Show Navigation

Collection de ressources

Establishing a holistic framework to reduce inequities in HIV, viral hepatitis, STDs, and tuberculosis in the United States

Cette ressource est disponible en anglais seulement.

Les populations dont la situation socioéconomique est faible, qui n’ont pas toujours accès aux services de santé, ont un faible niveau de scolarité et qui subissent une stigmatisation pratiquée sous forme de racisme, d’homophobie et de discriminations systémiques autres sont plus à risque de contracter diverses maladies et aussi de ne pas avoir accès aux mesures préventives ni aux traitements nécessaires.

Dans ce document, le National Center for HIV/AIDS, Viral Hepatitis, STD and TB Prevention (NCCHHSTP; en anglais), qui fait partie du Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis, explique sa stratégie de réduction de la prévalence des maladies infectieuses dans les groupes où le risque et l’incidence constituent un fardeau disproportionné. Le Centre tente par cette stratégie de remédier au déséquilibre en s’attaquant aux racines socio-environnementales des vecteurs de santé et de transmission des maladies.

Champs d’action prioritaires

Le Centre fait état dans son rapport des groupes de population les plus touchés de manière disproportionnée par le VIH, l’hépatite virale, les ITS et la tuberculose, ainsi que du recoupement de cette relation avec les déterminants sociaux de la santé.

Les six champs d’action visés en priorité par le Centre reposent sur le cadre conceptuel produit par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) relativement à l’influence des déterminants sociaux de la santé sur les iniquités de santé. Les six champs d’action sont :

  • la recherche et la surveillance
  • les communications en matière de santé;
  • les politiques de santé;
  • les programmes de prévention;
  • le renforcement des capacités;
  • les activités menées en partenariat.

Le Centre dresse une liste de mesures à mettre en place en priorité pour chaque champ d’action. Il fait état par exemple d’activités d’élaboration et de mise en place de programmes, de surveillance afin d’en dégager les priorités stratégiques et de plans d’allocation des ressources. Il décrit en outre les mécanismes de suivi et d’évaluation et de prise en compte de la justice sociale dans les activités menées en partenariat.

Auditoire

L’auditoire se compose des praticiens de la santé publique, des organismes communautaires, des professionnels de la santé, toutes disciplines confondues, et des autres organismes de recherche et du gouvernement qui luttent pour éradiquer le VIH, l’hépatite virale, les ITS et la tuberculose.

Servez-vous de cet outil pour

  • animer une discussion sur les démarches intersectorielles possibles pour remédier aux iniquités liées à la prévalence du VIH, de l’hépatite virale, des ITS et de la tuberculose;
  • mettre sur pied des mesures fondées sur les six champs d’action prioritaires et agissant sur les déterminants sociaux de la santé qui influent sur les maladies infectieuses;
  • intégrer des mécanismes de suivi et d’évaluation dans les programmes conçus pour éradiquer les maladies infectieuses dans les populations où les déterminants sociaux de la santé agissent défavorablement;
  • plaider pour la redéfinition des priorités et la réaffectation des ressources afin de remédier aux iniquités liées aux maladies.

Référence bibliographique

Centers for Disease Control and Prevention. (2010). Establishing a Holistic Framework to Reduce Inequities in HIV, Viral Hepatitis, STDs, and Tuberculosis in the United States. Atlanta (Georgie) : ministère de la Santé et des Services sociaux des États-Unis, Centers for Disease Control and Prevention.

Balises: Maladies infectieuses , Organisme de santé publique , Lien

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

* indicates required
Je souhaite recevoir des mises à jour par e-mail sur: