Show Navigation

Blogue

Infirmières et infirmiers en santé communautaire : contexte historique et réalités vécues avec la pandémie de COVID-19

Infirmières et infirmiers en santé communautaire : contexte historique et réalités vécues avec la pandémie de COVID-19

Par Ruth Schofield , Michelle Johnson , Shona LaLonde Sur - 24 août 2020

Le présent billet de blogue rédigé par Ruth Schofield, Michelle Johnson et Shona Lalonde est le premier de deux textes qui traiteront du travail des infirmières et infirmiers en santé communautaire en réponse à la pandémie de COVID-19. Les deux billets de blogue reflètent la voix du personnel infirmer en santé communautaire du Canada, et font état des expériences vécues, des difficultés affrontées et des dilemmes éthiques rencontrés.


 

Infirmières et infirmiers en santé communautaire

L’Organisation mondiale de la Santé a déclaré que la COVID-19 était devenue une pandémie le 11 mars 2020[1]. Les infirmières et infirmiers en santé communautaire travaillent en première ligne à la planification et à la mise en œuvre des stratégies en cas de pandémie. Ils sont des spécialistes de la prévention de la transmission de la COVID-19, et de la protection et de la promotion de la santé des personnes, des familles et des collectivités du Canada. 

Dans les milieux urbains, ruraux et éloignés d’un océan à l’autre, le personnel infirmier en santé communautaire travaille directement avec les groupes de population les plus à risque de contracter la COVID-19 en raison de facteurs comme la pauvreté et l’impossibilité dans certains milieux d’assurer la distanciation sociale et l’hygiène – de même que dans les régions rurales et du Nord où il y a un manque d’accès aux services de dépistage et de santé et où il peut y avoir d’autres maladies et problèmes de santé[2].

Contexte historique

Les infirmières et infirmiers en santé communautaire s’occupent depuis plus d’un siècle d’éduquer, de prodiguer des soins et de gérer les stratégies en cas de flambée, d’épidémie et de pandémie. Depuis le XVIIe siècle, ils organisent et prodiguent les soins de santé dans les collectivités, savent la mesure dans laquelle les iniquités défavorisent certains groupes de population, plaident pour la justice sociale et fournissent des services de proximité dans les collectivités rurales et éloignées et dans les communautés isolées en milieu urbain[3].

Durant la pandémie de grippe espagnole en 1918, le travail acharné et mémorable des infirmières et infirmiers leur a valu la reconnaissance, particulièrement pour leur rôle de premier plan dans les systèmes de services communautaires et de santé publique[4]. Il s’en est suivi une réforme de l’enseignement en soins infirmiers qui a mené à la création du baccalauréat pour former le personnel infirmier et à l’intégration des soins infirmiers en santé publique dans le programme d’études[3].

L’évolution de la profession découle des travaux et du leadership de Florence Nightingale, dont les principes d’hygiène et de propreté et les activités de plaidoyer pour lutter contre les iniquités de santé jouent maintenant un rôle fondamental dans les soins infirmiers en santé communautaire[3,5,6].

Voix des infirmières et des infirmiers en santé communautaire

Au fil des décennies, les infirmières et infirmiers en santé communautaire se sont occupés de promouvoir la santé et l’équité partout au Canada lors des grandes flambées et pandémies, y compris lors de la grippe porcine, du SRAS, de la grippe A (H1N1) et maintenant de la COVID-19. Infirmières et infirmiers en santé communautaire du Canada (IISCC) est une association professionnelle canadienne vouée à l’avancement des soins infirmiers en santé communautaire et à la santé de la population canadienne. Elle est en outre un membre associé de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC).

En préparation pour le webinaire de mars 2020 présenté par l’AIIC, l’équipe de l’IISCC a demandé au personnel infirmier travaillant à domicile en santé et en santé publique dans bon nombre de provinces et de territoires de lui faire part des réalités vécues dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

L’équipe a ainsi transmis par courriel les quatre questions suivantes :

  1. Quelle est votre expérience vécue de la lutte contre la pandémie de COVID-19?
  2. Quelles difficultés avez-vous rencontrées?
  3. Pourriez-vous donner des exemples d’exploits?
  4. Quels dilemmes éthiques avez-vous dû affronter?

Dans le présent billet de blogue, nous nous concentrons sur les réponses aux trois premières questions. Nous ferons état des réponses à la quatrième question au sujet des dilemmes éthiques dans notre prochain billet de blogue.

Intervention des infirmières et des infirmiers en santé communautaire pour lutter contre la COVID-19


Changement constant

Les infirmières et infirmiers en santé communautaire ont décrit leur réalité vécue par rapport à la COVID-19 comme étant accablante en raison de la rapidité et de la multiplication des changements à leurs pratiques professionnelles. La réaffectation à d’autres programmes, les heures de travail prolongées et l’utilisation de nombreux systèmes documentaire et d’information font partie des plus importants changements dont il est question dans les réponses. 

Les retards dans les programmes de vaccination en milieu scolaire et le changement de priorités dans les services d’aide à domicile pour les concentrer sur les patients atteints de la COVID-19 comptent parmi les changements mentionnés au sujet des services. Les personnes ayant répondu au courriel ont indiqué que la communication avec les patients a changé de manière radicale puisqu’elle s’effectue maintenant à distance, le plus souvent par téléphone.

L’état de santé des patients dans un état chronique qui reçoivent des soins à domicile exige un suivi de tous les instants, et il faut redoubler de vigilance pour appliquer les mesures de prévention et de contrôle des infections.

Difficultés

Dans ce contexte d’incertitude, les infirmières et infirmières en santé communautaire ont déclaré être au bord de l’épuisement professionnel, avoir peur de la COVID-19 pour eux-mêmes mais aussi pour leur famille, et se poser des questions au sujet de l’équipement de protection individuelle. Les gestionnaires ont signalé leurs difficultés à communiquer rapidement à leur personnel les directives liées aux politiques et aux protocoles.

Les autres difficultés mentionnées dans les réponses tournent autour de la formation inadéquate faite en grande hâte lors des réaffectations, du respect de la distanciation physique dans les espaces de travail restreints et l’interruption de la connexion aux systèmes documentaires. Certaines personnes ont rappelé l’érosion du rôle infirmier en santé publique avant l’arrivée de la pandémie dans un bon nombre de provinces et de territoires.

Le fait de transformer les soins en soins à distance a créé des difficultés particulières, parce que les patients n’avaient pas toujours accès à un service Internet, à un téléphone ou à une antenne radio fiables, ou n’étaient pas toujours en mesure d’utiliser la technologie en raison d’une démence ou d’un handicap physique.

Certaines personnes qui ont répondu au courriel ont reconnu le problème des iniquités de santé pour les femmes enceintes dans les collectivités rurales ou éloignées et pour les jeunes familles qui n’avaient aucun accès aux préparations pour nourrissons.

Voici enfin quelques-unes des autres difficultés signalées :

  • devoir composer avec la multiplication des divulgations de violence conjugale étant donné que les refuges étaient remplis au maximum de leur capacité;
  • soutenir les chefs des communautés des Premières Nations dans leur prise de décision concernant les rassemblements pour les cérémonies autochtones;
  • rassurer les patients en colère en raison du retard dans la transmission des résultats des tests de dépistage.

Innovation

Outre les difficultés, les réponses aux questions du courriel ont aussi fait état de la résilience, de la souplesse, de la capacité d’adaptation et de l’habileté à innover sans borne du personnel infirmier en santé communautaire. Certaines personnes ont réaménagé des cliniques de manière à les adapter à la présence d’une seule personne ou de nombreuses personnes à la fois, utilisé les demandes liées aux moyens de contraception (en s’occupant par la suite de faire livrer), eu recours à la vidéoconférence pour évaluer la sécurité dans le logement des patients et examiné des nouveau-nés dans leur véhicule pendant que les parents étaient à la fenêtre de leur logement. Le personnel infirmier en santé communautaire a indiqué que le fait de savoir que chaque visite aidait une personne vulnérable à rester en sécurité chez elle ou dans son quartier constituait une réussite en soi.

Les relations se sont améliorées avec les chefs des Premières Nations, et de nouveaux partenariats sont nés avec d’autres travailleurs de la santé. Les infirmières et infirmiers en santé communautaire ont souligné le soutien reçu de la part de leur organisme sous forme de nouvelles et de conseils continus.

La voix du personnel infirmier en santé communautaire exprimait les changements et les difficultés avec lesquelles il faut constamment composer dans la lutte contre les iniquités liées à la COVID-19, ainsi que l’excellente capacité d’innovation et d’adaptation.

Dans le prochain billet de blogue, intitulé Dilemmes éthiques des infirmières et infirmiers de la santé communautaire dans le contexte de la pandémie de COVID-19, nous mettrons en lumière les dilemmes éthiques auxquels le personnel infirmier en santé communautaire est confronté dans sa lutte pour stopper la pandémie de COVID-19, et nous proposerons quelques pistes de solution.

 

Pour tout renseignement


Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC)

  • Visitez le site Web de l’AIIC
  • Écoutez l’enregistrement du webinaire suivant : Community Health Nurses: Facing the reality of COVID-19 pandemic (soins infirmiers en santé communautaire : Faire face à la pandémie de COVID-19) (2020)

Infirmières et infirmiers en santé communautaire du Canada (IISCC)

Au sujet des auteures

Ruth Schofield, inf. aut., M. Sc.(T), est professeure adjointe en clinique à l’Université McMaster, à Hamilton (Ontario). Elle est aussi une ancienne présidente d’Infirmières et infirmiers en santé communautaire du Canada.

Michelle Johnson, inf. aut., B. Sc. inf., M. Sc. (maladies infectieuses), travaille comme infirmière en santé publique à la Direction de la santé publique de Santé, Aînés et Vie active Manitoba, à Winnipeg (Manitoba).

Shona LaLonde, inf. aut., M. Sc. inf., occupe le poste d’infirmière monitrice au Collège Camosun, à Victoria (Colombie-Britannique).

 

Références bibliographiques

[1.] Organisation mondiale de la Santé. (12 avril 2020; mis à jour le 29 juin 2020). « COVID-19 – Chronologie de l’action de l’OMS » [Internet]. Genève (CH) : OMS [cité le 6 mai 2020]. [7 écrans]. Récupéré de https://www.who.int/fr/news-room/detail/27-04-2020-who-timeline---covid-19

[2.] Gouvernement du Canada. (9 avril 2020). Maladie à coronavirus (COVID-19) : Les populations vulnérables et la COVID-19 [Internet]. Ottawa (ON) : Gouvernement du Canada [cité le 6 mai 2020]. 2 p. Récupéré de https://www.canada.ca/content/dam/phac-aspc/documents/services/publications/diseases-conditions/coronavirus/covid-19-vulnerable-populations/update-covid-19-vulnerable-populations-fra.pdf

[3.] Vukic, A. et K. Dilworth. (2019). « The history of community health nursing in Canada ». Dans Stamler, L., L. Yiu, A. Dosani, J. Etowa et C. Van Daalen-Smith. (2019). Community health nursing: a Canadian perspective. 5e édition. North York (ON) : Pearson Canada Inc., p 1-17.

[4.] Bauer, S. (9 nov. 2018). 5 questions: how the 1918 Spanish flu pandemic changed the nursing profession [Internet]. The Philadelphia Inquirer [cité le 6 mai 2020]. [Endroit inconnu], [11 écrans]. Récupéré de https://www.inquirer.com/philly/health/5-questions-how-the-1918-spanish-flu-pandemic-changed-the-nursing-profession-20181109.html (en anglais)

[5.] Gill, J.C. et C.G. Gill. (2005). Nightingale in Scutari: her legacy reexamined [Internet]. Clinical Infectious Diseases [cité le 6 mai 2020]. Vol. 40, no 12, p. 1799-1805. Récupéré de https://academic.oup.com/cid/article/40/12/1799/314039 (en anglais)

[6.] Burrows, M. (5 mars 2020). « Florence Nightingale show presents nursing pioneer who told us to wash hands » [Internet]. [Endroit inconnu] : Reuters World News [cité le 6 mai 2020]. [4 écrans]. Récupéré de https://www.reuters.com/article/us-exhibition-florencenightingale/florence-nightingale-show-presents-nursing-pioneer-who-told-us-to-wash-hands-idUSKBN20S2LP?feedType=RSS&feedName=lifestyleMolt (en anglais)

Balises

COVID-19 Histoires de pratique

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

* indicates required
email_updates: