Show Navigation

Ateliers et activités

Webinaire : Différences dans les points d’entrée pour les interventions dans le domaine de la promotion de la santé

Le CCNDS et Promotion de la santé Canada présentent ensemble une série de webinaires sur plusieurs des chapitres du récent livre Health Promotion in Canada 4th edition: New Perspectives on Theory, Practice, Policy, and Research (en anglais). Ils veulent ainsi explorer la mesure dans laquelle les thèmes du livre s’appliquent à l’action menée en santé publique pour favoriser l’équité en santé. Le webinaire permettra ainsi d’examiner les liens entre le contenu du livre et la perspective des praticiens quant à son application en santé publique.

Le webinaire s'est déroulé en français. Le webinaire en anglais a eu lieu le 26 juin et s’était intitulé « Contrasting entry points for intervention in health promotion practice ».

Le domaine de la promotion de la santé comportait traditionnellement trois grands points d’entrée, soit les problèmes et les facteurs de risque, les groupes de population et les milieux de vie. Au moment de planifier des interventions sur les déterminants sociaux de la santé et l’équité en santé, on ne tient pas souvent compte de l’influence du contexte social sur l’efficacité de ces trois points d’entrée tout comme l’importance du contexte social comme tel. Cela se passe malgré le fait que les individus et les collectivités ne travaillent pas en vase clos.

Le webinaire a permettis d’explorer les trois grands points d’entrée, de même que l’influence du contexte social sur les interventions dans le domaine de la promotion de la santé. Les présentatrices ont donné des exemples concrets se rapportant au sujet en établissant un lien avec les processus de planification et d’élaboration des politiques suivis en santé publique pour tendre vers l’équité en santé.

Les personnes participantes peuvent apprendre

  • les avantages et les désavantages des points d’entrée mentionnés par rapport aux interventions;
  • le concept de « modes de vie collectifs » comme mécanisme de structure sociale au sein de laquelle se détermine la santé;
  • l’application des points d’entrée dans le domaine de la promotion de la santé et du contexte social à l’action menée en santé publique pour favoriser l’équité en santé.

Conférencières 

Teri Emrich,
Spécialiste du transfert des connaissances, CCNDS
Martine Shareck, Ph. D.
Boursière de recherches postdoctorales Banting, Dalla Lana School of Public Health, Université de Toronto
 

Sabrina Turgeon,
Facilitatrice de vie saine, Santé Sud (Manitoba)

 


Ressource connexe

 
Health Promotion in Canada, Fourth Edition (chapitre 6) (en anglais) (2017)  

Enregistrement (en anglais).

 

Voici les autres webinaires prévus dans la série 

Promising practices in Indigenous community health promotion (chapitre 10) (en anglais) (pratiques prometteuses en matière de promotion de la santé communautaire chez les peuples autochtones) 
le 24 juillet 2018
13 h à 14 h 30 (HE)

Participatory practice and health promotion in Canada (chapitre 21) (en anglais) (pratiques participatives et promotion de la santé au Canada)
le 18 septembre 2018
13 h à 14 h 30 (HE)

Health-in-all policies as a health promotion strategy (chapitre 18) (en anglais) (la santé dans toutes les politiques)
le 23 octobre 2018
13 h à 14 h 30 (HE)

  • Animateurs:
  • Martine Shareck, Ph. D., Amanda Hudson-Frigault, Sabrina Turgeon, 
  • Dianne Oickle
    Dianne Oickle

    Dianne Oickle, M. Sc., B. Sc.

    Spécialiste du transfert des connaissances

    Dianne est diététiste et possède plus de 15 ans d’expérience dans le domaine de la santé publique en Ontario. Elle s’est surtout intéressée à la santé génésique et infantile dans un milieu rural éloigné où la clientèle très diversifiée se compose notamment d’adolescentes enceintes et de familles vivant dans la pauvreté. Au fil des ans, elle a été appelée à élaborer des lignes directrices cliniques à l’intention des professionnels de la santé, des programmes de formation de formateurs, des présentations publiques et des ressources éducatives, à travailler avec les médias d’information, les coalitions communautaires et les réseaux de soutien, à produire des documents destinés à la population et aux professionnels, de même qu’à participer à la planification, à l’instauration et à l’évaluation de programmes. Elle a par ailleurs enseigné des cours de nutrition aux étudiants en sciences infirmières, collaboré avec le réseau provincial afin de soutenir et de faire valoir le travail des diététistes dans le domaine de la santé publique en plus d’agir comme préceptrice d’une vingtaine d’étudiants en diététique et autres programmes. Dianne a obtenu son baccalauréat ès sciences en nutrition et en études de la consommation (maintenant appelé nutrition humaine) de l’Université St. Francis Xavier et sa maîtrise en nutrition de l’Université de la Saskatchewan.

    doickle@stfx.ca

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

* indicates required
Je souhaite recevoir des mises à jour par e-mail sur: