Show Navigation

Collection de ressources

Addressing law enforcement violence as a public health issue

Cette ressource est disponible en anglais seulement

La violence physique et psychologique exercée par les autorités policières est un problème de santé publique persistant. Dans son document, l’American Public Health Association (APHA) déclare que les politiques et pratiques d’application de la loi sont souvent mal appliquées et qu’elles passent sous silence les solutions de paix fondées sur les besoins observés dans la collectivité (voir le texte en anglais). Ces stratégies donnent donc lieu à l’exacerbation des iniquités de santé vécues en raison du racisme et de la défavorisation socioéconomique.

Énoncé de principes au sujet de la violence policière

Dans son énoncé de principes, l’American Public Health Association définit la violence physique et psychologique commise par les autorités policières envers les communautés de couleur comme étant un problème d’équité en santé publique. Elle y met en lumière une revue de la littérature exhaustive qui fait état des causes historiques et systémiques de la violence policière envers les populations défavorisées sur le plan socioéconomique, y compris les politiques perpétuant les pratiques policières discriminatoires et le maintien d’hiérarchies fondées sur la race et la classe sociale en ciblant les communautés de couleur à faible revenu.

La recherche sur laquelle s’appuie l’association indique que les effets aussi bien à court qu’à long terme de la violence physique et psychologique exercée par les autorités policières agissent négativement sur la capacité des personnes et des communautés de couleur à faire respecter leurs droits en matière de logement, d’éducation, de possibilités financières et d’accès aux services et qu’ils augmentent le risque de mortalité et de développer une maladie chronique. Le peu de responsabilités rattachées à la violence fondée sur la race dans le milieu de l’application de la loi est exacerbé par le manque de surveillance et de politiques, ce qui encourage le racisme structurel et l’usage de la force de manière disproportionnée envers les personnes de couleur.

Mesures à privilégier en santé publique

Le document comporte dix mesures que peuvent mettre en place les organismes de santé des administrations fédérales, régionales et locales.

Les champs d’action prônés sont les suivants :

  • plaider pour l’élimination des pratiques policières ciblant les personnes de couleur;
  • plaider pour l’instauration d’un principe de responsabilité en cas de traitement inapproprié envers les Noirs et les autres populations et collectivités racisées par les policiers;
  • lutter contre le racisme en tant que facteur de maintien des iniquités de santé;
  • travailler avec les autorités policières afin d’agir sur les déterminants sociaux de la santé à l’origine des iniquités vécues par les populations racisées.

La longue liste des références bibliographiques se révélera une source d’information utile pour les praticiens de la santé publique qui cherchent à en savoir plus ou à mener des recherches sur la violence policière en tant que problème d’équité en santé.

Servez-vous de cet outil pour :

  • animer une discussion entre les acteurs des autorités policières locales, régionales, provinciales/territoriales sur le travail de collaboration à faire pour lutter contre les effets du racisme et de la violence policière en tant que déterminant de l’équité en santé dans les communautés racisées;
  • déterminer les activités de plaidoyer que les acteurs de la santé publique peuvent mener sur les plans fédéral, provincial/territorial et municipal pour soutenir les programmes réalisés pour et par les communautés et qui atténuent les effets de la violence pour la santé des communautés racisées;
  • élaborer un plan stratégique intersectoriel, y compris les services de santé publique et les autorités policières, afin de lutter contre le racisme, la stigmatisation et la discrimination envers les populations racisées.

Référence bibliographique

American Public Health Association. (2018). Addressing Law Enforcement Violence as a Public Health Issue (Policy Number: 201811). Washington (DC) : American Public Health Association.

Ressources connexes

Balises: Politiques publiques et la santé , Concepts clés , Racisme - racialisation , Lien

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

* indicates required
Je souhaite recevoir des mises à jour par e-mail sur: