Show Navigation

Blogue

Réorienter la conversation : intégrer l’équité dans le Mois de la nutrition

Réorienter la conversation : intégrer l’équité dans le Mois de la nutrition

Par Christine Johnson , Karen MacKinnon Sur - 21 mars 2019

Le présent blogue fait partie d’une série sur l’opinion publique et les communications sur les déterminants sociaux de la santé et l’équité en santé.

Les blogueuses invitées Christine Johnson (responsable de l’équité en santé) et Karen MacKinnon (diététiste) sont membres de l’équipe Healthy Communities du programme de santé publique de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse.


 

Le Nova Scotia Public Health Health equity protocol [1] (en anglais) vise à renforcer la capacité des professionnels de la santé publique à comprendre les principes d’équité en santé et de justice sociale, à acquérir des compétences en analyse critique et à utiliser des approches et des outils axés sur l’équité en santé [1].

J’ai élaboré (Christine Johnson) la ressource intitulée Shifting the conversation: A focus on the social determinants of health and health equity (en anglais) [2], dans le cadre de mes fonctions de responsable de l’équité en santé à la Régie régionale de la santé de Guysborough Antigonish Strait. Cet outil pratique vise à aider les employés dans leur démarche pour changer leur façon de penser aux questions d’équité en santé et d’en parler et à tirer parti des communications axées sur cette équité.

Dans le cadre de la stratégie générale de la zone Est de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse visant à appuyer les communications axées sur l’équité en santé, notre équipe a organisé en 2016 des ateliers à l’interne en vue de faire mieux comprendre l’équité en santé aux professionnels de la santé publique et d’améliorer leurs connaissances et leurs compétences relativement aux communications sur le sujet. L’atelier comprenait des discussions de réflexion pour amener les participants à explorer ce qu’il est possible de tirer de l’outil en question et à en dégager les possibilités pour l’avenir.

À l’occasion du Mois de la nutrition, qui a lieu en mars chaque année, nous voulons souligner dans le présent blogue les efforts des diététistes en santé publique dans la zone Est de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse pour tenir compte de l’équité en santé dans leurs communications à l’occasion du Mois de la nutrition.

Réorienter les communications sur la nutrition

En tant que diététiste travaillant en santé publique depuis plus de 15 ans, j’ai (Karen MacKinnon) toujours eu l’impression que les campagnes comme le Mois de la nutrition mettent trop l’accent sur le comportement individuel. Elles semblent attirer l’attention sur la façon dont une personne peut améliorer son alimentation plutôt que sur les éléments qui créent le contexte conditionnant la façon dont elle se nourrit au départ. Ainsi, on néglige souvent de nombreux facteurs indépendants de sa volonté. 

Par exemple, les gens ont-ils les moyens d’acheter des aliments nutritifs? L’épicerie la plus proche se trouve-t-elle à plusieurs kilomètres? Ce ne sont là que deux exemples qui illustrent la mesure dans laquelle les messages axés sur les individus font abstraction de la complexité que constitue la capacité réelle de suivre des recommandations bien intentionnées. Il s’agit de montrer comment l’établissement d’un lien entre des préoccupations en matière de nutrition et les déterminants de la santé comme la pauvreté peut faire ressortir des solutions qui aident à lever les obstacles à la saine alimentation.
Dans cet esprit, notre équipe de diététistes en santé publique s’est fixé comme objectif de créer des communications axées sur l’équité en santé dans le cadre du Mois de la nutrition.

Comprendre notre public

Tout comme nos modes de communication, notre public cible a varié au fil des ans. Il comprend :

  • des diététistes de divers domaines de pratique;
  • des spécialistes de la santé publique;
  • des organismes partenaires dans la collectivité.

Le fait de connaître notre public et les principales façons de comprendre et de considérer une question comme la nutrition et la saine alimentation nous a aidés à déterminer par où il fallait commencer nos messages et où il nous fallait fournir des données probantes et élargir notre réflexion sur les facteurs qui favorisent et ceux qui entravent la saine alimentation.

Nous avons eu recours à diverses méthodes dans l’espoir qu’elles allaient toucher différents segments de notre public cible et trouver un écho parmi eux, comme les communications directes aux employés, les médias sociaux et les bulletins.

Découvrir le pouvoir des aliments

Par exemple, le thème du Mois de la nutrition des Diététistes du Canada en 2018 et en 2019 – « Découvrir le pouvoir des aliments » – met l’accent sur la façon dont les gens peuvent passer par leur alimentation pour améliorer leur santé. En tant que diététistes, nous utilisons l’outil de communication sur l’équité en santé pour savoir comment élargir la portée du message de manière à englober les facteurs en amont qui influent sur la capacité d’une population d’améliorer sa santé, à dynamiser nos activités et à rassembler les gens.

Nous avons donc insisté dans nos communications sur le fait que, si les gens doivent avoir accès à des aliments nutritifs sains, cet accès demeure inéquitable et dépend souvent du revenu.

Un autre exemple porte sur l’utilisation de la recherche pour déboulonner le mythe selon lequel les personnes à faible revenu ne savent pas comment cuisiner et ne font pas de budget. Nous mettons à profit ces connaissances pour nous concentrer sur le problème du revenu insuffisant en tant que cause fondamentale d’une mauvaise alimentation, ce qui aura une plus grande incidence sur les gens en situation d’insécurité alimentaire que les programmes leur apprenant à cuisiner et à faire un budget

La ressource Shifting the Conversation s’est révélée très utile à ce travail, car elle nous a aidés à déterminer comment modifier nos messages à l’occasion du Mois de la nutrition pour mettre l’accent sur les déterminants sociaux de la santé et intégrer l’aspect de l’équité en santé souvent nécessaire dans nos messages.

Ce que nous avons appris

Globalement, il semble que l’outil Shifting the Conversation nous a beaucoup aidé en nous permettant de mieux comprendre les communications axées sur l’équité en santé dans le domaine de la santé publique et de renforcer nos compétences à ce titre.  

Au début, il peut se révéler difficile de modifier nos pratiques de communication habituelles. Comme les diététistes de notre équipe l’ont appris, de nombreux collègues sont d’accord, mais tous n’apprécient pas l’important virage à faire pour assurer des messages axés sur l’équité en santé. Nous nous attendions à cette résistance qui a renforcé la nécessité de remettre en question les pratiques et messages courants qui ne reflètent pas la réalité des personnes en situation d’iniquité en santé.

De plus, l’utilisation de l’outil Shifting the Conversation dans nos discussions avec nos collègues nous a donné le temps d’élaborer des messages pour des auditoires bien ciblés, de définir les objectifs et de réfléchir sur notre expérience de la prise en compte de la question dans notre travail. Le maintien de communications sur la nutrition axée sur l’équité a facilité la pratique. Dans l’ensemble, le résultat final a fait en sorte que nous avons diffusé plus de messages en lien avec l’équité en santé dans le cadre du Mois de la nutrition, que les diététistes en santé publique ont acquis une plus grande compétence collective dans ce domaine et que nous avons pu mieux comprendre ce que nous avons à faire pour bien jouer notre rôle de renforcement de l’équité en santé.

Ressources connexes

Photo : Thought Catalogue

 

Références bibliographique

[1] Ministère de la Santé et du Mieux-être de la Nouvelle-Écosse. (Date inconnue). Health Equity Protocol [Internet]. Halifax, SME [cité Le 22 février 2019], 4 p. https://novascotia.ca/dhw/publichealth/documents/05-Health-Equity-Protocol.pdf (en anglais)

[2] Johnson, C. (Date inconnue). Shifting the Conversation: A Focus on the Social Determinants of Health & Health Equity [Internet]. Antigonish (N.-É.), Régie régionale de la santé de Guysborough Antigonish Strait [cité le 22 février 2019], 13 p.  https://nccdh.ca/images/uploads/comments/Shifting_the_Conversation_Communication_Tool_GASHA_(1).pdf (en anglais)

Balises

Communicate Food security Methods & tools

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

* indicates required
email_updates: