en santé une priorité stratégique, puis ont fixé des cibles en vue d’améliorer l’équité dans les résultats de santé de la population albertaine. La vitesse et la facilité d’exécution à ce titre s’expliquent par la qualité du leadership des cadres supérieurs, des gestionnaires de première ligne, des responsables de la planification stratégique, des praticiens et des partenaires communautaires.

Les activités n’ont pas progressé sans heurts, notamment à l’égard d’une question aussi fondamentale qu’une compréhension commune de « l’équité en santé ». Lors de la planification, le manque et l’utilité de données locales sur la santé des populations se sont fait tout de suite sentir. D’autres difficultés de parcours ont eu trait à l’intégration d’une démarche axée sur l’équité en santé dans l’ensemble des programmes et points de services des Services de santé.

Servez-vous de cet outil pour :

  • Mieux comprendre les qualités inhérentes aux leaders de l’équité en santé et les facteurs qui permettent de les développer
  • Animer une discussion sur les facteurs facilitant un appui organisationnel solide envers le leadership et le travail en faveur de l’équité en santé
  • Envisager des moyens de soutenir et de renforcer la capacité des partenaires communautaires à travailler en faveur de l’équité, sous forme d’action ou de leadership
  • Stimuler et maintenir la motivation du personnel de la santé publique à l’égard du travail sur l’équité en santé

Consultez les quatre premières études de cas sur ce qui se fait en santé publique et dans la collectivité pour agir sur les déterminants sociaux de la santé.

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2013). Leadership pour l’équité en santé : Services de santé de l’Alberta — Mise en œuvre à l’échelle provinciale d’une démarche centrée sur les déterminants sociaux de la santé et l’équité en santé. Antigonish (N. É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé.

 

Balises: Leadership et renforcement des capacités , , Document

Les populations et le pouvoir du langage: Parlons-en

Le quatrième de la série « Parlons-en » porte sur le langage qu’utilisent les praticiens et les organismes de la santé publique pour étiqueter certaines populations en raison de leurs caractéristiques sociales, économiques, géographiques ou démographiques. Dans ce document de quatre pages, les auteurs traitent de l’influence des termes sur notre façon d’aborder les problèmes et les solutions, de prendre des décisions et de mettre sur pied des activités pour atténuer les iniquités entre des groupes donnés.

Les praticiens qui veulent discuter avec d’autres du choix des termes à employer pour décrire de manière positive et habiliter des groupes de population donnés peuvent s’appuyer sur le contenu de ce document pour orienter les discussions. Les auteurs du document examinent les termes courants (p. ex. populations marginalisées, vulnérables, prioritaires), les principes et les principales considérations dont il faut tenir compte au moment de choisir les mots à véhiculer, de même qu’une série de questions à débattre en groupe.

Servez-vous de cet outil pour :

  • Réfléchir aux valeurs et aux idées reçues motivant le choix de nos mots dans le domaine de la santé publique
  • Explorer comment les mots que nous utilisons peuvent faciliter ou entraver nos efforts pour réduire les iniquités en santé
  • Tenir compte des avantages et des désavantages que revêtent certains termes pour définir des populations données
  • Susciter le dialogue et l’action dans les coins-repas et lors des réunions d’équipe

Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. (2014). Les populations et le pouvoir du langage… Parlons-en. Antigonish (N.-É.), Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, Université St. Francis Xavier.

Balises: Communication , Concepts clés , Application des connaissances , , Document

<< The Public Health Observatory handbook of health inequalities measurement>>

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

La mesure et le suivi des inégalités sanitaires se trouvent au cœur de la pratique en santé publique. En mesurant ces inégalités ou les différences observées dans les résultats de santé, nous pouvons mieux comprendre à la fois l’étendue des inégalités sanitaires et les inégalités qualifiées de systématiques, évitables et injustes. En disposant de données précises, les personnes œuvrant en santé publique sont mieux outillées pour concevoir et mettre en place des interventions qui mèneront à la réduction des iniquités.

Publié en 2005 par le SEPHO, ce livre a pour objet d’aider les personnes travaillant à l’échelon local à mesurer et à suivre les inégalités en santé dans leur région. Il contient entre autres des recommandations sur les divers types d’indicateurs (p. ex. géographiques, statut socioéconomique) et les diverses sources de données (données d’enquête ou administratives). 

Le livre se compose de onze sections, par exemple : mesurer l’inégalité selon la catégorie sociale; utiliser les données administratives et d’enquête pour mesurer l’inégalité selon les catégories de santé et de maladie; élaborer des enquêtes afin de mesurer l’inégalité et comprendre les indices de privation. Même si son contenu se rapporte à l’Angleterre, ce livre contient une mine d’information intéressante pour les personnes accomplissant le même genre de travail au Canada.

Les observatoires de la santé publique ont été mis sur pied en 2000 en Angleterre. Ils ont pour mandat de favoriser l’accès et l’utilisation de l’information sanitaire dans les organismes de santé publique locaux. Ce rôle se rapproche de celui des Centres de collaboration nationale. Pour en savoir plus au sujet du SEPHO, visitez son site Web (en anglais).

Servez-vous de cet outil pour :

  • Savoir comment choisir les méthodes appropriées pour mesurer les inégalités en santé
  • Étudier les « pour » et les « contre » d’une variété d’indicateurs et de sources de données pour mesurer et suivre les inégalités sanitaires
  • Apprendre comment élaborer des enquêtes et utiliser les résultats en découlant et les indices de privation pour mesurer les inégalités sanitaires

Carr-Hill, R. et P. Chalmers-Dixon. (2005). The Public Health Observatory Handbook of Health Inequalities Measurement. Oxford (R.-U.), South East England Public Health Observatory.

Balises: Évaluation et rapports , Compétences et normes organisationnelles , Politiques publiques et la santé , Leadership et renforcement des capacités , Méthodes et outils , Modification et orientation des interventions , Statut socioéconomique , Document

<< Cross-country analysis of the institutionalization of health impact assessment >>

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

Ce document est le huitième d’une série produite par la Commission des déterminants sociaux de la santé (CDSS) de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le deuxième de la série fait également partie de notre collection de ressources.Tous les documents de la série font l’objet d’une évaluation par un comité de lecture et visent à fournir une plateforme facilitant l’échange des connaissances sur la manière de remédier à la répartition inéquitable des déterminants de la santé dans tous les pays du monde.

On s’entend pour dire que l’institutionnalisation de l’évaluation d’impact sur la santé (ÉIS) constitue un très bon indicateur de la détermination d’un pays à instaurer le principe de « la santé dans toutes les politiques ». Cela dit, les différences dans les conditions politiques et socioéconomiques, de même que celles observées dans les milieux institutionnels, font que l’utilisation et l’institutionnalisation du processus ne s’effectuent pas souvent de la même manière. Les auteurs de cette revue documentaire et de cette analyse concernant divers pays cherchent à déterminer quels sont les facteurs facilitant ou entravant l’élaboration de stratégies efficaces pour que l’institutionnalisation de l’ÉIS soit plus répandue.

Les principaux facteurs facilitant l’institutionnalisation de l’ÉIS sont :

  • une volonté et un soutien politiques notables
  • un mandat législatif
  • un engagement international envers « la santé dans toutes les politiques » et la promotion de la santé
  • une sensibilisation à la coopération intersectorielle et une importance accordée à cet effet
  • l’utilisation de l’expérience vécue dans d’autres pays à titre d’exemple positif
  • l’apport des milieux de la recherche

Les obstacles à l’institutionnalisation de l’ÉIS sont notamment :

  • le manque de clarté relativement à la méthode et aux processus
  • les définitions étroites de la santé
  • le manque de sensibilisation à la pertinence des effets sur la santé dans les secteurs autres que la santé
  • l’insuffisance de fonds et d’outils

En se basant sur leur propre expérience, les informateurs clés formulent les principales recommandations suivantes :

  1. Inclure l’ÉIS dans les systèmes normatifs nationaux (p. ex. dans toute législation et dans toutes les lois sur la santé publique)
  2. Clarifier les définitions et élaborer des lignes directrices et des critères méthodologiques pour opérationnaliser l’ÉIS
  3. Perfectionner et bâtir les compétences pour mettre en pratique l’ÉIS
  4. Renforcer la coopération entre les secteurs

Servez-vous de cet outil pour :

  • Connaître les démarches et les ressources employées dans d’autres pays pour encourager l’application de l’ÉIS
  • Élaborer un plan (qui comporterait l’établissement de partenariats entre chercheurs et collectivités) pour votre région afin d’accroître la probabilité que l’ÉIS soit utilisée;
  • Présenter les avantages de l’ÉIS à votre partenaire intersectoriel afin de favoriser une démarche axée sur « la santé dans toutes les politiques »

Lee, J.H., Robbel, N. et C. Dora. (2013). Cross-country analysis of institutionalization of Health Impact Assessment.  Social Determinants of Health Discussion Paper Series 8 (Policy & Practice), Genève, Organisation mondiale de la Santé.

Balises: Engagement communautaire , Santé environnementale , Politiques publiques et la santé , Action intersectorielle , Méthodes et outils , Document

<< Promoting health equity — Choosing appropriate indicators: Literature scan >>

Cette ressource est disponible en anglais seulement

Le document intitulé Promoting Health Equity — Choosing Appropriate Indicators: Literature Scan vise à aider la Provincial Health Services Authority (PHSA) et les régies régionales de la santé de la Colombie-Britannique à choisir une série de cibles et d’indicateurs communs propres à mesurer l’incidence des activités conçues pour réduire les iniquités en santé.

Les raisons ayant mené à la production de cette analyse sont expliquées dans le rapport annuel de 2011 de la PHSA : Towards Reducing Health Inequities: A Health System Approach to Chronic Disease Prevention (en anglais). On avait d’ailleurs recommandé dans ce rapport que la province « fixe des cibles et qu’elle élabore des plans d’équité en santé en concertation avec les collectivités et les membres des collectivités, puis qu’elle fasse le suivi et l’évaluation des effets sur les iniquités en santé ».

L’analyse documentaire contient une liste d’indicateurs et de recommandations quant aux options possibles relativement au processus de prise de décisions que pourraient suivre les organismes de santé provinciaux et régionaux pour choisir les indicateurs communs. L’équipe de projet a opté pour commencer par aider le système de santé dans son choix d’indicateurs avant d’étendre son aide aux organismes communautaires et à but non lucratif, de même qu’aux autres parties intéressées. L’équipe recommande d’inclure dans les prochaines étapes du projet la participation de personnes qui font partie de ces groupes dans les secteurs autres que la santé.

Le personnel de la PHSA a analysé les revues spécialisées à comité de lecture et la littérature grise publiées au Canada et à l’étranger, a colligé de l’information sur l’usage des indicateurs que font à l’heure actuelle les régies régionales de la santé de la Colombie-Britannique (voir l’annexe A), puis a mené des entrevues avec des informateurs-clés. Le rapport reflète en outre les commentaires éclairés de chercheurs et de praticiens participant à diverses initiatives du CCNDS, comme le Cercle d’apprentissage concernant les rapports sur l’état de santé des populations. L’analyse de la PHSA l’a menée à déterminer que le cadre théorique dont il est question dans le rapport Indicateurs des disparités sur le plan de la santé est celui qui se prête le mieux au contexte de la Colombie-Britannique.

Les auteurs du rapport suggèrent des critères de sélection fondés sur six indicateurs, à savoir la faisabilité, la compréhensibilité, la pertinence, la validité, la fiabilité et la comparabilité. Ils recommandent en outre que les indicateurs choisis s’harmonisent aux priorités et au mandat de la province, et que les représentants de toutes les sphères du système de santé participent à la détermination, à la définition et à la priorisation des indicateurs communs.

Servez-vous de cet outil pour :

  • Connaître les documents, les outils et les ressources qui peuvent vous aider à choisir des indicateurs de l’équité en santé
  • Promouvoir l’utilisation de cibles et d’indicateurs appropriés pour évaluer les activités conçues pour réduire les iniquités en santé
  • Aider au processus de sélection d’indicateurs de santé dans les bureaux de santé locaux et les régies de santé
     

Provincial Health Services Authority. (2013). Promoting health equity — Choosing appropriate indicators: Literature scan. Vancouver (C.-B.) : Provincial Health Services Authority. Récupéré à l’adresse www.phsa.ca/HealthProfessionals/Population-Public-Health/Health+Equity.htm.

Balises: Évaluation et rapports , Évaluation , Modification et orientation des interventions , Document

<< Health equity tools >>

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

La création du répertoire visait à aider les personnes travaillant dans le domaine de la santé publique à mieux s’y retrouver dans le nombre toujours croissant d’outils axés sur l’équité en santé. Ce sont des chercheurs de l’Université Victoria qui en ont dressé la liste. Pour ce faire, ils ont obtenu une Subvention programmatique pour la santé et l’équité en santé échelonnée sur cinq ans des Instituts de recherche en santé du Canada et de l’Agence de la santé publique du Canada.

L’équipe de l’Université Victoria a effectué ses recherches parmi les publications à comité de lecture et la littérature grise (publiées en anglais avant 2011) afin d’en dégager les outils ayant manifestement pour objectif d’améliorer l’équité en santé. Les chercheurs ont utilisé des termes de recherche comme « health equity », « inequities » et « disparities », en combinaison avec des termes associés à divers types d’outils. Les résultats obtenus comprennent des textes et des rapports définis comme étant des outils, des guides, des ressources, un audit ou un cadre théorique axés sur l’équité en santé. On a trié ces documents selon leur pertinence par rapport à la santé publique et à l’inclusion d’étapes ou d’un processus à suivre.

Les chercheurs décrivent chacun des outils sur une page conçue visuellement pour aider le lecteur à trouver des catégories d’information précises : objectifs; auditoire cible; la manière d’utiliser l’outil; mots clés se rattachant au contenu et au type d’outil et renseignements sur les applications et les évaluations faites par le passé.

Il est possible d’effectuer une recherche dans le répertoire à l’aide de mots clés ou de l’index. Dans la prochaine étape du projet, les chercheurs feront une analyse technique et théorique approfondie de chacun des outils. Pour le moment, l’annexe donne la liste des ressources additionnelles disponibles.

Servez-vous de cet outil pour :

  • Évaluer la mesure dans laquelle est prise en compte la notion de l’équité en santé dans un programme ou une politique de santé publique
  • Mesurer l’incidence d’un programme ou d’une politique sur la répartition des résultats sur l’état de santé
  • Promouvoir l’inclusion de l’équité en santé dans les programmes et les politiques de santé publique


Pauly, B., M. MacDonald, W. O'Brian, T. Hancock, K. Perkin, W. Martin […] et J. Riishede. (2013). Health Equity Tools 2013. Victoria (C.-B.), Perspective de l’équité sanitaire en santé publique.

Balises: Évaluation et rapports , Application des connaissances , Méthodes et outils , Modification et orientation des interventions , Lien

Les soins de santé au Canada : Qu’est-ce qui nous rend malades? — Rapport des assemblées publiques de l’Association médicale canadienne

Dans un effort pour catalyser un changement dans le système de santé, l’AMC a lancé en 2011 le « Dialogue national sur la transformation des soins de santé ». Le projet comportait un volet en ligne et un volet d’assemblées publiques organisées dans six villes du Canada. Le rapport Qu’est-ce qui nous rend malades? fait état des propos tenus dans le cadre de ce dialogue public et comporte 12 recommandations d’action à mener.

Les participants aux consultations ont mentionné à l’AMC que le système de soins de santé se veut simplement l’une des variables explicatives d’une bonne santé. Ils ont cité quatre facteurs — le revenu, le logement, l’alimentation et le développement de la petite enfance — qui se révèlent tout aussi importants, sinon plus, dans les résultats de santé. L’un des principaux messages se dégageant des consultations est que la profession médicale a le devoir moral de faire en sorte que les personnes de tous les horizons de la société puissent avoir une chance égale de mener une vie en santé. L’équipe de l’AMC a compris que le Canada devrait former une société bienveillante dans laquelle tout le monde peut profiter de conditions de vie décentes et d’un accès égal au système de soins de santé. Bien que les participants aux consultations aient clairement souligné l’importance de corriger des problèmes comme la pauvreté et le logement inadéquat, ils avaient de la difficulté à y trouver des solutions.

Les domaines d’action se dégageant du rapport tournent autour des quatre facteurs signalés par les participants comme étant les plus déterminants pour la santé. L’une des recommandations porte sur un programme de sécurité alimentaire d’envergure nationale qui permettrait d’assurer un accès équitable à des aliments sûrs et nutritifs, quels que soient le revenu ou le quartier dans lequel vivent les gens. Une autre porte sur les investissements à faire en priorité à tous les paliers de gouvernement dans le domaine du développement de la petite enfance, par exemple des programmes d’éducation et de l’aide parentale.

Servez-vous de cet outil pour :

  • Savoir ce que fait l’AMC, et connaître les résultats de cet important processus de consultation
  • Envisager comment votre association ou votre organisme pourrait s’y prendre pour mettre en place un processus de consultation sur les déterminants sociaux de la santé et l’équité en santé
  • Étayer et éclairer votre travail comme praticien, décideur ou responsable de l’élaboration des politiques si vous vous intéressez à rendre l’accès aux déterminants sociaux de la santé au Canada plus équitable


Association médicale canadienne. (2013). Les soins de santé au Canada : Qu’est-ce qui nous rend malades? — Rapport des assemblées publiques de l’Association médicale canadienne. Ottawa (Ont.) : Association médicale canadienne.

Balises: Accès aux services de santé , Engagement communautaire , Développement de la petite enfance , Sécurité alimentaire , Action intersectorielle , Leadership et renforcement des capacités , Statut socioéconomique , Lien

<< Tackling health inequities through public health practice: Theory to action >>

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

Il s’agit de la deuxième édition du livre publié en 2006 (disponible en ligne) par la National Association of County and City Health Officials (NACCHO) et qui s’intitule : Tackling health inequities through public health practice: A handbook for action. La nouvelle édition parue en 2010 se veut une révision presque intégrale et s’adresse aux personnes travaillant à l'intérieur et à l'extérieur de la santé publique.

Dans la préface, les auteurs soulignent que le livre vise d’abord les praticiens de la santé qui sont « prêts à réorienter la pratique de santé publique de manière à intervenir sur les causes sous-jacentes aux iniquités en santé » [traduction libre] (p. vi). Le défi est de taille parce qu’il n’existe « aucune trousse de protocoles ou d’outils propres à enrayer les iniquités en santé » [traduction libre] (p. vi). Aussi, la santé publique devra réinventer sa pratique, prendre des risques et travailler à obtenir « un engagement actif et stratégique de son milieu dans le processus politique » [traduction libre] (p. vi). 

La nouvelle édition se compose de quatre parties. Dans la première, les auteurs présentent les données probantes et les cadres associés à l’intégration de l’équité en santé dans la pratique de santé publique. Dans la deuxième, ils examinent comment le racisme, l’exploitation des classes et le sexisme façonnent les individus et les collectivités, puis font quelques suggestions sur la manière de s’attaquer à ces sources d’iniquité. La troisième partie comporte des études de cas dans lesquelles les auteurs font état de collaborations entre la santé publique et la collectivité dans l’intention d’en arriver à une justice sociale et environnementale. Pour chacune des études de cas, ils présentent des protocoles et des méthodes : comment surveiller la responsabilité organisationnelle, établir des liens et sciemment recueillir des données et en faire rapport.

Les chapitres de la partie 4 portent principalement sur le travail de titan que représente la transformation des consciences et des paradigmes. L’un des chapitres traite de la manière de faire tomber les barrières à l’enseignement des inégalités sociales dans les milieux universitaires. Les annexes contiennent des marches à suivre, des cadres et des chartes, tous tirés des exemples, afin d’aider le personnel de la santé publique à adopter une vision « plus large et plus ouverte par rapport à l’étendue de la pratique de la santé publique ».

Pour en savoir plus sur la NACCHO, visitez le site Web. (en anglais)

Servez-vous de cet outil pour :

  • Obtenir de l’information concrète fondée sur des données probantes sur les façons de réorienter la pratique de santé publique de manière à exercer une influence sur les déterminants sociaux de la santé
  • Remettre en question les présomptions et susciter un changement dans les organismes de santé publique pour que l’on agisse sur les causes sous-jacentes à l’inégalité observée dans la répartition de la santé plutôt que sur ses conséquences
  • Savoir comment d’autres personnes œuvrant en santé publique se sont attaquées aux structures et aux croyances qui entretiennent les iniquités en santé

Hofrichter, R. et R. Bhatia, éditeurs (2010). Tackling health inequities through public health practice: Theory to action. 2e édition. Un projet de la National Association of County and City Health Officials, Oxford University Press, New York, New York.

Balises: Évaluation et rapports , Engagement communautaire , Travaux essentiels en matière d’équité en santé , Action intersectorielle , Concepts clés , Application des connaissances , Leadership et renforcement des capacités , Méthodes et outils , Modification et orientation des interventions , Document

Principes et méthodologie de Santé Publique : Concepts et savoirs de base

Ce programme fait partie d'un Master Santé Publique et Environnement en ligne offert par l’Ecole de Santé Publique, Faculté de Médecine, Université de Lorraine .  Il couvre les sujets suivants:  Qu’est-ce que la santé publique?;  Les déterminants de l’état de santé des individus et des populations;  et L’observation, la recherche, l’intervention, les acteurs et l’éthique en santé publique.

Le programme est semi-tutoré, ponctué de 3 exercices auto-corrigés ou tutorés, d’examens, et de deux études de cas, également auto-corrigées ou tutorées. La formation est ponctuée de 5 « chats » d’une heure chacun durant la formation, favorisant les échanges et la communication au sein du groupe. Ce programme exige 50 à 70 heures sur 9 semaines et coûte 800 euros.

Vous pouvez accéder au cours de http://www.sante-pub.u-nancy.fr/esp/index.php?page=formation-continue

Une équipe de projet du CCNDS recommande cette série de cybercours comme outil de perfectionnement professionnel. Cette équipe passe en revue les cybercours portant sur l’équité en santé et les déterminants sociaux de la santé offerts aux intervenants du domaine de la santé publique. Pour en savoir plus sur le projet et les autres cours recommandés, cliquez ici.

Université de Lorraine /Nancy-Université (2011).  Principes et méthodologie de Santé Publique: Concepts et savoirs de base. Repéré à http://www.sante-pub.u-nancy.fr/esp/index.php?page=formation-continue

 

Balises: Leadership et renforcement des capacités , Lien

Réduire les inégalités sociales en santé

Ce rapport exhaustif qui met à profit les contributions d’une cinquantaine d’experts reconnus a été publié en 2010 par L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES). Lancée en 2004, le rapport ne vise pas à offrir des réponses normalisées ni des solutions spécifiques pour reduire des inégalités sociales de santé. Cette publication a plutôt pour objectif de fournir des outils de base. Le premier chapitre du livre, qui indique la perspective historique en France et en Europe, est suivi par quatre sections consacrées

  • aux politiques publiques
  • aux systèmes de soins et de prévention
  • à l’évaluation et
  • aux partenariats

Près d'un quart de siècle après la signature de la Charte d’Ottawa pour la promotion de la santé , cette étude importante évalue le chemin qui reste à parcourir pour atteindre les objectifs formulés en 1986. Les auteurs sont tous d’accord qu’il faut mieux articuler et mieux structurer les stratégies et les méthodes visant à réduire les inégalités sociales en santé.  Plus important encore, ils plaident pour une meilleure formation des professionnels pour le renforcement des compétences des intervenants dans la lutte contre les inégalités sociales en santé. Chacune des cinq sections de cet ouvrage présente de nombreux exemples dont :

  • les politiques publiques efficaces mises en place en Belgique, à Genève et à Montréal
  • un exemple parisien du rôle joué par la médecine dans la protection maternelle et infantile
  • un plaidoyer en six étapes qui permettrait d’inscrire l’équité à l’agenda politique
  • l’importance des systèmes de soins et de prévention dans le domaine de la santé mentale et dans le cas des habitants de régions éloignées

Comptant 380 pages, ce livre présente un nombre impressionnant d’exemples appuyés par des statistiques, des tableaux et des figures. En outre, les contributions visent à combler les lacunes existant dans les systèmes de santé en ce qui concerne les écarts entre les populations les plus défavorisées et les favorisées. Les auteurs mettent de l’avant des concepts et modèles causaux, tels que le concept du « gradient social » et celui des « déterminants des déterminants ».

Servez-vous de cette ressource pour :

  • Identifier des partenaires potentiels dans la lutte contre les inégalités en santé qui découlent d’inégalités sociales, par exemple les travailleurs communautaires et sociaux, les travailleurs en première ligne des soins de santé et les  responsables de la règlementation et des politiques;
  • Utiliser les méthodes d'évaluation pertinentes pour déterminer l'impact des inégalités sociales sur la santé à l'échelle locale afin de ralentir et, éventuellement, neutraliser les effets négatifs
  • Après avoir identifié ces partenaires et assimilé ces méthodes, collaborer avec des praticiens de la santé pour mettre en œuvre des stratégies d'intervention intégrées pour réduire les inégalités sociales en santé.

Balises: Compétences et normes organisationnelles , Évaluation , Politiques publiques et la santé , Action intersectorielle , Concepts clés , Modification et orientation des interventions , Document

Les inégalités sociales de santé au Québec

Rédaction de l'introduction : Martine Shareck, candidate au doctorat en santé publique de l'Université de Montréal

Au Québec, près de 15 années de vie en bonne santé séparent les populations les plus défavorisées et des plus avantagées. Malgré ce constat, aucun portrait des inégalités sociales de santé au Québec n’avait été fait jusqu’en 2008, lorsque l’ouvrage « Les inégalités sociales de santé au Québec » a vu le jour pour combler cette lacune. C’est grâce à une initiative soutenue par le Réseau de recherche en santé des populations du Québec (www.santepop.qc.ca) que l’ouvrage a été publié aux éditions des Presses de l’Université de Montréal. La première section du livre dresse le portrait des inégalités sociales de santé en prenant l’évolution de la mortalité prématurée comme exemple. Le regard multidisciplinaire porté sur les inégalités sociales dans la mortalité prématurée permet de comprendre le « comment » de leur production.

En seconde partie, un survol de perspectives théoriques allant de l’anthropologie à la neurobiologie, en passant par la géographie et la sociologie, permet de poser divers regards distincts, mais complémentaires, sur des inégalités sociales de santé. La présentation de méthodes telles que l’analyse multiniveaux ou la perspective du parcours de vie d’outiller le lecteur pour mieux saisir les mécanismes complexes par lesquels les inégalités sociales mènent à des inégalités de santé.

La dernière partie du livre est consacrée aux interventions et politiques publiques novatrices implantées au Québec, qui pourraient aider à diminuer les inégalités sociales de santé. Celles-ci incluent des interventions en milieu défavorisé ainsi que le régime de santé au travail. Loin de laisser le lecteur accablé par la complexité des inégalités sociales de santé, l’ouvrage se termine sur une note positive en identifiant des pistes d’action prometteuses, telles que l’action inter-sectorielle et l’évaluation de l’équité dans les interventions de santé publique.

Servez-vous de cette ressources pour:

  • Faciliter la réflexion et la discussion portant sur les multiples approches et disciplines permettant de comprendre les inégalités sociales de santé dans leur complexité ;
  • Accroître vos connaissances quant aux moyens pour réduire les inégalités sociales de santé.

Frohlich, K.L., & De Koninck, M. (2008). Les inégalités sociales de santé au Québec. Montréal: Presses de l'Université de Montréal.

Balises: Travaux essentiels en matière d’équité en santé , Politiques publiques et la santé , Action intersectorielle , Concepts clés , Méthodes et outils , Statut socioéconomique , Document

Santé: pourquoi ne sommes-nous pas égaux. Comment les inégalités sociales de santé se créent et se perpétuent.

Rédaction de l'introduction : Martine Shareck, candidate au doctorat en santé publique de l'Université de Montréal.

S’adressant en premier lieu aux acteurs politiques et aux intervenants dans les milieux communautaires, ce rapport de l’Institut National de Santé Publique du Québec s’avère également être une ressource clé pour quiconque s’intéresse au rôle des individus et du milieu local dans la production des inégalités sociales de santé. Comptant 106 pages, le rapport présente le fruit de plusieurs années d’études menées dans trois territoires de la région de Québec (Québec, Canada). Ces études, publiées ailleurs sous la forme de monographies et d’articles scientifiques, avaient pour but de répondre à la question de recherche suivante : « Comment les processus sociaux interagissent-ils  pour créer et laisser perdurer les écarts de santé au sein d'une population ? »

Les auteurs ont utilisé des méthodes mixtes et plusieurs outils de collecte de données (questionnaires, entrevues avec des répondants et des informateurs clés, bases de données géographiques, enquêtes terrain), pour comparer trois territoires et porter un regard multi-disciplinaire sur la manière dont le quartier de résidence, les milieux familial et de travail interagissent pour mener à des inégalités sociales de santé. L’approche comparative amène à des constats intéressants, notamment le fait que les territoires les plus défavorisés ne sont pas nécessairement ceux où l’on dénote les comportements les plus malsains. Les auteurs en arrivent ainsi à plusieurs conclusions informant autant le milieu de la recherche que de l’intervention, comme par exemple l’importance de comprendre la distribution des ressources au sein d’un territoire à la lumière des perceptions qu’en ont les résidants et de l’usage qu’ils en font. Des suggestions sont formulées pour guider les intervenants, notamment l’utilité de développer des actions impliquant plusieurs secteurs d’intervention et ciblant des groupes ou territoires bien délimités.

Servez-vous de cette ressources pour:

  • Accroître vos connaissances quant au rôle des individus, de leur milieu local (quartier), et de l’interaction de ceux-ci dans la production des inégalités sociales de santé
  • Illustrer l’apport de méthodes mixtes, alliant analyses quantitatives et exploration qualitative, pour la recherche et l’intervention sur les inégalités sociales de santé
  • Susciter la réflexion concernant le développement et l’implantation d’interventions inter-sectorielles permettant de réduire les inégalités sociales de santé

Institut National de Santé Publique du Québec. (2008). Santé: pourquoi ne sommes-nous pas égaux.  Comment les inégalités sociales de santé se créent et se perpétuent.

Balises: Engagement communautaire , Action intersectorielle , Statut socioéconomique , Document

<< The Gradient evaluation framework (GEF) >>

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

Le Gradient Evaluation Framework (cadre d’évaluation du gradient) est une trousse d’outils qui peut vous aider à évaluer si une politique contribuera à plus d’équité en santé chez les enfants et leurs familles. Le cadre d’évaluation découle d’un projet de recherche collaborative qui s’est échelonné sur trois ans (de 2009 à 2012) et auquel ont participé 12 organismes européens des domaines de l’enseignement et de la santé publique. EuroHealthNet a coordonné le projet, dont les fonds provenaient de l’Union européenne.

La trousse d’outils comprend des listes de contrôle, des feuilles de travail, des activités, des stratégies, des questions et des exemples de cas qui vous aideront à élaborer ou à évaluer des politiques destinées à réduire les iniquités en santé. Vous pouvez télécharger une application pour appareil mobile (Mac et compatible avec les systèmes androïdes) que vous trouverez dans le site Web.

La section du document qui traite de l’application couvre deux dimensions propres à favoriser l’établissement de mesures stratégiques fondées sur les gradients :

  • dimension 1 : listes de contrôle pour chacun des huit domaines clés;
  • dimension 2 : explication détaillée des étapes et activités d’autoévaluation.

C’est en reconnaissant les lacunes de la base de données probantes en ce qui avait trait aux cadres d’évaluation et aux politiques allant dans le sens de l’équité en santé qu’EuroHealthNet en est venue à créer le Gradient Evaluation Framework. Par suite de sa création, le cadre a été soumis à des spécialistes externes des États membres de l’Union européenne en vue d’un processus d’établissement du consensus.

On peut également trouver, en anglais et en français, une description et une évaluation de cette trousse d’outils dans le registre virtuel du Centre de collaboration nationale des méthodes et outils (CCNMO), à l’adresse www.nccmt.ca/registry/view/fra/150.html.

Servez-vous de cet outil pour :

  • comprendre l’incidence des politiques sur la santé des personnes les plus défavorisées, le fossé entre les groupes les mieux et les moins nantis et le gradient social;
  • entreprendre une évaluation rapide ou un examen détaillé de vos politiques actuelles afin de prévoir leurs effets sur l’équité en santé chez les enfants et leurs familles;
  • élaborer de nouvelles politiques propres à atténuer les iniquités en santé.


Davies, J.K. et N.S. Sherriff. (2012). The gradient evaluation framework (GEF): A European framework for designing and evaluating policies and actions to level-up the gradient in health inequalities among children, young people and their families. Brighton (R.-U.), Université de Brighton. Récupéré du site Web du Gradient Project à l’adresse http://health-gradient.eu/gef-the-gradient-evaluation-framework/.

Balises: Développement de la petite enfance , Évaluation , Politiques publiques et la santé , Application des connaissances , Méthodes et outils , Lien

<< Health equity audit: A self-assessment tool >>

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

Les vérifications de l’équité en santé ont pour but d’évaluer si la répartition des ressources s’effectue de manière équitable, c’est-à-dire en fonction des besoins des différents groupes en matière de santé.

Elles permettent d’examiner systématiquement les iniquités en santé et l’accès aux services en ciblant des régions et des groupes donnés. Les objectifs sont les suivants :

  • veiller à ce que des mesures pour atténuer les iniquités en santé soient incorporées aux décisions à l’étape de la planification;
  • prioriser les mesures propices à atténuer les iniquités en santé;
  • évaluer l’incidence des mesures sur l’atténuation des iniquités.

Le ministère de la Santé publique du Royaume-Uni a mis au point cet outil et cette collection de ressources afin de faciliter les processus de vérification de l’équité en santé que doivent respecter le National Health Services (NHS), les régies régionales et les organismes stratégiques partenaires dans ce pays.

L’outil permet d’accomplir les six grandes étapes du cycle d’évaluation de l’équité en santé, c’est-à-dire :

  • s’entendre sur les partenaires et les enjeux;
  • créer un profil de l’équité et déterminer les lacunes;
  • s’entendre sur les mesures locales susceptibles de produire les meilleurs résultats pour ce qui est de réduire les lacunes;
  • se mettre d’accord sur les mesures à prioriser;
  • obtenir des changements en matière d’investissement et de prestation des services;
  • évaluer les progrès et l’incidence.

L’outil dirige les utilisateurs vers un certain nombre de ressources d’aide en matière de vérification de l’équité en santé, notamment les suivantes :

On peut également trouver, en anglais et en français, une description et une évaluation de cette trousse d’outils dans le registre virtuel du Centre de collaboration nationale des méthodes et outils (CCNMO), à l’adresse www.nccmt.ca/registry/view/fra/128.html.

Servez-vous de ces outils pour :

  • incorporer de manière systématique l’équité en santé dans le processus de planification des programmes et des politiques;
  • vous assurer que les ressources servent à réduire les iniquités en santé;
  • mettre sur pied avec les intervenants locaux des projets visant à améliorer les résultats de santé chez les groupes défavorisés.


Ministère de la Santé, Royaume-Uni. (2004). Health equity audit: A self-assessment tool. Archives virtuelles du gouvernement du Royaume-Uni. Récupéré à l’adresse http://webarchive.nationalarchives.gov.uk/20130107105354/http://www.dh.gov.uk/en/Publicationsandstatistics/Publications/PublicationsPolicyAndGuidance/DH_4070715.

Balises: Politiques publiques et la santé , Application des connaissances , Méthodes et outils , Lien

≪ Social determinants of health ≫ - cybercours

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

Dans ce module virtuel, interactif et gratuit qui dure une heure, les personnes participantes apprennent comment les conditions socioéconomiques influent sur la santé des personnes, des collectivités et des nations. Ce module fait partie d’une série de 15 modules créés par le SickKids  Hospital à Toronto pour renforcer les compétences culturelles (c’est-à-dire la capacité d’interagir positivement avec des personnes de cultures et de milieux socioéconomiques divers) des fournisseurs de soins de santé. Les modules prennent appui sur un film (intitulé Journey to cultural competence) et une communauté de la pratique (un groupe de discussion en ligne) conçus pour accroître les connaissances et améliorer la pratique.

Dans ce module, les personnes participantes apprendront :

  • ce que veulent dire des termes comme « équité en santé » et « déterminants sociaux de la santé »;
  • comment la compétence culturelle peut aider à atténuer certaines des iniquités en santé que vivent les populations immigrantes;
  • comment se servir, pour ce genre de travail, du cadre de la compétence culturelle ABCDE et de la démarche DARE (discover-acknowledge-recognize-enable; découvrir, accepter et reconnaitre, et habiliter) du SickKids Hospital.

Vous pouvez accéder à ce module à l’adresse http://www.sickkids.ca/culturalcompetence/elearning-modules/eLearning-modules.html (en anglais)

Une équipe de projet du CCNDS recommande cette série de cybercours comme outil de perfectionnement professionnel. Cette équipe passe en revue les cybercours portant sur l’équité en santé et les déterminants sociaux de la santé offerts aux intervenants du domaine de la santé publique. Pour en savoir plus sur le projet et les autres cours recommandés, cliquez ici.

SickKids Hospital. (2012). Cultural competence e-learning modules series: Social determinants of health (série de modules d’apprentissage virtuel sur les compétences culturelles : déterminants sociaux de la santé) [cybercours]. Récupéré à l’adresse www.sickkids.ca/culturalcompetence/elearning-modules/eLearning-modules.html.

Balises: Concepts clés , Racisme - racialisation , Lien

≪ Roots of health inequity ≫ — cybercours

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

D’une durée de 15 à 30 heures, ce cours gratuit s’adresse principalement aux personnes œuvrant en santé publique aux États-Unis. Bien qu’un grand nombre de concepts et d’enjeux abordés au chapitre des déterminants sociaux de la santé soient tout aussi pertinents pour les praticiens du Canada, le contenu du cours repose sur les politiques et la culture américaines.

Le cours porte sur les causes profondes des iniquités observées dans la distribution de la maladie et de la mortalité. Il vise à bien faire saisir aux personnes apprenantes les concepts et les stratégies susceptibles de les aider à prendre les mesures nécessaires pour intervenir de manière tangible.

Les personnes apprenantes pourront :

  • étudier les processus sociaux menant aux iniquités dans la distribution de la maladie;
  • élaborer des stratégies pour s’attaquer efficacement aux causes profondes de l’iniquité en santé;
  • tisser des liens avec des professionnels d’autres services de santé locaux résolus à améliorer l’équité en santé.

Le cours a été conçu pour des groupes formés en milieu de travail. Chaque groupe choisit une personne responsable d’animer les discussions et d’administrer les activités dans la zone communautaire virtuelle (où sont affichés les buts, les échéances, les dates de réunion et l’horaire général). Les personnes inscrites peuvent suivre le cours en créant un groupe d’une personne ou en se joignant à un groupe déjà formé.

Le cours est le fruit d’une initiative axée sur l’équité en santé et la justice sociale de la National Association of County and City Health Officials  des États-Unis. (en anglais) Vous pouvez y accéder en créant un compte d’utilisateur et en ouvrant une session à l’adresse http://members.rootsofhealthinequity.org/.

Une équipe de projet du CCNDS recommande cette série de cybercours comme outil de perfectionnement professionnel. Cette équipe passe en revue les cybercours portant sur l’équité en santé et les déterminants sociaux de la santé offerts aux intervenants du domaine de la santé publique. Pour en savoir plus sur le projet et les autres cours recommandés, cliquez ici.

National Association of County and City Health Officials. (2011). Roots of health inequity: A web-based course for the public health workforce (origines des iniquités en santé) [cybercours]. Récupéré à l’adresse http://members.rootsofhealthinequity.org/.

Balises: Politiques publiques et la santé , Concepts clés , Leadership et renforcement des capacités , Lien

Réduction des écarts : l’utilisation de mesures socioéconomiques géographiques pour examiner la santé de la population — cybercours

Ce cours gratuit d’une heure vise à montrer aux professionnels de la santé à mieux comprendre, en colligeant les données socioéconomiques et celles sur la santé, l’influence des caractéristiques d’une population donnée sur les résultats de santé pour cette même tranche de population. Offert sous forme de séance de tutorat, cet excellent cours a été conçu à l’aide de l’outil de perfectionnement professionnel pour un apprentissage virtuel accéléré du logiciel Articulate Studio.

Les personnes apprenantes s’appuient sur les données pour comprendre la distribution du statut socioéconomiques (SSE) au Canada et l’influence du SSE sur l’utilisation des services de santé. Elles apprennent comment appliquer cette compréhension dans le processus d’élaboration des programmes et des politiques, quelle que soit l’instance, afin d’atténuer les disparités en matière de santé ou d’accès aux services de santé.

Élaboré par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), le cours s’adresse aux personnes responsables de la planification et des prises de décisions dans les domaines de la santé des populations, de la santé publique, de la promotion de la santé, de la planification et de la santé urbaines, ainsi que des services sociaux et communautaires. Vous pouvez y accéder en envoyant un courriel à l’adresse formation@icis.ca pour obtenir un compte d’utilisateur gratuit que vous utiliserez ensuite pour vous inscrire sur le site Web du Centre d’apprentissage de l’ICIS à l’adresse https://learning.cihi.ca/users/index.aspx. Pour connaître le contenu du cours, cliquez sur l’onglet « Cours/Inscription », puis sur le lien « 5. Santé de la population » et, enfin, sur le titre du cours.

Une équipe de projet du CCNDS recommande cette série de cybercours comme outil de perfectionnement professionnel. Cette équipe passe en revue les cybercours portant sur l’équité en santé et les déterminants sociaux de la santé offerts aux intervenants du domaine de la santé publique. Pour en savoir plus sur le projet et les autres cours recommandés, cliquez ici.

Institut canadien d’information sur la santé. (2012).  Réduction des écarts : l’utilisation de mesures socioéconomiques géographiques pour examiner la santé de la population [cybercours]. Récupéré à l’adresse www.cihi.ca/cihi-ext-portal/internet/fr/events/events+and+education/cihi021451.

Balises: Évaluation et rapports , Méthodes et outils , Lien

Se connecter

Vous avez oublié votre mot de passe??

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi