Show Navigation

Ateliers et activités

Leadership et capacité en matière d’équité en santé publique : les outils catalysent-ils l’action?

Leadership et capacité en matière d’équité en santé publique : les outils catalysent-ils l’action?

Séance préparatoire à la conférence annuelle de l’Association canadienne de santé publique.

Le lundi 5 juin 2017. World Trade and Convention Centre, Halifax (N.-É).

Une présentation du CCNDS, d’ELPH (Equity Lens in Public Health), du Centre de collaboration nationale des méthodes et outils (CCNMO) et de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse.

On sait que posséder les connaissances ne veut pas nécessairement dire qu’on modifiera son comportement ou qu’on passera à l’action. Il en va de même avec les outils qui existent pour améliorer l’équité en santé. L’usage d’outils peut faire en sorte de catalyser la conversation sur les changements à faire dans la pratique pour améliorer l’équité en santé et servir de stratégie d’action relativement aux déterminants sociaux de la santé. Cela dit, on doit pouvoir compter à l’interne sur des précurseurs qui soutiennent l’application des outils de manière adéquate. Les interventions menées en santé publique pour améliorer l’équité en santé exigent du leadership et la capacité organisationnelle pour soutenir une action appropriée en matière de planification et de réalisation des programmes.

L’atelier portera sur les facteurs qui influencent le passage à l’action pour l’équité en santé, la manière dont la capacité organisationnelle influe sur l’intégration efficace des approches pour l’équité en santé et le rôle du leadership en soutien à l’action. La séance se déroulera sous forme d’atelier destiné aux praticiens de première ligne, mais aussi aux cadres de direction et aux décideurs officiels. Elle servira essentiellement à faire cheminer les concepts et à intensifier l’application du concept d’équité en santé dans les systèmes de soins de santé. Par conséquent, les participants devraient connaître les concepts de base en matière d’équité en santé et de déterminants sociaux de la santé. 

Les objectifs d’apprentissage pour cette activité sont :

  • mieux comprendre en quoi la capacité organisationnelle et les processus associés au changement influencent l’intégration de l’équité en santé en santé publique;
  • explorer les facteurs organisationnels et les caractéristiques du système de santé publique qui ont un lien avec l’usage d’outils pour améliorer l’équité en santé;
  • cerner les possibilités sur les plans organisationnels et du leadership pour faire faire un virage à la pratique de santé publique afin d’améliorer l’équité en santé;
  • réfléchir à fond sur la manière dont la pratique de santé publique peut influencer les processus structurels qui créent les iniquités.

L’activité d’une journée inclura des présentations et des séances interactives qui auront pour but d’évaluer la capacité et l’état de préparation des organismes d’effectuer un changement, le contexte de la santé publique pour ce qui est d’utiliser les outils pertinents et le leadership nécessaire pour améliorer l’équité en santé.

Qui devrait participer :

La séance se tiendra sous forme d’atelier à l’intention des praticiens de première ligne de même que des cadres de direction et des décideurs officiels. On n’y présentera pas les concepts de base relativement à l’équité et aux déterminants. Les participants doivent posséder une connaissance moyenne (ou avancée) de l’équité en santé et des systèmes de santé publique.

Il importe cependant de noter que l’invitation s’adresse aussi à l’ensemble des praticiens qui cherchent à influer sur les déterminants sociaux de la santé et à améliorer l’équité en santé en santé publique. Vous n’avez pas à assister au reste de la conférence pour vous inscrire à cette séance préparatoire.

Conférenciers :

À venir!

Équipe de planification :

  • Dianne Oickle, spécialiste du transfert des connaissances, CCNDS
  • Bernie Pauly, professeur, Université de Victoria, et chercheur principal, Equity Lens in Public Health (ELPH)  (en anglais)
  • Christine Johnson, responsable de l’équité en santé en santé publique, Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse
  • Kristin Read, coordonnatrice de recherche, et Shelley Russel, étudiante à la MSP, Centre de collaboration nationale des méthodes et outils (CCNMO)
  • Sana Shahram, boursière de recherches post-doctorales, Michael Smith Foundations for Health, Centre for Addictions Research of British Columbia, et membre du Conseil consultatif du CCNDS

Inscriptions : participants 40 $, étudiants 25 $ (repas du midi et collations inclus; pas de petit-déjeuner).
Les inscriptions prennent fin le 26 mai, à 18 heures HNE. Cliquez ici pour vous inscrire. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec Dianne Oickle à l’adresse doickle@stfx.ca.

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi