Show Navigation

Collection de ressources

Les besoins en matière de logement au Canada : une vie saine commence chez soi

Tout en sachant les liens de cause à effet entre les conditions de logement et la santé des enfants et des jeunes, le Canada demeure le seul pays du G8 à ne pas s’être doté d’une stratégie nationale en matière de logement. L’insalubrité et la pénurie des logements influent sur la capacité d’une famille de pouvoir se prévaloir et profiter des services du système de soins de santé. Qui plus est, le fait de vivre dans des conditions insalubres peut entrainer des effets dommageables sur la santé mentale, les résultats scolaires, l’état nutritionnel, la croissance et le développement de l’enfant ainsi que la propagation des maladies transmissibles.

Le texte intitulé Les besoins en matière de logement au Canada : une vie saine commence chez soi constitue l’énoncé de principe de la Société canadienne de pédiatrie. Il se veut en outre un appel à l’action. Les auteures y dressent le portrait des besoins en matière de logement au Canada tout en faisant ressortir de la documentation spécialisée les définitions des besoins en matière de logement, les effets des diverses formes de logement sur la santé, l’influence du cadre de vie et du quartier, les répercussions sur le système de soins de santé, les populations les plus à risque et les moyens que peuvent prendre les fournisseurs de soins de santé pour évaluer les besoins de leurs patients en matière de logement et les informer des effets potentiels si besoin est.

La Société canadienne de pédiatrie souhaite que tous les ordres de gouvernement voient à élaborer et à instaurer des politiques de logement convenable qui reposeraient sur une stratégie nationale en matière de logement et que des partenaires de tous horizons, y compris les autorités responsables du logement, les collectivités et les acteurs de la santé publique, mettent la main à la pâte. L’organisme recommande que les fournisseurs de soins de santé primaires jouent les rôles suivants : le plaidoyer pour un logement plus convenable, le dépistage de l’état du logement de leurs patients et l’aiguillage de leurs patients vers les ressources locales si nécessaire. Il encourage les milieux étudiants et les responsables des programmes de formation à adopter comme priorité de recherche l’évaluation des besoins des populations et l’élaboration d’outils de dépistage et d’évaluation et à faire progresser les connaissances sur les ressources de renvoi adéquates.

Servez-vous de cet outil pour :

  • améliorer vos connaissances de base sur l’effet des conditions de logement sur la santé des enfants et des jeunes;
  • envisager les mesures que pourrait prendre la santé publique pour aider les fournisseurs de soins de santé à répondre aux besoins de leurs patients en matière de logement;
  • soutenir les démarches de plaidoyer pour des politiques de logement convenable, y compris une stratégie nationale en matière de logement;
  • entamer une discussion sur la manière dont les acteurs de la santé publique pourraient unir leurs efforts à ceux d’autres partenaires pour inscrire le logement dans leurs démarches pour l’équité en santé.

Référence bibliographique :

Waterston, B.G., B. Grueger et L. Samson, Comité de la pédiatrie communautaire de la Société canadienne de pédiatrie. (2015). Les besoins en matière de logement au Canada : une vie saine commence chez soi. Paediatrics & Child Health, 20. Récupéré de http://www.cps.ca/fr/documents/position/les-besoins-en-matiere-de-logement 
 

Balises: Développement de la petite enfance , Santé environnementale , Politiques publiques et la santé , Santé autochtone , Statut socioéconomique

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

* indicates required
email_updates: